Partagez | 
 

 Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aqua♠ Messages : 970
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : En fuite.
♦ Objectif actuel : Retrouver Terra.
♦ Humeur : Déterminée.
♦ Munny : 403

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
76/100  (76/100)
♣ Inventaire:
Keyblade master
MessageSujet: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Ven 24 Juin 2011, 3:16 am

Le noir. Les ténèbres environnantes. Tout de cet endroit aurait pu faire tourner les têtes. Tellement de fois avait-elle dû fermer les yeux pour espérer voir quelque-chose de plus clair. Et pourtant. Combien de temps avait-elle passé ici ? Combien d’années s’étaient écoulées ? Les secondes semblaient inexistantes. Les heures n’avaient plus de signification. Elle ne pouvait qu’à peine différencier les jours qui passaient. Tout restait toujours aussi noir. Rien ne changeait. Pas un seul mouvement. Que ce silence qui ne cessait de l’envelopper. Un silence qui jamais ne se dérobait. Prise avec elle-même dans un monde damné et appartenant aux Ténèbres. Pourtant, durant tout ce temps, elle était restée forte. N’avait qu’écouté son cœur, non son esprit martelant douloureusement dans une infinité de pensées obscures. Comme si elle avait abandonné. Après tout ce qu’elle avait fait. Une vie à s’occuper des autres, à s’occuper d’eux. Dieu qu’elle souhaitait qu’ils aient bien. Une pensée à eux lui donnait des maux de cœur, profonds. Une tristesse que nul ne pourrait réellement comprendre, celle que l’on ressent après un déchirement. Il était si grand. Une fracture qui n’en finissait plus, une plaie béante envahissant son être depuis tellement de temps. La misérable chose qu’elle était, faible, exténuée, toujours à se soucier de ceux pour qui elle aurait tout fait – pour qui elle ferait tout, encore, maintenant.

Comme ils lui manquaient.

Comme leur présence autrefois si rassurante et maintenant imaginaire continuait de hanter ses plus profondes chimères. Comme l’envie de seulement revoir ne serait-ce que leur silhouette avait fait battre son cœur, fait rouler des larmes solitaires sur ses yeux, serré ses poings à s’en rentrer les ongles dans les paumes. Dans ce monde de noirceur, cependant, rien ne pouvait être réel, et seulement misère et désespoir résidaient dans les jours incompris. Elle n’était qu’une ombre que plus rien ne voyait, une ombre dont le cœur enfoui et martyrisé avait presque cessé de crier des encouragements. Le fantôme de la jeune femme qu’elle avait jadis été levait les yeux vers l’infinité de la couleur de l’encre là-haut, où depuis longtemps l’absence des étoiles qui avaient autrefois comblé ce vide avait cessé de la déstabiliser. Un ciel si noir n’était rien de plus qu’un autre ciel. Pourtant, ce sentiment de nostalgie la prenait encore. Elle revoyait les étoiles comme si c’était hier – elle revoyait le ciel alors teinté d’une étincelle de bleu marin, où les étoiles se comptaient par milliers, où leur lumière à elle seule avait pu redonner de l’entrain. Elle se revoyait assise, là, dans le Land of Departure, avec eux. Elle se prenait une nouvelle fois à se remémorer leurs conversations, que ça ne soit que la plus simple à la plus complexe, leurs silences qui parfois en disaient plus que les paroles, où ils semblaient tous apprécier sans rien dire. Leurs rires. Leurs sourires. Ces nuits, elle les avait toujours chéris. Les nuits qu’elle avait pu profiter de leur simple présence. De l’impulsivité d’un. De l’innocence de l’autre.

Aqua soupirait alors, rabaissant son regard de tanzanite sur sa main, où, dans sa paume ouverte, résidait son bien le plus précieux. Cette simple étoile de verre. Un objet qui avait cependant une valeur aussi grande que l’Océan en entier. Ce simple objet qui remuait en elle tant de souvenirs et tant d’échos perdus. Mémoires qu’elle s’efforçait à ne pas oublier et à garder près de son cœur. Elles avaient toujours eu autant de signification. Jamais auparavant n’avait-elle cependant regardé celles-ci aussi ardemment. Seulement, depuis ce temps où elle avait dû être reculée de son monde, extirpée de ce qu’elle connaissait, jetée dans les profondeurs d’un abysse sans fin, sans une nouvelle… Sa main se resserre sur l’étoile. Ses souvenirs avaient été son seul moyen de s’accrocher à eux. Peut-être avait-elle été un grand soutien pour ces deux là. Oui, peut-être bien. Mais encore. Sans eux, elle n’était rien. Sans leur soutien, elle n’était rien. Comme morte. Un esprit qui rôde sans jamais retrouver ce dont il a besoin.

    « Terra… Ven… »


Leurs noms, prononcés de cette voix qui n’a plus le courage de parler, de cette voix éteinte et de cette gorge serrée, se mêlent aux ténèbres et à leur sens inaudible. Elle revoit leur visage au travers du Wayfinder, de son bleu iridescent, revoit l’ombre de leur sourire sur leur visage lointain.

    « I sure hope you are alright. »
      v.f. : J'espère que vous allez bien.


Son cœur semble reprendre une goutte d’espoir. Comme une flamme qui se remet à brûler. Comme une chandelle, qui, faible, reprenait son ardeur avec une simple brise, s’élevant plus haut encore et brisant le silence du temps et de l’espace pour s’épanouir. Une chaleur envoûtante l’habite alors doucement. Elle sourit vainement, d’un sourire presque invisible, fermant les yeux une nouvelle fois. Loin se manifestent leur voix. Elle croit entendre son nom murmurer et garde les yeux fermés. Comme si elle avait voulu garder cette voix avec elle. Comme si, en fermant les yeux, ses chances de les entendre augmenteraient. Comme si tout deviendrait plus clair en un seul instant. Il faisait si longtemps depuis que le tintement de leur voix avait habité ses oreilles. Ce tintement si doux. Après tous leurs malheurs, après toute la malice, ne méritaient-ils pas de vivre en paix ? Tout aurait pu se passer mieux. Et pourtant, tout s’était retourné en martyr. Le pire qu’il y ait pu avoir. La voix devenait plus claire. Il n’y en avait qu’une seule, dorénavant. Une même voix qui prononçait son nom, comme d’une manière étouffée et lointaine. Une voix fatiguée. Une voix presque morte. Le fantôme de cette voix qu’elle n’eut aucun mal à reconnaître.

La Maître de la Keyblade réalisait alors. Elle rouvrait les yeux, suffoquant presque. Cette voix l’appelait. Cette voix appelait son nom, comme si elle espérait l’atteindre. Avoir son attention. Cette voix…

    « Ven… » Fit-elle, surprise.


La voix n’avait aucune provenance. Semblait venir de partout à la fois, comme si elle l’entourait. Les murmures arrêtaient alors, et elle n’entendait plus que le silence. Son cœur fit un bond et se serra dans sa poitrine. Comme si ce courage et cette foi qu’elle avait en eux, en ces deux êtres qui avaient été pour elle ses lumières, revenaient. Le murmure, après plusieurs secondes, retentissait de plus belle. Dans une seule phrase. Une phrase parfaitement audible.

    « I am ready. »
      v.f. : Je suis prêt.


Elle repensait alors à l’endroit où elle l’avait laissé. Sur cette chaise, où elle avait voulu veiller sur lui. Où elle lui avait parlé, lui disant qu’il serait en sécurité. Elle avait juré qu’elle reviendrait, avec Terra, pour le réveiller. Elle serra le Wayfinder sur son cœur, cette fois, laissant une larme solitaire couler sur sa joue, sa voix lui redonnant un espoir de renouveau. L’espoir que tout, finalement, pourrait s’arranger. L’espoir qu’ils retrouvent leur vie qu’ils avaient avant et qu’ils soient à nouveau unis, tous par ce même but, ces mêmes ambitions. Par cette amitié qui jamais avait pu être brisée. Elle a foi. Foi en eux et en cet avenir qui pourrait revenir à la normale. Et alors qu’elle ferme les yeux, seulement quelques secondes encore, pour savourer ce sentiment qui l’habite à nouveau, pour revoir ce qui avait longtemps été perdu, une lumière éclatante perce ses paupières. Elle ose ouvrir les yeux pour en être aveuglée, à un point où elle doit mettre sa main devant ce soudain éclat. Que pouvait-ce être ? Aqua perçoit la forme rectangulaire et cette lumière éblouissante et chaleureuse, tentant de réhabituer ses yeux à un tel éclat. C’est une sortie. Une sortie de ce monde immense et seulement peuplé de ténèbres. Elle avance alors. Un pas après l’autre, vers cette lumière, d’une démarche constante, lente. Elle ne peut y croire.

Ses pieds traversent le seuil. Et alors, elle se sent transportée. Dans une lumière ardente, elle se sent aveuglée, mais retrouve ce sentiment de chaleur qui se défait de la froideur des Ténèbres. Elle sent ses émotions revenir, elle sent cette main qui se détache d’elle, cette main qui l’avait alors accrochée aussi solidement à ce monde et qui semblait alors s’éclipser dans le temps – rester d’où elle venait alors qu’elle, elle retrouverait son monde. La lumière. Où elle était vraiment. Où elle retrouverait tout ce qu’elle avait perdu, de cette même détermination qui l’avait alors animée. De cet amour qu’elle donnerait toujours. Elle se sent revivre, elle se sent chuter.

Chuter.

Et elle est propulsée. Revient des Ténèbres dans un seul bond. Elle s’effondre sur le chemin de pierres, dans une plainte étouffée. Difficilement, elle se relève, tournant sur elle-même. L’endroit semble familier. Et pourtant, elle ne peut le reconnaître. Tout semble si différent. Que peut bien être ce monde étrange ? Inspectant plus clairement les murs, elle semble reconnaître la tuyauterie, les maisons. Elles semblent détruites. Le monde semble vide. Pouvait-ce vraiment être Radiant Garden ? Elle reconnaît à peine le centre où elle se trouve, où elle avait jadis tombé dans les ténèbres pour sauver Terra. Les fleurs ne sont plus. Les murs et les maisons, quant à elle, ont perdu leur éclat. Les pierres sont brunies. Combien d’années avaient passé ? Comment ce monde si ravissant avait pu devenir aussi glauque, en si peu de temps ? Que s’était-il réellement passé depuis son départ ? Si seulement elle avait pu savoir. La jeune femme avait l’impression d’avoir manqué un épisode – quelque-chose d’important. Si seulement elle avait pu mettre la main dessus.

Elle repense à Ven, se disant qu’elle doit se rendre à ce qui avait été le Land of Departure, qui avait totalement changé depuis. Pour le retrouver. Pour faire en sorte qu’il était toujours là, bien là, et toujours aussi en sécurité. Une nouvelle détermination l’envahissait. Autant celle de retrouver Terra que de réveiller, comme promis, Ven. Il faisait si longtemps. Si longtemps depuis cette promesse. Elle se devait de le faire. De croire en lui pour qu’il retrouve sa voie. Pour que son cœur sache le chemin à prendre en retournant vers son corps. Après tout ce qui s’était passé… Il pouvait certainement revenir. Oui. Il n’y avait aucun doute. Elle ferait tout en son possible pour lui donner sûreté. Avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, cependant, un portail s’ouvrait à quelques pas devant elle, la brisant de ses pensées. Un portail d’une couleur noirâtre maculée de mauve. Un portail ténébreux. Aussitôt, la jeune Maître se mit sur ses gardes, regardant attentivement une première silhouette sortir. C’est cependant quelques fractions de seconde après l’apparition soudaine du portail que tout la frappa, comme un puissant choc et que ses yeux s’écarquillèrent. Ces cheveux. Ce visage. Ces yeux.

    « VEN ! » Fit-elle, tendant la main vers lui. Elle n’hésita aucunement à faire les derniers pas séparant le jeune garçon et elle à la course, prenant celui-ci par les épaules, incrédule. « Ven, you’re awake ! » Se mettant à son niveau, elle le serre dans ses bras, ne remarquant pas l’autre silhouette venant de traverser le couloir Ténébreux. « I can’t believe this… I’ve missed you so much. I’m so glad you’re… »
      v.f. : Ven, tu es réveillé ! Je ne peux pas le croire... Tu m'as tellement manqué. Je suis si heureuse que tu sois...


Son regard croise alors celui de l’homme. Pendant un instant, elle reste muette, comme sous le choc. Cette silhouette. Ce visage. Ces cicatrices et cet œil… Cette malice qu’elle pouvait voir et ce sourire en coin qui l’avait habité. Il n’y avait aucun doute. Elle s’éloigne alors du jeune homme, le regard fixé sur celui de cet homme qui s’était jadis allié avec leur ennemi et qui n’avait toujours pas quelque-chose de rassurant.

    «You… » Murmure-t-elle, de cette voix venimeuse.
      v.f. : Toi...


Elle tend alors sa main droite, faisant apparaître dans des pétales rosés cette arme qu’elle n’avait pas utilisée depuis si longtemps. Sa Keyblade, toujours dans ce même état qu’elle l’avait laissé. Elle ne tente aucunement de comprendre, bien qu’elle soit troublée par ce changement – par ces cheveux, par son visage qui semble avoir pris de l’âge – serrant le manche de son arme plus fermement dans sa main, sur le qui-vive, prête à contrer.

    « What are you doing here ?! »
      v.f. : Qu'est-ce que tu fais ici ?!



Dernière édition par Aqua le Dim 31 Aoû 2014, 7:40 pm, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t53-aqua http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t260-nothing-will-drive-us-apart-aqua
Roxas♠ Messages : 428
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Bien :)
♦ Humeur : Manger des pommes (non non, j'ai SURTOUT rien inversé, j'suis pas aveugle quand même...)
♦ Munny : 140

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
45/100  (45/100)
♣ Inventaire:
Keyblade wielder
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Ven 24 Juin 2011, 10:59 pm

    « I can’t believe this. »
    v.f.:
     
À peine avais-je eu l’opportunité de poser le pied dans cette pièce que cette personne aux cheveux bleus convergeait en ma direction. Ce geste voulait tout dire pour moi : elle avait une faveur à me demander. C’est ce qui m’avait permis cette soudaine et première pensée, courte, sans agressivité, mais avec un peu de lassitude. Enfin, je dois avouer avoir exclu ma réaction concernant cette affreuse coupe de cheveux. Ses yeux captivants me rappelèrent aussitôt à l’ordre. Seules quelques rares personnes avaient le regard aussi clair, aussi brillant, aussi… orangé. Je me demandais bien comment les gens faisaient pour obtenir des yeux d’une couleur différente de bleu, vert ou bien marron.

    « Roxas, I have another mission for you. »
    v.f.:
     
J’arquai un sourcil, surpris. Une seconde mission ? Pourquoi ? Avait-il déjà oublié que j’avais consacré mon avant-midi en entier à éliminer un nombre incalculable de Heartless en compagnie de Xion ? Je savais bien que je n’étais pas en position de refuser les missions que le second de Xemnas désirait me confier, mais j’avais plutôt en tête de retrouver Axel après le boulot, étant supposément revenu du Manoir Oblivion suit à un imprévu. Il était plutôt triste que les plans de l’Organisation en entier avaient foirés, mais pour ma part, je semblais réjoui de savoir que mon ami allait revenir beaucoup plus tôt. Pourtant, depuis le retour de tous ces gens, je n’avais pas eu la moindre chance de le revoir. Peut-être allais-je avoir la chance d’être avec lui durant cette seconde mission. Après tout, Saïx n’allait pas me confier la charge de Xion deux fois dans la même journée…

    « Today’s mission is your first one out of Twilight Town. You’ll team up with Xigbar and go to Hollow Bastion. Some Heartless have showed around. »
    v.f.:
     
Xigbar? Qui était-ce, encore ? J’avais encore quelques difficultés à me remémorer les prénoms de chacun des membres de cette Organisation. Peut-être était-il demeuré au Château alors que les autres partaient pour Oblivion. Si c’était le cas, alors il n’y avait aucune chance que je le connaisse, puisque les missions que j’avais accomplies jusqu’à maintenant avaient uniquement été soutenues par Axel, Larxene, Marluxia, Zexion, Vexen ou Lexaeus. À part ces derniers, Xemnas et Demyx (ce dernier étant plutôt difficile à manquer), les autres se confondaient catégoriquement dans mon esprit.

    « Huh… okay. But wh— »
    v.f.:
     
Le temps de conclure ma phrase me déroba. Plutôt, quelqu’un posa brutalement sa main sur mon épaule, et ce geste vif et imprévu me désarma. En levant les yeux sur lui, je pus enfin assigner un visage à ce nom. Le bandeau qui couvrait son œil ainsi que la moue moqueuse que le reste de son visage affichait nommément me permit de me rappeler des brèves apparitions qu’il avait faites dans les précédents jours. Il y a quelques jours, appelant Xion « Puppet ». Alors qu’il n’y avait personne d’autre dans la zone grise, parlant de Demyx. Xigbar. Celui qui donnait des surnoms à tout le monde. Ça y est, j’allais me souvenir de lui dorénavant.

Un corridor noir se forma tout près de moi, m’arrachant à mes raisonnements. Saïx me lança le regard de glace qu’il arborait constamment avant de tout bonnement s’éloigner pour vaquer à autre chose. Je me retournai vers Xigbar, supposant qu’il s’agissait de la personne en charge. Cependant, il ne semblait pas vouloir bouger d’un pouce, alors je crus en déduire que j’étais supposé entrer dans le corridor noir en tout premier. Ce que je fis. J’avais bien l’impression que j’allais en prendre tout un coup aujourd’hui, que ce soit par les paroles provocatrices et grotesques de mon coéquipier ou bien par la découverte d’un monde où je n’étais n’avais jamais mis les pieds jusqu’à présent.

J’étais totalement curieux. Curieux de découvrir qu’il n’y avait pas qu’une poignée de mondes identiques, mais plutôt un nombre incalculable de planètes aussi différentes les unes des autres. Curieux de connaître de nouveaux gens. Curieux de voir comment ils vivaient. Curieux de sortir de Twilight Town. En sortant du couloir noir, la première chose que je vis fut un décor désolant. Des maisons, assaillies par les fissures dans leurs murs de roc. De larges tuyauteries fissurées, qui semblaient ne plus écouler d’eau depuis longtemps. Pourtant, un soleil plombant. Et des habitants, audibles, sûrement dans les rues environnantes. Normal, puisque les membres de l’Organisation se devaient d’être les plus discrets possibles. Pourtant, il sembla que Xigbar et moi débarquâmes au mauvais endroit, puisque la seule habitante non loin, une jeune femme, nous aperçut. Son expression changea du tout au tout, mais d’une manière inattendue.

    « VEN ! » lança-t-elle, envahie par la joie.

À ce simple mot, je me demandai soudainement ce qu’elle disait. Parlait-elle une autre langue ? Vexen m’avait spécifié un jour que les gens ne communiquaient pas tous avec les mêmes mots que nous. Je n’ai jamais compris pourquoi les langues existaient. Pourquoi les gens avaient-ils décidés de parler d’une manière différente ? Pourquoi voulaient-ils se compliquer la vie ?

J’étais sur mes gardes. Cette jeune femme était vraiment étrange. Voilà maintenant qu’elle se dirigeait vers moi au pas de course. Était-ce un Heartless ? Non. Sûrement pas. Face à la joie qui transpirait le visage de cette femme, je décidai de ne pas faire apparaître ma Keyblade, mais j’étais prêt à combattre à tout moment. Et pourquoi Xigbar tardait-il à arriver ? Soudain, l’inconnue me prit par les épaules, le sourire aux lèvres. Elle semblait heureuse de me voir. Mais qui était-elle ? Est-ce que je la connaissais ? Pourtant, Axel m’avait juré tout m’avoir dit de ce que j’avais oublié de mes premiers jours d’existence. Et la mention d’une fille aux cheveux bleus n’avait pas été faite.

    « Ven, you’re awake ! » poursuivit-elle en me serrant nonchalamment dans ses bras.
    v.f.:
     
Hors, j’étais extrêmement confus, et je n’osais plus bouger. Les habitants de ce monde étaient-ils tous étranges comme cette fille ? Elle parlait définitivement la même langue que moi. Moi qui avais cru être redouté de tous ici, j’étais maintenant sujet à des câlins amicaux. Je ne pouvais effacer de mon visage cette expression effarée. Qu’est-ce ça voulait dire, « Ven » ? Et que voulait-elle dire par éveillé ? Me connaissait-elle ? Je jetai un coup d’œil derrière moi, où se trouvait finalement Xigbar. Son expression me troubla. Comment ce sourire espiègle pouvait oser border ses lèvres ? Du moins, j’étais maintenant convaincu que je ne risquais rien.

    « Huh… Am I suppose to…»
    v.f.:
     
    « I can’t believe this…», m’interrompit-elle en me relâchant. « I've missed you so much. I’m so glad you’re…»
    v.f.:
     
La démente stoppa aussitôt ses paroles en remarquant la présence de mon coéquipier. Son expression changea du tout au tout, passant de cette joie alarmante à une méfiance grandissante. J’en profitai pour reculer de quelques pas, toujours prêt à me défendre. Soudain, le déclic se fit.

    « You…», lança la jeune femme avec mépris.
    v.f.:
     
Je n’y comprenais rien à rien. J’essayais de résoudre cette étrange situation, de trouver une explication sensée, valable. Mais rien. Rien pour expliquer cette étrange rencontre. La fille semblait connaître Xigbar, et ça semblait réciproque. Elle me connaissait aussi, mais moi, non. Ces informations tournaient dans ma tête à une telle vitesse que j’en eus le vertige. Qu’est-ce qu’était tout ce cirque ? Et pourquoi cette folle tenait tout d’un coup une Keyblade dans sa main, les yeux férocement rivés sur mon coéquipier ?


Dernière édition par Roxas le Lun 11 Juil 2011, 4:05 pm, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t38-roxas http://naruto-ascension.forum-canada.net
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
Nobody
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Dim 26 Juin 2011, 5:08 am

Bon, finalement, aujourd’hui serait apparemment une journée avec une mission pas si mal ! En même temps, Xigbar devait s’avouer qu’après sa fameuse mission à Destiny Island, il était plutôt de bonne humeur, mais le fait de finalement pouvoir avoir une mission avec Roxas était plutôt réjouissant. Oui bon, habituellement il n’aimait pas trop les missions où il devait se taper un coéquipier (c’est que les autres… ils le retardaient toujours, les pauvres, c’est dur d’être au même niveau que le Numéro II !), mais là c’était différent. Même si le gamin serait sûrement un boulet de la pire espèce, il était plus qu’intéressant, Xigbar l’avait su dès le moment où il l’avait aperçu. Il avait été assez surpris de se retrouver face à Ventus disons, même si ce n’était pas lui, il avait quand même la même tête que ce blond que l’Archer avait vu il y a une dizaine d’années… ou peut-être qu’il était tout simplement fou et qu’il s’était embrouillé dans ses souvenirs. Enfin, tout ça pour dire que, pour une fois, le borgne ne se plaindrait pas de la mission qu’il avait reçu. Preuve que, finalement, Saïx avait appris à ignorer ce que Xigbar pouvait lui dire pour le provoquer. Mais hum bon… il était où Roxas ? L’Archer avait beau regarder dans la Zone Grise, il n’y avait que Demyx échoué dans un sofa qui jouait de son (horrible) sitar et Vexen dans un coin (et Xigbar n’irait certainement pas le déranger celui-là)… pas de petit légume blond en vue. Mais bon, pour une fois le Numéro II pourrait se montrer patient… bien qu’il n’eut pas à l’être vraiment, puisque le Numéro XIII se pointa tout juste quand le borgne allait s’appuyer sur la grande fenêtre du salon de l’Organisation. Bon bah... plus tôt ils s’y mettraient, plus tôt il pourrait voir ce que Roxas était capable de faire. C’est vrai quoi… à bien y penser, le simili avait passé plus de temps avec Sora, l’humain dont venait Roxas… et disons que ce Sora ne l’avait guère impressionné. En espérant que Roxas aurait un peu de ce que Ventus avait il y a de cela dix ans.

Enfin, du côté mental Xigbar ne mettait pas ses attentes trop élevées, il savait bien que le gamin n’était pas encore tout à fait au point de ce côté-là. C’est donc pour s’assurer qu’il sache à qui il aurait affaire aujourd’hui qu’il lui écrasa sa main sur l’épaule, le fixant d’un air moqueur, résistant à la tentation de lâcher un «bouh» lorsqu’il croisa le regard bleu du Numéro XIII, il allait bien s’amuser aujourd’hui… Roxas un peu moins peut-être, mais c’était le moindre de ses soucis ça. Il le relâcha bien assez vite par contre, le portail ténébreux c’était ouvert et bon… Saïx n’apprécierait peut-être pas qu’ils restent là à le fixer. Le blond allait devoir passer en premier aujourd’hui, l’Archer resterait derrière, à épier tout ce qu’il ferait. Xigbar fixa donc Roxas, attendant qu’il bouge un peu…mais il le fixa… sans bouger. Non mais euh… il allait s’activer un peu ou il s’était endormi là ? Enfin ! Le gamin semblait avoir saisi qu’il le laissait prendre les devants, tout juste quand le Numéro II allait lui dire directement, il avait peut-être surestimé le peu de cervelle que Roxas avait… ça commençait bien. Enfin… à la dernière minute avant de disparaître, ayant emboité le pas au blondinet, le borgne stoppa et se tourna vers le second de Xemnas.


« Where am I going already ? »

V.F.:
 

Il eut droit à un regard exaspéré de la part du Numéro VII. Bah quoi ? Il n’avait pas trop porté attention à ce que Saïx lui avait raconté plus tôt, c’était pas de quoi en faire un drame voyons !

« Hollow Bastion, our former world. »

V.F.:
 

« Oh, yeah… Why did they rename it by the way ? That’s kinda useless… »
V.F.:
 

« Go ! »
V.F.:
 

Oulah, le valet de Xemnas n’était pas d’humeur à discuter apparemment, en même temps il n’avait pas tout à fait tort… Le borgne devrait peut-être rejoindre le gamin avant que ce dernier attaque son ombre en la prenant pour un Heartless… Bon bah alors, hop dans son bon vieux monde d’origine ! … Ah ouais, le changement de nom était peut-être justifié quand on voyait l’état des lieux. À présent c’était devenu… moche et vieux. Ça faisait un moment que l’Archer n’y avait pas remis les pieds quand il y pensait, pas qu’il soit du style nostalgique ou autre, non non, mais tout de même, sacré changement.

Et enfin il aperçut Roxas… ah ben apparemment il n’avait pas tout à fait compris le principe de passer inaperçu parce que se faire câliner c’était pas très discret… Mais ce truc sortit bien vite de l’esprit de Xigbar lorsqu’il l’aperçut… elle… C’était cette fille… Aqua. Pendant un instant il se demanda même si en fait c’était lui qui avait un problème et que Roxas était véritablement Ventus, ces deux-là n’avait pas du tout changés en dix ans, était-il le seul à vieillir ou quoi ? Mais non… ce blond que tenait Aqua dans ses bras n’était définitivement pas le même, sinon il ne se serait assurément pas retourné vers lui avec l’air de se demander quoi faire. Le borgne se contenta de fixer la scène en souriant, maintenant qu’il s’était remis de la surprise de voir Aqua, il réalisait à quel point celle-ci serait perdu. Comme il allait en profiter, c’est que ces derniers temps il avait de la chance quoi ! Le regard qu’elle lui envoya, quand elle le remarqua enfin, était si rageur, le simili en était presque surpris. Elle n’avait pas l’air d’avoir gardé un bon souvenir de lui… Oh et peut-être qu’il gâchait peut-être un peu cette réunion qu’elle devait attendre depuis si longtemps. Oups… Comme c’était dommage. De toute façon, pas la peine de lui laisser le temps de se faire de fausses illusions, oui, c’était la tête de Ventus qu’elle avait devant elle, mais ce n’était pas lui, du tout. Le grand portail violacée se referma derrière Xigbar qui ne bougea pas d’un poil, son regard restant planté dans celui de la fille aux cheveux bleus, son sourire venimeux s’agrandissant un peu plus.


« Why don’t I have a hug ? Didn’t you miss me ? »

V.F.:
 

Apparemment non, il ne lui avait pas trop manqué… Peut-être parce qu’elle l’associait un peu à tout ce qu’ils leur étaient arrivés à elle et ses chers amis ? Ouais ce devait être ça, bof, pas qu’il regrettait vraiment ce qu’il avait fait hein. Même si Aqua brandissait sa Keyblade, le borgne resta désarmé, de toute façon il y avait Roxas entre eux deux. D’ailleurs en parlant de celui-là… Xigbar lui agrippa l’épaule et et le força à reculer vers lui, l’éloignant d’Aqua. Le gamin il ne devait pas y comprendre grand-chose, déjà qu’à la base ses capacités mentales semblaient assez limités… L’Archer prit donc la peine de lui faire part de l’évident, s’adressant à son cher coéquipier, sans toutefois quitter l’autre porteuse de la Keyblade du regard.

« Be careful with her kiddo, even if it’s a girl, she’s still dangerous… Qu’Aqua l’entende ou pas, il s’en fichait, mais par la suite il s’adressa directement à elle. Now, now, you think harassing him will do something ? As if ! Don’t you see that this kiddo here doesn’t know you ? And before you start screaming at me, I’m just letting you know that this time, what’s happening isn’t my fault at all… It’s all Terra’s doing, my dear. »

V.F.:
 

Enfin… Xigbar n’allait pas prendre la peine de préciser que ce n’était plus vraiment Terra. Mais bon, Xemnas était vraisemblablement tout ce qui restait de ce type. L’Archer restait tout de même sur le qui-vive, la main crispé sur l’épaule de Roxas. Il doutait fort que si Aqua attaquait, le gamin serait à son niveau. Il fallait mieux la tenir occupée, lui glissant des informations tout en laissant cela flou pour l’emmêler. Ce qu’il y a de bien, c’est que le Numéro II était assez doué pour ça, le seul truc c’était de la garder bien à l’œil pour ne pas se faire prendre par surprise. Qui sait ce qui lui était arrivée en dix ans ? Elle était peut-être devenue folle si ça se trouvait.


Dernière édition par Xigbar le Jeu 07 Juil 2011, 5:01 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Aqua♠ Messages : 970
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : En fuite.
♦ Objectif actuel : Retrouver Terra.
♦ Humeur : Déterminée.
♦ Munny : 403

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
76/100  (76/100)
♣ Inventaire:
Keyblade master
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Lun 27 Juin 2011, 1:06 am

Comment avait-elle pu être aussi malchanceuse que de tomber sur cet être une fois finalement extirpée de ce monde de Ténèbres ? Était-ce voulu ? La Porte était-elle apparue seulement pour cette nouvelle vision ténébreuse ? Que lui voulait-il ? Quel était son but ici ? Pourquoi Ven était-il sorti de ce portail, qui venait de disparaître sous ses yeux hagards, bousculés cette fois en la joie de revoir un visage connu, un visage pour qui elle avait tant passé de temps à s’inquiéter et la haine envers cette personne qui avait contribué à leur perte – à l’Oubli complet ? Et encore, cette question même ne semblait pas l’interloquer au même point que le fait simple de la présence de l’homme. Plus les secondes passaient, plus son regard provocateur ne disait rien de bon, comme si tout avait été défini, dessiné et apprêté. Son regard alors fielleux envers lui ne semblait avoir aucun impact sur l’homme, qui ne bougeait alors pas, ne disant rien. Toujours aucune parole. Comme s’il était muet. Il profitait de la scène, semblait se rire d’elle, comme si elle jouait un rôle, dans une mauvaise comédie. Le ton que l’homme avait alors utilisé, d’autant plus amusé et sûr de lui que dans ses souvenirs haineux, n’avait pu être plus poignant venant des paroles qui avaient alors été prononcées. Le regard d’ambre de l’homme, tel celui d’un prédateur qui épiait une proie, était perçant et malicieux. Il était dangereux, elle le savait, avait vu ses capacités. Et même si elle était sortie vainqueur de ce combat, il y a de cela longtemps, dans les années qui s’étaient défilées sans qu’elle ne le remarque, elle avait tout de même été exténuée. Exténuée mais toujours aussi déterminée de pouvoir s’en sortir. Elle l’était toujours. Elle devait le rester. Qui sait ce que cet homme pouvait faire maintenant ? Et Ven… Il était en danger. La jeune femme se raidit à ses paroles, empoignant plus fortement sa Keyblade dans sa main droite, les dents serrées.

    « Get away from him ! »
      v.f. : Éloigne-toi de lui !


Et son regard bleuté se portait alors sur le jeune homme, qui semblait totalement perdu, perturbé même par sa simple présence. Ce même regard avait eu don de troubler Aqua, qui ne savait trop quoi comprendre de ce qui se passait, de la raison même de ces habits noirs. Pourquoi Ventus portait-il le même habit que cet être, cette abominable personne ? Pourquoi ne la reconnaissait-il pas ? Des tonnes de questions se bousculaient dans l’esprit de la Maître de la Keyblade, tellement qu’elle ne savait pas par où commencer, comment elle devait tout verbaliser. Des images défilaient dans son esprit à une vitesse folle. Mais son regard… Son regard était des plus saisissants. Autant avait-il été si similaire à celui qu’elle avait connu qu’il manquait cette étincelle, celle qu’elle n’arrivait à déceler. Et pourtant ce regard aussi vide aurait bien pu lui rappeler celui qu’elle avait vu, il y a de cela si longtemps, sur le visage du pauvre jeune homme au moment de son arrivée. Et avec cette absence d’esprit, elle ne savait trop quoi penser. Il ne pouvait l’avoir oublié, c’était impossible. Ventus avait déjà eu trop de choses qu’il avait oubliées, tellement de choses. Ils avaient travaillé si fort à tenter de remettre de nouvelles mémoires en lui, qu’il ait au moins quelque-chose à quoi se tenir, s’accrocher. L’amitié forgée ne pouvait pas aussi facilement disparaître ! Et pourtant, le regard du jeune homme continuant de la fixer avec une intensité qui découlait presque de la peur et de l’incompréhension, ses yeux ne semblant même pas avoir une seule petite goutte de reconnaissance en son égard le témoignant, tout cela semblait perdu dans le temps, brisé et éclipsé. Comme si elle n’avait jamais existé.

Et ces paroles qui s’étaient alors adressées à lui, à ce petit être perdu, dépassaient les secondes, se perdaient dans l’immensité du temps et dans le silence de ce monde dévasté. Ce monde qui avait tant changé sans qu’elle ne sache pourquoi, comment. Elle fixait le jeune homme. Il n’avait pas bougé. N’avait même pas approché.

    « Ven… »


Sa gorge se serra, son regard devenant presque suppliant. Comment pouvait-il oublier ? C’était impossible, ça ne pouvait être vrai. Qu’était cette blague immense ? Et lui… Que faisait-il là ? Lui et son regard. Et alors que l’homme prenait par l’épaule le jeune adolescent, le ramenant rapidement vers lui, elle se sentit faire un pas en avant, émettant ce qui avait pu ressembler à une plainte amère entre le sanglot et l’incompréhension, tendant la main gauche vers lui, comme si elle avait pu le rattraper, même si elle était plus loin, assez pour ne pas l’atteindre de son bras tendu. Ses doigts se repliaient alors en se joignant en poing, alors que le borgne murmurait au jeune qu’elle, elle était dangereuse. Paroles qui la frappèrent autant que son incompréhension. Comment pouvait-il dire une chose pareille ? Que s’était-il passé, en son absence ? Que lui avait-il fait ? Elle ramenait son bras aux côtés de son corps avant de se remettre dans une position défensive alors qu’il se remettait à s’adresser à elle, prête à frapper si jamais il se mettait à attaquer. Du fil de ses premières paroles, elle décelait l’ironie de la chose, le fait qu’il restait avec lui plutôt que d’aller avec elle. Mais plus il avançait, plus elle avait envie de frapper, plus elle tenait sa Keyblade serrée. Et il osait dire que ça n’était pas de sa faute ? Avec ce sourire, tout au plus ? Le silence dans lequel elle fut plongée pendant une fraction de seconde parut comme une éternité, l’atmosphère en elle seule devenant plus lourde, prenant de l’intensité. Son cœur semblait sombrer dans sa poitrine.

Et alors, les paroles fusèrent.

Ce nom. Ce nom qui depuis si longtemps, n’avait été prononcé que par sa bouche. Ce nom dans ces octaves graves, venues avec des paroles tout aussi cuisantes. Non… Ça ne pouvait être possible. Aqua, alors en position défensive, quelque peu repliée, se redressa, son regard hargneux prenant un air surpris, les yeux écarquillés, sa bouche entrouverte ne laissant à peine la chance à quelques filaments de souffle l’espoir de passer.

    « What… ? »
      v.f. : Quoi... ?


Son murmure se perdit vainement dans le vent, les secondes s’écoulant doucement dans le temps des mots résonnant toujours dans son esprit. Le seul fait d’avoir prononcé ce nom l’avait choqué, paralysé, décontenancé. C’était comme si toute notion du temps et d’espace s’était alors envolée en la laissant seule à elle-même, seule dans une partie toujours douloureuse de son cœur. Et encore, le seul fait de prononcer ce nom avait une nouvelle fois éveillé la douleur déchirante de son âme, celle qui avait vainement tenté de se refermer en voyant une nouvelle fois Ventus, saint et sauf, réveillé. Elle n’avait alors pas compris, pas encore, que celui qui se tenait devant n’était qu’une simple copie de celui toujours endormi au plus profond du Manoir Oblivion. Son visage revenait à son esprit. Son visage et son regard, l’océan profond de ses yeux. Elle repensait aux ténèbres qui l’avaient alors conquises. Toutes les années qu’elle avait passées avec lui à ses côtés. Toutes les phrases qu’ils s’étaient dits, tous les regards lancés. Tous les sourires les plus vains du monde, leurs querelles amicales, la Contrée du Départ. D’autant plus que cette dernière quête. Celle où elle avait tout perdu. Celle où ils s’étaient tous éparpillés, où tout était tourné en mélodrame. Elle s’était sacrifiée. Elle s’était sacrifiée pour le sauver, pour le sortir des ténèbres. Car elles ne pouvaient pas l’atteindre. Elles ne pouvaient pas l’avoir. Jetée dans l’abîme noir. Elle repensait et alors, elle reculait. Elle perdit l’équilibre, chancela douloureusement, se reprenant. Tentant de revenir à ses esprits.

    « No… »
      v.f. : Non...


Sa Keyblade pendait du côté droit, la pointe au sol. Aqua n’y prenait qu’à peine appui, comme plongée dans une démence incertaine, une soudaine mélancolie. Comment pouvait-ce être possible ? Ça n’était pas lui. Ça ne pouvait être lui. Et alors, elle inspirait douloureusement, relevait la tête, croisant une nouvelle fois le regard de l’homme, les sourcils froncés, le regard dur.

    « No ! Terra would never… He would never do something like that ! »
      v.f. : Non ! Terra ne ferait jamais... Il ne ferait jamais quelque-chose comme ça !


La jeune femme se redressa alors, quelque-chose brûlant au plus profond de son cœur. Peut-être était-ce là la certitude que son ami était toujours vivant. Peut-être était-ce tout autant la haine envers le complice de Xehanort qui revenait. Quoiqu’il en fût, Aqua releva sa Keyblade qui gratta le sol quelque peu dans un son métallique, la levant au niveau de sa poitrine, horizontalement. Elle avait foi en lui, savait que jamais il n’aurait fait quelque-chose comme ça. Ça n’était tout simplement pas lui. Tout ce qu’il avait fait… Il l’avait fait pour eux. Jamais le pauvre Ventus aurait perdu la mémoire d’une telle manière par la cause de Terra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t53-aqua http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t260-nothing-will-drive-us-apart-aqua
Roxas♠ Messages : 428
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Bien :)
♦ Humeur : Manger des pommes (non non, j'ai SURTOUT rien inversé, j'suis pas aveugle quand même...)
♦ Munny : 140

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
45/100  (45/100)
♣ Inventaire:
Keyblade wielder
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Mer 06 Juil 2011, 11:11 pm

Étrange. Insolite. Curieux. Inhabituel. Je pouvais perdurer une éternité à développer mille et un mots similaires à ceux-ci. C’était si étrange. Pourquoi cette fille venait-elle me converser d’une manière si amicale alors que nous ne nous connaissions même pas ? J’avais beau essayer d’assimiler dans mon esprit l’idée que ce soit ainsi que les habitants de Hollow Bastion saluaient les visiteurs, surtout des inconnus, mais il n’y avait rien à faire. Il y avait bien des choses que j’ignorais encore sur l’existence, mais quelque chose me poussait à croire que cette fille me connaissait. Et ce mot, « Ven », elle ne cessait de le répéter. Qu’est-ce que ça voulait dire ? C’était si insolite. Et que dire de ce regard que cette inconnue et Xigbar s’étaient échangé… Méfiance, haine… peur, peut-être ? Il était clair qu’elle et lui ne se tenaient pas dans le même camp. C’était si curieux. Ou peut-être s’étaient-ils déjà rencontrés, et que tout avait fini par tourner au vinaigre ? Peut-être avaient-ils déjà été amis ?

Toujours et encore prêt à invoquer ma Keyblade si l’inconnue recommençait son cirque, je dus m’avouer avoir perdu quelque peu ma concentration en analysant ce qui s’était passé sous mes yeux. Ainsi, je n’avais pas vu Xigbar venir, qui m’empoigna durement le bras pour me ramener près de lui, loin de la fille. D’ailleurs, celle-ci paru perturbée par l’acte de mon coéquipier, faisant un pas en notre direction. Je me sentis raidir, mais Xigbar, apparemment toujours envahi de son calme moqueur et immuable, me retenait d’une poigne d’acier dont il m’était impossible de me défaire. Ce n’est pas comme si j’allais m’enfuir ou même me jeter dans les bras de cette folle. Je ne comprenais pas pourquoi il ne voulait pas me lâcher. Puis soudain, le numéro deux décida de m’adresser la parole. Faire attention à cette fille ? C’était bien la première chose que j’avais retenue de cette rencontre… Une personne qui n’était pas en contrôle de tous ses moyens était bien évidemment une personne plus que dangereuse, imprévisible.

Puis s’ensuivit une algarade entre cette fille aux cheveux bleus et Xigbar, qui s’était décidé à l’assaillir de ses mystifications. Bref, j’avais de la difficulté à réellement saisir le sens de leurs paroles, mais je compris bien vite qu’ils impliquaient un certain type nommé Terra. Et que ce concerné était en rapport avec quelque chose dans cette histoire.

Même si tout cela semblait se pimenter de secondes en secondes, rien n’avait progressé pour moi. Je n’étais parvenu à comprendre que la moitié de la portée de ces paroles. Et il s’agissait d’or et toujours des mêmes. Cette redondance était interminable dans mon esprit, et c’était plutôt inconfortable. Les mêmes questions restaient sans réponse, et c’était frustrant. Ou ce qui semblait être de la frustration. Et pourquoi Xigbar ne relâchait-il pas son emprise sur mon bras ? Ça commençait réellement à faire mal. Peut-être était-ce ainsi qu’il dissipait la certaine anxiété qui guettait son regard depuis qu’il avait les yeux posés sur la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t38-roxas http://naruto-ascension.forum-canada.net
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
Nobody
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Mar 12 Juil 2011, 3:25 pm

Xigbar était toujours surpris par ce que certains étaient capable de faire ou de croire au nom de l’amitié,S'entêter ainsi à croire que son cher Ven reviendrait... Il avait vraiment de la difficulté à comprendre comment on pouvait faire passer les intérêts de quelqu’un d’autre avant les siens. Mais ce n’est pas comme s’il allait se plaindre ! Lui il en profitait à la moindre occasion, peu lui importait ce que les autres subissaient (enfin, ça lui retombait parfois dessus, mais il s’en sortait habituellement pas trop mal). Aqua lui rappelait étrangement ce Sora qu’il avait croisé il y a de ça pas trop longtemps, mais à présent, la situation était encore plus merveilleuse parce que Roxas était de son côté à lui, la jeune maître serait seule et elle n’avait pas l’air de très bonne humeur. Qu’elle attaque pour voir ! Que son Ventus ait semblé l’oublier était une chose, mais qu’il se montre être du côté du Numéro II en serait une toute autre. D’ailleurs le gamin semblait être trop perdu pour réaliser que «Ven» c’était supposé être son nom. Décidément, qu’il soit légume ainsi serait bien utile, tant qu’il soit assez rapide pour ne pas se faire réduire en charpie par Aqua si jamais la situation dégénérait. Enfin… si c’était le cas, ce serait surtout l’Archer qui aurait intérêt à déguerpir, étant donné que c’était peut-être un peu beaucoup sa faute si la demoiselle était dans un état pareil... et c’était très joli à voir.

Ce n’est qu’à ce moment-là que Xigbar réalisa que sa main était crispée sur l’épaule de Roxas, comme s’il cherchait à y imprimer ses doigts, ah oui oups… Faudrait pas rendre le gamin manchot, ce serait pas malin. Il le lâcha donc, de toute façon Roxas n’oserait certainement pas s’approcher de cette chère Aqua. Il devait la prendre pour une vraie dérangée et avec raison. Mais bon, ça lui fit remarquer à quel point il était tendu, mais pourquoi donc ? Était-il anxieux ? Lui-même ne le savait plus, à force de ne plus rien ressentir, on se mélange un peu avec certaines de ces satanées émotions. Une chose était clair par contre, le borgne n’avait pas peur, ça c’était clair. Lui, avoir peur ? Jamais voyons ! (il était peut-être tout simplement trop inconscient pour l’être qui sait.)De toute façon, il avait la situation en mains pour le moment, la jeune maître semblait trop sous le choc pour faire n’importe quoi, et puis même si elle attaquait, Roxas et lui pourrait partir, vraiment ouais, il ne craignait rien. Le pire scénario envisageable était que le légume se retrouve coincé tout seul avec Aqua, s’il n’était pas assez rapide pour suivre Xigbar (bah oui, prendre le risque de se faire taper dessus pour sauver un gamin, même si c’était Roxas, n’enchantait pas trop l’Archer). Il aurait l’air assez incompétent de revenir seul, sans le membre le plus important de l’Organisation, mais que voulez-vous, dans sa tête à lui, Xigbar était premier sur la liste quoi, sauver sa peau avant celle de qui que ce soit d’autre, même si c’était celui qui devait supposément lui redonner un cœur.
Le simili fixa Aqua qui se tenait toujours devant, à le fixer de son gros regard pas content. Ehlala, elle allait faire peur à Roxas si ça continuait, il ébouriffa donc les cheveux de ce dernier avant de daigner répondre à Aqua.


« Why should I get away from him ? Kiddo here doesn’t seem to be afraid of me doesn’t it ? You’re the one that disturbs him more right now I think, but you gotta admit that you gave him a pretty weird first impression... »
V.F.:
 

Et celle-là qui essayait de se convaincre que Xigbar mentait, c’était pitoyable, elle avait pourtant vu à quel point son cher Terra était corrompu auparavant, elle ne l’avait tout de même pas oublié non ? L’amnésie semblait un truc à la mode ces temps-ci, étant donné que tout le monde semblait oublié tout le monde. Enfin… pour autant qu’il le sache, l’Archer se rappelait de pas mal tous ces trucs et il comptait bien exploiter la moindre parcelle de souvenir dont il pouvait se rappeler. Aqua n’avait pas tout faux, elle savait bien que le borgne en profitait, difficile de faire autrement aussi quand tout lui était servi sur un plateau d’argent. Mais pourtant… mentir n’était pas ce qu’il préférait faire, la vérité était bien plus cruelle la plupart du temps, tout dépendait de quel point de vue on la voyait.

« You probably are thinking that I’m lying… As if ! You know how Terra was, all dark, moody and… well, you see, he became kinda…. heartless over the years. We all did, but he’s the worst of us all. »
V.F.:
 

Et ouais, aucun ,mensonge là-dedans, que ce qui était réellement arrivé. Aqua qui reverrait Xemnas serait quelque chose à voir, assurément, mais Xigbar n’était pas certain de vouloir être présent si ces deux-là se croiseraient, ça risquait de ne pas être jolie-jolie. Même à ce moment, si Aqua cédait, ça risquait d’être assez violent, c’est pourquoi le borgne avait la jeune femme à l’œil, il savait de quoi elle était capable (elle frappait fort pour une fille) et si elle se décidait à attaquer, ce serait rapide, aussi bien être paré à fuir ou à balancer Roxas devant comme bouclier.
Oh ouais, c’est vrai, Xigbar avait oublié quelques détails à propos de Terra, mais bon en même temps il ne voulait pas tout lui balancer en même temps (et ne pas tout lui balancer tout court). Donner de l’information au compte-goutte la retiendrait peut-être de se jeter sur lui comme une démente, la curiosité était un vilain défaut, surtout quand ça concernait ses chers amis…


« I’m sure Terra would be happy to see you again, if only he remembered you… I guess you were away for a bit too long. What did you have in mind, disappearing like that for ten years ? At least he still had me... and I still remember you !»
V.F.:
 

C’était peut-être dans ses gênes de chercher des problèmes comme ça, mais il n’y pouvait rien ! C’était plus fort que lui et puis bon, sauf la fois avec Terra il s’en tirait assez bien habituellement, on ne pouvait pas lui en vouloir de chercher à paraître un peu plus qu’humain qu’un simple truc vide tout de même ! Il n’était tout de même pas stupide au point de croire qu’il pouvait ressentir quelque chose par contre. Non, mais il pouvait toujours s’arranger pour que les autres personnes ressentent à sa place. Ça le satisfaisait tellement de voir Aqua dans un tel état d’incrédulité, elle qui lui avait semblée tout de même assez calme il y a dix ans, la voilà qui perdait toute contenance. C’est certain que ce ne serait pas pour la rassurer tout ce qui était arrivé à Terra. Mais que pouvait bien y faire Xigbar ? C’est pas comme si c’était de sa faute (Si en fait, mais bon, chut)! Rendre Aqua dans un état pareille lui semblait bien évidemment la meilleure chose à faire.


Dernière édition par Xigbar le Dim 17 Juil 2011, 12:48 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Aqua♠ Messages : 970
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : En fuite.
♦ Objectif actuel : Retrouver Terra.
♦ Humeur : Déterminée.
♦ Munny : 403

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
76/100  (76/100)
♣ Inventaire:
Keyblade master
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Mer 13 Juil 2011, 1:40 am

Ven ne bougeait toujours pas. Comme s’il se refusait à venir, à faire quoi que ce soit. Le pauvre semblait avoir perdu toute sa mémoire. Comment avait-il pu oublier ? Oublier tous les moments passés ensemble. Oublié sa forte complicité avec Terra... Oublié ce qui s’était passé, il y a de cela si longtemps ? Cette séquelle était-elle causée par la fin de leur longue et pénible épopée ? Si là était le cas, que devait-elle faire pour retrouver le Ventus qu’elle avait si longtemps connu ? Comment faire pour qu’il la reconnaisse, qu’il ne puisse sombrer une nouvelle fois, créer de nouvelles lacunes dans ses mémoires ? L’inquiétude d’Aqua était alors palpable. Présente. Elle reflétait ses moindres mouvements, les moindres regards lancés en direction du jeune homme qui avait été pendant si longtemps son ami, une personne pour qui elle avait tout fait ; pour qui elle aurait facilement donné la lune s’il l’avait fallu. Elle s’était jurée de le protéger. De le garder loin du Mal. Et pourtant..Voilà que le mal l’avait retrouvé. Son ami, troublé, déboussolé et amnésique rôdait avec une des pires entités qu’elle connaissait. Le pauvre avait l’air totalement confus des événements. Incrédule, son regard scrutait les deux adultes indéfiniment sans même comprendre quoi que ce soit. La belle aux cheveux d’azur regardait avec dédain la main posée fermement sur l’épaule du garçon, consciente que celui-ci ne faisait aucun mouvement pour s’éloigner ou même s’extirper de la prise douloureuse qu’il semblait avoir. Cela, cependant, jusqu’à ce que l’homme ne daigne le lâcher en lui ébouriffant les cheveux d’une manière presque fraternelle qui lui serre soudainement le cœur. Terra. Terra avait déjà fait de même. Avec ce sourire qu’elle n’oubliait pas. Avec ce petit rire, un simple murmure. Complicité si douce. Complicité si facilement oubliée. Cette complicité... Non, ça n’était pas possible. Est-ce la même dont elle était en ce moment témoin ? Et encore, les paroles de l’homme la fige sur place, dans l’incompréhension la plus totale.

    « First impression... ? »
      v.f. Première impression... ?


Son murmure est à peine audible, se perdant rapidement dans l’atmosphère lourde de la ville détruite qu’était Hollow Bastion. Si ses lèvres avaient lentement bougé, verbalisant faiblement ces simples mots, elles restent alors entrouvertes, démontrant sa perplexité face à la situation. Si l’homme tentait encore une fois de la berner de ses paroles, Aqua le laissait prendre dans ce piège d’une manière presque naïve, sa confusion montant de plus belle. Ce que l’homme signifiait par ces simples paroles ne lui aspirait pas confiance. Bien que son esprit échafaude un certain sens à ce qu’il disait, il en était difficile d’en sortir quoi que ce soit. Tout était parfaitement aligné pour la rendre folle, totalement folle. Était-ce là le plan caché derrière le regard joueur de l’homme ? Se jouer d’elle lui était sûrement une solution alléchante. La déstabiliser lui permettrait de mieux l’atteindre. Cet homme était dangereux. Elle le savait. Elle n’avait aucunement l’intention de le laisser faire. Et encore, elle ne bouge aucunement, attendant la suite des choses, le déroulement se déchiffrant petit à petit. Son intention allait peut-être sortir. S’il fallait que ça en soit ainsi, la jeune femme voulait être certaine de ne pas être prise par surprise. Il est sournois. Elle le sait rusé. Une forte détermination. Un courage qui n’en finissait plus. Aqua est prête à affronter ce qui viendrait. La Keyblade serrée dans sa main, les yeux scrutant sans relâche et de cette manière féroce l’homme qui avait autrefois comploté pour leur fin irréparable, elle attend patiemment. Qu’importe le mouvement, elle était prête à contrer ce qui viendrait sans même broncher. Cet homme ne méritait guère son respect, d’autant plus pour tout ce qu’il racontait que pour ce qu’il avait causé avec l’aide de cet être méprisant ayant mené à leur perte. Et malgré son court moment de torpeur, où elle avait si longtemps repensé à Terra, où son visage était revenu à son esprit, jamais elle n’avait douté de lui. Malgré les paroles que l’homme débitait en ce moment même.

Nul ne pouvait définir l’incompréhension dans laquelle Aqua s’engouffrait, un vide dans lequel elle nage sans trop comprendre ce qui se passe vraiment, ce qui devait alors arriver lui étant tout bonnement inconnu et flou. Si elle avait été alors projetée dans une démence certaine, elle en sortait cependant avec les séquelles de ce monde noir dont elle venait de s’extirper. Elle avait toutefois la certitude que rien de cela ne pouvait être vrai. Ce que racontait à ce moment l’homme n’était que pour elle de sordides simagrées. Terra ne pouvait être responsable de ce qui arrivait au jeune élu de la Keyblade. C’était de la pure sottise. Encore ose-t-il dire qu’il ne mentait pas. Que son meilleur ami avait sombré, était devenu sans cœur. Tout ce que Terra l’avait fait... Ça avait été pour le bien de tous. La naïveté et la témérité de celui-ci n’avait certes pas choisi les meilleurs chemins pour y arriver, mais ses intentions avaient toujours été pures. La simple mention de lui devenant pour ainsi dire mauvais et ténébreux était si pitoyable... Sa main droite se serre sur son arme, son regard ne lâchant pas le sien, oubliant presque le jeune homme à ses côtés tellement elle se concentrait sur tous les gestes de cet homme à quel point méprisant. Elle ne fait que l’écouter, sans même ciller, sentant cependant à ces paroles plus profondes et poignantes son corps en entier bouillir.

Son monologue continue. Il s’accentue. Il la blâme alors. Son esprit s’arrête que peu de temps sur le temps, le temps pour lequel elle s’était évanouie dans l’ombre des Ténèbres les plus profondes. Elle se sent de plus en plus énervée face à l’homme, sent ses émotions chavirer douloureusement au plus profond de sa poitrine. Son cœur souffre. Son cœur souffre de l’absence qu’il ressort une nouvelle fois. De voir Ven ainsi troublé. D’entendre parler de purs mensonges concernant Terra. Ses deux amis n’étaient pas à ce point perdus. Si elle n’avait pu pourtant fonctionner sans leur présence rassurante, qu’en avait-il été d’eux ? Et il continuait. Lui ? En quelle raison avait-il été un support à Terra ? Son regard se fait plus dur. Elle ne peut plus tenir. Ses poings se serrent alors. Des larmes envahissent ses yeux, embrouillant sa vue. La Maître se sent tremblante, d’autant plus émotionnelle qu’elle avait pu jadis l’être. Ses paroles... C’en était trop. Elle n’en pouvait tout simplement plus. Son souffle se fait haletant, elle ferme les yeux et les serre comme pour oublier, pour éradiquer ces pensées. Oublier ce que l’homme peut bien raconter. Elle veut oublier et croire en ce qu’elle a toujours cru. Terra ne pouvait être la cause de tout cela... Terra ne pouvait être enseveli sous les Ténèbres qu’elle avait alors ressentie avant de tenter de le sauver. Ça ne pouvait être vrai.

    « STOP IT ! » Hurle-t-elle, alors, une douleur poignante envahissant son cœur à ces paroles envenimant son âme.
      v.f. : C’EST ASSEZ !


Elle s’élance, franchissant le peu de distance la séparant de l’homme, s’arrêtant à quelques pas en lui assenant un puissant coup de pied au ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t53-aqua http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t260-nothing-will-drive-us-apart-aqua
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
Nobody
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Dim 17 Juil 2011, 6:24 am

C’est qu’Aqua commençait à sérieusement s’énerver… Xigbar était-il aller trop loin avec tout ce qu’il racontait ? … Mais non voyons, la vérité était seulement difficile à accepter parfois, la jeune femme devrait bien finir par l’apprendre, tant que le simili ne se prenne pas trop de coups. Toute cette haine qu’il pouvait voir luire dans ces yeux bleus, c’était merveilleux, lui, il s’amusait comme un fou, encore une fois (ou croyait s’amuser comme un fou plutôt, enfin, ça lui semblait assez réaliste tout ça pour être honnête). Elle allait lâcher bientôt, ça se voyait, la maître n’arrivait pas à accepter ce que Xigbar avait dit… Ehlala, comment allait-elle réagir quand elle verrait de ses propres yeux qu’il avait raison ? Mais d’ici là, pas question de baisser la garde. Le regard de l’Archer lâcha un court instant celui d’Aqua pour fixer cette Keyblade qu’elle tenait rageusement dans sa main, fronçant légèrement les sourcils, cette arme damnée, inaccessible, encore elle. Tout près de lui mais pourtant hors de portée, comme si elle la narguait (et pourtant c’était juste une grosse clée). Comme il détestait cette chose à présent. Le simili ne s’attarda pas trop dessus par contre, il ne voulait pas se faire avoir par Aqua. Elle était armée, enragée à la limite, donc dangereuse. Son regard doré rencontrant de nouveau le sien, une lueur de défi brillant dans son œil unique. Qu’elle essaie de prouver que son Terra était resté du côté de la lumière, qu’elle essaie pour qu’elle s’effondre un peu plus…

Mais apparemment Xigbar en avait assez fait, elle avait craqué. Elle n’en pouvait plus, elle lui hurla même dessus, et lui bah… il ne fit que sourire un peu plus quoi… jusqu’à ce qu’elle projette son pied vers lui… oulah non, pas bon ça. Surtout quand le dit pied était chaussé d’une botte en métal. Miraculeusement… le pied stoppa… Ah bon.. AH BEN OUI… Xigbar s’était découvert un temps de réaction assez rapide tout de même, il avait porté sa main devant juste assez rapidement pour parer, lui resserrant aussitôt la cheville dans un étau… Mais après mûre réflexion, bien sûr qu’il avait réussi ! C’était Xigbar ! Rien de moins ! Le borgne fixa sa main un moment avant de remonter vers les yeux d’Aqua, le regard brillant, un sourire carnassier sur le visage, se permettant même de rire froidement.


« So you dared think you could get me like this ? As if ! You may have won last time, but I won’t do the same mistakes today… and I gotta say right now that it’s a pretty good start don’t you think ? »
V.F.:
 

Il ne la lâcherait pas, pas question… et il savait qu’elle ne tomberait pas, elle était trop agile pour ça. Roxas n’avait plus rien à faire dans cette histoire, Xigbar en avait même oublié la présence, il avait été utile pour rendre Aqua dans un état pareil, mais pour le moment le blondinet ne lui était plus d’aucune utilité. Il n’était plus question que de la Maître de la Keyblade et lui, finalement il aurait sa revanche de sa défaite d’il y a dix ans, sans trop avoir à se forcer qui plus est ! Tout ça grâce à ses réflexes de la mort et une bonne part de chance aussi, il fallait se le dire, mais Xigbar ne voyait que le premier élément. Tenir tête à un maître de la Keyblade, c’était pas rien ! Que le gamin blond à coté observe et apprenne ! Le pire dans tout ça c’est que le borgne n’avait même pas l’intention de s’en prendre à elle à la base, même si bien sûr il n’avait pas écarté cette option et que maintenant bah… c’était avec une grande joie qu’il l’accueillait, il avait tout de même sa fierté et se faire battre par une fille (keyblade ou pas), bah c’était pas super-super pour l’ego disons. Le fait que s’en prendre à une fille qui était maintenant pas mal sans défense n’était pas très glorifiant ne lui traversa pas l’esprit. Peu importe, tant qu’il avait sa revanche, personne ne saurait précisément ce qui c’était passé de toute façon (sauf le légume… s’il ne dormait pas debout à l’heure qu’il était).

C’est à ce moment que le borgne remarqua que le regard d’Aqua était brouillé de larmes, larmes de rage probablement, eh bien, eh bien, elle était devenu sensible ?


« You’d better save your tears for someone else than me… maybe when you’ll see Terra and finally realize that I was right all that time. You already see how’s the blond one… and wasn’t it Terra that made you disappear ? Anyway, doesn’t matter anymore… »
V.F.:
 

Mais pourquoi cherchait-il encore à l’enfoncer un peu plus ? Elle avait déjà lâché, il la tenait même… Xigbar lui-même se demandait pourquoi il était comme ça, mais étrangement ses vieux souvenirs se montraient plus qu’efficaces pour ramener toutes ces bonnes vieilles sensations que l’on avait en ayant un cœur. Si seulement c’était Terra qu’il tenait ainsi serrer entre ses doigts, oui bon Aqua ce n’était pas rien, mais ce n’était pas son cher ami la brute qui l’avait défiguré… M’enfin, pas la peine de gâcher un tel moment avec de mauvais souvenirs qui avaient tendance à revenir en faisant face à des vieux visages familiers. Nan, là ce serait le moment de s’amuser parce que Aqua était à sa merci, que pourrait-elle faire avec une jambe de coincée hein ? Agiter les bras en le traitant de menteur ? … Ça pourrait être assez intéressant à voir tout de même, s’il lui laissait le temps… Ce qui risquait fort peu d’arriver parce que Xigbar n’était pas trop le genre de type patient, surtout qu’il attendait tout de même une occasion pareille depuis une petite dizaine d’années, sa patience avait déjà bien été mise à l’épreuve !

Il ne quittait pas Aqua du regard, ce dernier brillait d’une réjouissance malsaine, se sentir ainsi en plein contrôle de cette maître de la Keyblade le satisfaisait au plus haut point, rien ne pourrait gâcher ce moment… Enfin, c’est ce qu’il croyait jusqu’à ce que son coude ne percute Roxas alors qu’il faisait apparaître une de ses armes dans sa main libre… Ah tiens il était encore là lui… Son regard lâcha celui d’Aqua, son sourire se perdant légèrement, non mais c’est que Roxas avait accidentellement osé le déranger !


« Hey kiddo be careful would you ? I don’t want to hurt someone just now okay ? Be a good boy, we’re almost done here… »
V.F.:
 

Nah, ne pas s’éterniser, déjà que ça faisait un moment qu’ils étaient là face à Aqua… Il faudrait bien en finir un jour, Xigbar détourna son attention de Roxas pour regarder la jeune femme de nouveau.


« Where were we again ? »
V.F.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Aqua♠ Messages : 970
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : En fuite.
♦ Objectif actuel : Retrouver Terra.
♦ Humeur : Déterminée.
♦ Munny : 403

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
76/100  (76/100)
♣ Inventaire:
Keyblade master
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Lun 18 Juil 2011, 1:40 pm

Tout s’était déroulé d’une manière rapide et impromptue. Elle s’était élancée, la détermination étant un fort détonateur de son âme en perdition, sans même penser aux conséquences que son acte aurait pu bien causer. Son pied s’était levé d’une manière rapide, comme ses réflexes lui avaient souvent dicté. Une explosion de ses sens en cavale, qui n’avaient que demandé un brin d’action pour enfin satisfaire l’envie meurtrière qui l’avait alors habité alors qu’il osait mentir. Toujours n’avait-elle pas été du genre à combattre au corps à corps mais plutôt avec sa magie, le coup de pied avait été presque instinctif. Comme un appel de son subconscient au plus profond de son être, une partie d’elle-même peut-être oubliée. Elle n’avait pu s’empêcher de se soumettre à cette forte pulsion, celle que la rage et la peine causait douloureusement au plus profond de sa poitrine ; ce sentiment poignant qui ne cessait de tordre son intérieur d’une manière si douloureusement cruelle. Le borgne n’avait fait que rajouter, attiser les flammes qui ne demandaient qu’à être nourries. Elle était si perdue. Le cri déchirant de son âme pouvait sembler vain face aux remarques impitoyables de l’homme. La Maître ne pouvait qu’entendre sa conscience hurler au mensonge, hurler pour ce qu’elle avait connu et pour l’amour qu’elle portait aux siens. Car tout cela était une torture des plus cruellement bien trouvées. C’était comme s’il avait su. Trouver le point faible de celle qui avait toujours tout fait pour ceux qui l’entouraient n’était certes pas difficile ; elle aurait tout fait pour leur amitié, pour savoir qu’ils étaient toujours sains et saufs... Elle ferait tout pour les sauver encore une fois. Elle devait tout faire.

Son souffle se perd alors rapidement dans l’atmosphère. Un puissant choc la secoue à la manière d’un frisson lui passant l’échine. Ses yeux s’écarquillent. Son pied venait d’être intercepté, les mains du borgne se refermant durement sur sa cheville, l’empêchant alors de faire quoi que ce soit. La surprise envahissait son visage. La belle aux cheveux d’azur inspire lentement, sentant son coeur se serrer. Prise au piège. Prise dans son propre jeu. Elle s’était attendue à tout sauf à ça. Son regard azuré fixe l’homme d’une étincelle inquiète, toujours imbibé des traces de larmes qui avaient alors coulé et qui continuaient doucement leur flot presque constant dans un filet invisible, brouillant quelque peu sa vue. Le rire de celui-ci à ce moment plutôt décisif, d’autant plus que de son regard et de ce sourire presque vorace, pouvait donner la chair de poule. On pouvait y déceler sa fierté, toute la joie qui fusait de son être. C’était dégoûtant. S’ensuivirent les paroles, celles qui se voulaient en aucun cas rassurantes, dans des intonations qui montraient bien la supériorité qu’il tentait de faire émaner. Elle était dans une sale position, fallait bien le dire. Il fallait qu’elle trouve le moyen de se sortir de là. Ça n’était que le commencement. Oui. Elle se surprend à changer de regard, celui-ci mutant d’un trouble stupéfait à un air des plus meurtriers, sa respiration toujours accélérée n’osant qu’à peine se calmer. Ce qui l’attendait n’était certes pas inconnu, l’homme venait même de lui prouver que l’arrêt soudain de son attaque n’était pas pour autant dire la fin de cet épisode. Elle restait donc sur ses gardes, même si elle était dans une situation désavantageuse. Il ne la lâcherait pas, c’était définitif et presque écrit dans le ciel. Les plans qu’il préparait risquaient même d’être sanglants. Aqua ne lâchait pas son regard, comme si elle le défiait, elle osait. Ses dents se serraient, autant sur l’anticipation de ce qui pourrait arriver que sur le doute. Toutes ces pensées qui ne cessaient de rôder dans son esprit... Cette manière de penser en était pernicieuse, tant le doute la contaminait et tant ses sens semblaient aux aguets, le regard assassin, le coeur saignant douloureusement et criant son désespoir quand l’esprit en lui-même tentait d’épargner l’être d’une manière spontanée.

Elle attend toujours sans rien dire, patiente.

Et en vain tente-elle de se remettre de ce choc émotionnel qu’elle vivait. De tout ses dires qu’elle tentait de démentir. Si les larmes coulaient encore sur ses joues à ce moment, la frustration que laissait paraître son regard était fiévreuse, insolite. Et cette profonde rancoeur qui transpirait de tout ses pores ne laissait envisager rien de positif. L’homme, pourtant, de ce sourire fielleux, continuait de plaisanter de ses dires acerbes sans même se soucier de sa Keyblade, sans même se soucier de la menace qu’elle représentait. Terra. Terra n’avait rien fait pour la faire disparaître. Et ces souvenirs revenant comme un profond fardeau, elle se sentit trembler, les larmes plus abondantes, fronçant les sourcils pour tenter de se remettre. L’homme en rajoutait. Elle verbalisait ‘non’ d’une manière presque inaudible à ces paroles, de sa gorge trop serrée.

Si seulement elle avait pu revenir dans d’autre conditions. Sans rencontrer cet homme malsain, sans voir ce qui n’était que l’ombre de Ventus. Ventus... Comme elle se demandait ce qui pouvait bien lui arriver. Que le poussait-il à agir de la sorte ? Cette suprême douleur, cette agonie de se sentir trahie par des souvenirs oubliés. Que s’était-il passé dans sa si longue absence ? Longue... Les paroles de l’homme revenaient à son esprit. Dix ans... Dix ans, c’était énorme. Dix ans qui en avaient paru tellement moins, et pourtant, le temps avait semblé si long. Que pouvait-ce être arrivé ? Qu’avait-elle réellement manqué ? Terra... Ven. Que trois pauvres âmes en perdition ils avaient été. Perdus dans de sombres méandres, des coins ténébreux et vacillants. Comme si leur monde s’écroulait lentement, menaçant de s’effondrer pour ne plus jamais revenir, revoir le jour. Était-ce depuis ce matin funeste qu’ils avaient été réellement damnés ? Leur vie perdue. Que restait-il vraiment d’eux ? Elle souffrait de ce manque. De celui qu’elle avait ressenti pendant toutes ces années. Le manque de leur présence rassurante à ses côtés. Le manque de leur sourire et de leur voix. Les paroles rassurantes d’un. Les progrès constant de l’autre. Leur amitié incassable. Si rien n’avait pu alors les séparer... Si pour toujours, comme elle se l’était jurée, ils resteraient unis, pourquoi était-ce différent ?

Pourquoi ?

L’arme apparaissait alors, percutant le jeune garçon qui était presque derrière lui, à ce moment. Xigbar retournait le regard vers celui-ci pour lui dire quelques mots, Aqua ressentant toujours cette affreuse peine et se tenant en équilibre depuis déjà un long moment. Le pauvre... l’air hagard qu’il arbore donne cette impression de ne rien comprendre, même après s’être fait durement percuter par ce fou furieux. Son attention détournée. Elle n’entend qu’à peine sa dernière phrase tant elle se concentre. Aqua eut un air décisif au visage, une forte détermination. C’est à peine qu’il verbalisait sa phrase, sans même se douter, qu’elle put sentir un fort sentiment l’envahir. Elle serre sa Keyblade durement dans sa main droite. Son regard se plante sur le visage qu’à demi retourné de l’homme. S’il pensait vraiment l’avoir. Il avait tord. Et alors, elle saute, transférant son poids sur sa cheville toujours tenue d’une main de fer, son pied gauche décrivant un cercle gracieux en s’élevant du sol pour venir frapper durement la joue droite du prétentieux tireur dans un cri de rage. De ce même geste, sa cheville enfin relâchée sous l’impact, elle pose pied au sol dans un bruit de gravier compressé sous ses bottes métalliques. Son regard de tanzanite reste figé sur le sien, un air de défi l’arborant alors qu’elle tient sa Keyblade d’une manière toujours aussi déterminée, fiévreuse, en position défensive.

Son regard croise celui du blond, d’une manière presque suppliante. La situation était presque sans espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t53-aqua http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t260-nothing-will-drive-us-apart-aqua
Roxas♠ Messages : 428
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Bien :)
♦ Humeur : Manger des pommes (non non, j'ai SURTOUT rien inversé, j'suis pas aveugle quand même...)
♦ Munny : 140

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
45/100  (45/100)
♣ Inventaire:
Keyblade wielder
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Mer 20 Juil 2011, 10:09 pm

De quelle manière une simple mission avait-elle pu virer en une affaire personnelle? C’était à ne rien comprendre. Xigbar et la jeune femme aux cheveux azurs échangeaient des propos qui, au fur et à mesure, semblaient, je dis bien semblaient, faire un sens dans ma tête. Ils parlaient d’un certain Terra. Celui-ci était-il un ami de Xigbar et de cette fille? À en voir leur expression, une appréciait ledit terra tandis que l’autre, non. Peut-être tous les trois s’étaient disputés… ou peut-être bien que la folle et ce Terra s’étaient retournés contre Xigbar? Pourtant, c’était impossible, puisque l’idée de faire des coups dans le dos à des Amis était inconcevable. Mais d’un autre point de vue ce n’était pas étonnant, compte tenu du caractère irritant et déplaisant du numéro deux. Bref, il était tout de même étrange qu’une arme soit nécessaire pour régler une querelle amicale. Quoique ça ne semblait pas tourner bien rond dans la tête de cette inconnue. Il était bien clair que son visage exprimait une sorte de… de haine, mais désirait-elle réellement dissiper Xigbar au néant? Savait-elle qu’il était en fait un Nobody? Il me manquait tant de lignes dans cette histoire que c’était à ne rien comprendre. Surtout lorsque je m’abstenais de poser quelconque question pour éviter de les déranger.

Soudain, la fille rompit ce qui devenait l’étrange monologue de Xigbar. Elle lui demandait d’arrêter de parler. Puis, sans crier gare, elle s’élança afin d’asséner un bon coup de pied à mon coéquipier. Coéquipier qui, en moins de temps qu’il le fallut pour le dire, avait déjà paré l’attaque, fier comme un pan. Comment avait-il fait? Bref, il ne sembla pas s’inquiéter de ce revirement de situation puisqu’il ne daigna pas relâcher cette fille et il reprit la parole. Aussitôt, je remarquai ce liquide quasiment invisible couler lentement sur les joues de l’inconnue. Mais que lui arrivait-il? En y réfléchissant longuement, je me remémorai enfin un des moments que j’avais passé en compagnie d’Axel à Twilight Town. En observant trois jeunes de la ville, mon ami m’avait appris beaucoup sur ce qu’on appelait les sentiments. La joie, la peur, la tristesse. Lorsque les gens pleuraient, leurs laissaient surgir de l’eau – des larmes –. C’était plutôt idiot et inutile comme concept, mais au moins, cela rendait la chose bien plus facile lorsqu’il était question de déchiffrer les sentiments d’une personne. Cette fille était triste. Blessée par les paroles que Xigbar lui adressait. En y repensant, est-ce que c’était Xigbar le méchant? Est-ce que j’étais méchant? Mais cette inconnue était l’ennemie. Alors Xigbar ne faisait que se défendre?

Je reçus alors un bref coup au niveau de l’abdomen qui me fit légèrement plier vers l’avant. Cela eut comme résultat de me mettre nez à nez avec l’arme que Xigbar venait tout juste de matérialiser dans sa main libre. Il aurait peut-être pu me dire de me ta… oh… non, laissez faire… Xigbar lança un regard vers qui se voulait visiblement agacé.

« Hey, kiddo be careful would you? I don’t want to hurt someone just now okay? Be a good boy, we’re almost done here…»
v.f.:
 
Lentement, j’hochai la tête puis me tassai légèrement de côté. Était-ce si compliqué de dire « Roxas » et non « kiddo »? Je n’étais plus un gamin sans cervelle, c’était pourtant évident… Maintenant et encore, j’observais en simple témoin la scène qui se déroulait devant mes yeux. Je le sentais, j’étais moins déterminé que précédemment à intervenir dans ce conflit. J’étais prêt à faire apparaître ma Keyblade, mais me serait-elle réellement utile? Maintenant que j’avais vu de mes propres yeux à quelle vitesse pouvaient déferler les coups de la jeune femme, j’étais quasiment sûr d’être réduit à néant si je tentais le moindre geste offensif. Ce que Xigbar avait dit – du moins une des nombreuses choses qu’il avait dites – sur cette femme était vrai.

C’est alors qu’un revirement de situation perturba la confiance de Xigbar. L’inconnue, à l’aide de sa vitesse incomparable, asséna un de ses coups de pieds dans le visage depuis longtemps défiguré de mon coéquipier, le projetant un peu plus loin. Si j’aurais eu un cœur, je crois bien qu’il aurait battu à tout rompre. Qu’est-ce que je faisais, là, maintenant? Tout de suite? L’inconnue, libérée de l’emprise du numéro deux, atterrit souplement sur le sol. Je devais faire quelque chose. Agir au plus vite. Maintenant. Je croisai l’étrange regard de la jeune femme aux cheveux azurs. Tout signe d’agressivité semblait l’avoir quittée, pour laisser place à… je ne sais quoi. Sans plus attendre, je me postai devant elle afin de lui bloquer l’accès direct qu’elle avait précédemment jusqu’à Xigbar. Je fixai la fille.

« What do you want from us? We didn’t do anything to you! »
v.f.:
 
Sans lâcher l’inconnue des yeux, je fis apparaître ma Keyblade. La clé typique et banale. Je la manipulai lentement et sans agressivité. Qui sait comment cette folle pouvait interpréter ce geste purement défensif?

« Can you at least tell me your name? »
v.f.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t38-roxas http://naruto-ascension.forum-canada.net
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
Nobody
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Ven 22 Juil 2011, 8:10 pm

Une chose était certaine, Xigbar allait s’en rappeler longtemps de cette journée, il ne se le cachait pas (et le cachait à personne d'autre), il était fier de son coup, énormément fier. Le regard meurtrier d’Aqua ne l’avait pas inquiété le moins du monde, que comptait-elle faire de toute façon coincée comme ça hein ? Il la tenait bien, aucun risque quoi ! Enfin… C’était la chose logique à penser. Mais bien sûr, Roxas avait dû se mettre en travers de tout ça en se faisant percuter ! Non mais elles étaient où ses manières ? N’avait-il pas vu que le borgne était occupé ? Et donc… tout ce qui se passa après fut la faute de ce gamin ! L’Archer s’était efforcé de lui dire de s’éloigner et que récoltait-il ? PAF ! Un coup de pied driect dans son côté aveugle ! Non mais où était la justice là-dedans ? S’en prendre au côté d’où il ne voyait rien ce n’était pas du jeu voyons ! Et bon sang que ça faisait mal. Xigbar, lui, il avait à peine fini sa phrase qu’une de ces monstrueuses bottes en métal vint s’écraser en plein sur sa joue. Il n’avait rien vu venir, il parlait et l’instant d’après il avait un mal de chien à la mâchoire et il voyait trente-six chandelles. Et c’était pas tout ! Aqua avait osée échapper à sa poigne ! … Lui qui était si heureux de l’avoir attrapé… pouf… tombé à l’eau tout ça. Au moins il ne s’était pas écrasé sur le dos, il eut tout juste le temps de se reprendre pour planter ses pieds dans le sol, portant sa main à sa joue touché, laissant même un cri rageur s’entendre. Au diable ce truc pourri qui disait que les similis n’étaient que des coquilles vides ! Lui, il était dans une colère noire, comment avait-il pu se laisser avoir comme ça par une fille ? C’était horrible, honteux, mais au moins, là il se sentait véritablement vivant, aucun besoin de se forcer ! Et Roxas… Roxas… C’était à cause de lui tout ça ! Au moins ce légume avait eu la présence d’esprit de faire apparaître sa Keyblade. Le borgne secoua la tête, encore sonné sous la force du choc, avant de planter son regard dans celui d’Aqua, qui était trop occupée à regarder celui qu’elle pensait être son cher Ventus, mais ça ne dura pas, bientôt leur regards se croisèrent. Xigbar serra les dents, tressaillant légèrement, il avait pas pensé au fait que ça ne ferait que raviver la douleur, mais il supporterait, il avait connu pire. Il était furieux, gardant les poings serrés, désarmé (le coup lui avait fait lâcher son arme qui avait aussitôt disparue). Aqua brandissait sa Keyblade, mais le Numéro II ne se battrait pas, pas aujourd’hui, pas après une humiliation pareille ! Si au moins il avait été seul avec Aqua, mais noooon ! Roxas avait dû être là et tout faire planter ! Sans oublier qu’il allait sûrement en parler à la moitié de l’Organisation avant que Xigbar ait le temps de faire quoi que ce soit ! Au moins ce dernier avait eu raison sur un point, il n’allait pas oublier cette mission de sitôt ! L’Archer se passa encore la main sur la joue, ça élançait horriblement tout ça ! Plus tôt il partirait d’ici, mieux ce serait ! Et il allait devoir traîner Roxas avec lui, même s’il aurait adoré voir la suite des choses en temps normal, mais là il venait de se faire défoncer la mâchoire, disons que ce n’était pas trop ce que le simili qualifiait d’une journée normale quoi ! Il attrapa le bras du Numéro XIII et le força à s’éloigner d’Aqua en le trainant sans ménagement, serrant probablement trop fort, furieux comme il était.

« You won’t need that key today Roxas ! Come on, we’re leaving ! Now ! »
V.F.:
 

Pas question de laisser cette folle s’en prendre à lui encore ! Même si Aqua était loin d’être aussi forte que Terra, disons que son coup de pied avait été assez douloureux hein ! Sans oublier que l’ego de Xigbar en avait pris un sale coup, il ne supportait pas se faire avoir comme ça. Tout ce qui c’était passé avant, c’était fini, il avait même balancé le nom de Roxas pour la peine ! Tiens Aqua, cherche le mieux que ça ton Ven la prochaine fois ! Le grand portail ténébreux qui était chargé de les ramené à la Citadelle apparut devant le gamin, celui-ci fut presque littéralement jeté dedans par le borgne, il était d’une humeur massacrante, déjà que la délicatesse n’était pas son fort, alors il ne fallait pas trop lui en demander là ! Saïx allait probablement le sermonner parce que, techniquement, ils n’avaient strictement rien fait de leur journée… Mais ils avaient eu un sacré contretemps ! D’ailleurs ledit contretemps était toujours là à fixer Xigbar. Celui-ci se retourna pour faire face à Aqua, toute trace de ce fameux sourire moqueur disparues, il ne se calmerait pas de sitôt.

« There ! I’m leaving you alone! Happy ? … But don’t think you won’t see me again Aqua… »
V.F.:
 

Elle rêvait en couleurs si elle croyait se débarrasser de lui comme ça ! Xigbar pouvait être pire qu’une tique s’il en avait envie ! Jamais il ne laisserait Aqua s’en sortir ainsi, sauf pour aujourd’hui, malheureusement il... euh… hum… manquait de temps… OUAIS c’est ça ! Roxas était déjà parti, fallait bien le rejoindre…non ? Si, si, bien évidemment ! Mais pas avant de dire au revoir à cette chère maître de la Keyblade. Elle avait peut-être cru réussir à faire disparaître son sourire pour de bon, mais bientôt il reprit sa place sur les lèvres de l’Archer.

« So now… Better find Ventus quickly huh ? Roxas looks like him a lot don’t you think ? Well… I’ll stop wasting both of our time, see ya ! »
V.F.:
 

Le problème avec Xigbar, c’est qu’il n’était pas très clair quand il parlait, mais en fait c’était un peu le but... S’il réussissait à rentrer l’idée dans la tête d’Aqua que lui aussi cherchait Ven… pas elle risquait de ne pas trop apprécier non ? Et c’est justement ce que le simili adorait, semer le doute. Lui, il se remettrait de ce coup de pied (son ego, peut-être pas mais bon), mais vivre dans l’insécurité était bien pire selon lui. Mais euh… là il ne devrait peut-être pas trop s’attarder… c’est que la Aqua était toujours armée et sûrement pas plus de bonne humeur que lui, même si Xigbar avait réussi à se ressaisir à la toute fin… Tout ça pour dire qu’il s’engouffra bien assez vite dans le portail, non sans adresser un dernier sourire à Aqua, même s’il tiqua légèrement… sacrée douleur à la mâchoire qui ne se calmait pas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Aqua♠ Messages : 970
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : En fuite.
♦ Objectif actuel : Retrouver Terra.
♦ Humeur : Déterminée.
♦ Munny : 403

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
76/100  (76/100)
♣ Inventaire:
Keyblade master
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   Mar 26 Juil 2011, 6:38 pm

Déséquilibre incertain. Vaine tentative de retrouver ses esprits, de stopper les larmes. Quelle ironie. Qu’avait-elle pu espérer ? Qu’avaient-ils été, ces espoirs, aussi vains ? Ventus ne viendrait pas. Il resterait là, à la regarder, comme si de rien n’était, comme si jamais elle n’avait existé. Ce moment de silence, ce temps suspendu en l’air. L’atmosphère lourde donne à son coeur une forte sensation de vide, comme si quelqu’un lui avait arraché aussi témérairement qu’une bête. La plaie saigne. La plaie coule dans des flots écarlates, se répandant douloureusement sous sa conscience déjà fortement atteinte. Son regard ne cesse de fixer le blond, laissant les cris de rage de l’Archer dans un simple écho, ne serait-ce que pour un court instant. Ce court instant où tout semble s’être arrêté. La belle bleue se laisse emporter par le torrent de son coeur criant au désastre et à la douleur de l’âme. Elle croule sous le poids. Elle s’abat dans sa forte mélancolie, submergée. Une larme solitaire coule le long de sa joue alors qu’elle repense à son sourire. Son sourire si joyeux et ses yeux saturés de cette fervente vivacité, pétillants d’allégresse. Son rire toujours rempli de motivation, ses moindres paroles décrivant son anticipation et son optimisme. Et alors ce visage vide revient. Ce visage vide enfilé d’un manteau d’un noir de jais.

Le deuil profond.

Les douleurs de pensées déchirantes.

Les larmes du trouble, de l’incertaine témérité de l’âme à se sentir déboussolé. Ce désastre dans lequel elle venait de renaître.

Et alors il se met à courir, il se met à courir, non pas vers elle, mais entre elle et l’homme qui l’avait tant torturé, de pas décisifs. Elle regarde sa progression sans mot dire, ses yeux exprimant toujours ce qu’elle n’arrivait à verbaliser, les élégies de son âme se propulsant en plusieurs fragments insolites. Il s’arrête. Ses yeux bleus la fixent d’une manière qui en est presque hargneuse, d’une manière si incompréhensiblement profane dans ces simples gestes. Aqua sent sa respiration s’arrêter un court moment, avant de reprendre d’un rythme lent mais pourtant fiévreux. De ce simple regard rempli d’incompréhension et de doute ressort que quelques paroles. Quelques paroles d’une voix qu’elle ne connaissait que trop bien. D’une voix qu’elle avait tant espéré entendre encore une fois, de ces tintements pourtant accusateurs et incertains. Ça lui faisait mal. Comme ça lui faisait mal. Elle tressaillit légèrement. Ce fut d’une voix presque qu’éteinte qu’elle semblait sortir ces paroles, une voix dans laquelle on ressentait toute cette douleur, ses mains tremblantes tenant une arme qu’elle aurait tant voulu faire disparaître. Une arme qui s’envola doucement dans l’éclat de pétales rosées. Jamais elle ne lèverait la main sur lui. Même s’il venait à l’attaquer. Son arme était pourtant nulle part. Nulle part. Son regard figé dans le sien avait tellement de significations. Elle ne pouvait le lâcher.

    « Please... »
      v.f. : Je t’en prie...


Et ces paroles s’envolent, comme si elles n’avaient jamais existé, dans le doute de la journée si brillante, aveuglante. La larme s’effondre doucement au sol alors qu’elle voit matérialiser cette arme. cette arme qui n’était pourtant pas la sienne. Il ne la tenait que trop différemment. Et tandis que ses yeux de tanzanite scrutaient l’arme et la main du garçon, elle eut un soudain mouvement de recul, submergeant doucement son être dans une certaine appréhension. Qu’en advenait-il de ces changements soudains, de ce manque de mémoire ? Il ne semblait pourtant pas vouloir l’attaquer. Seulement de protéger l’homme qui criait sa rage, celui même qui leur avait fait subir tant de souffrances avec celui qui avait été depuis si longtemps son ‘mentor’. L’homme qu’elle mépriserait toujours. Cet homme dont le visage et les yeux dorés avaient montré tant de détermination à cette quête qu’il avait poursuivi. La suite des événements était totalement inattendue, mais ne faillit pas à la choquer de plus belle quand la dernière question fusa, tintant l’atmosphère une nouvelle fois. Son regard exprimait la douleur. Sa bouche entrouverte aurait tant voulu murmurer l’évident. Son nom. Son nom. Même cela semblait avoir disparu.

Et alors, tout se stoppe. Le temps qui s’est alors arrêté reprend son cours. La réalité frappe encore aussi violemment que le mirage terminé. La main durement placée sur l’épaule du jeune homme, alors que le borgne ramenait durement le garçon vers lui, fit réagir Aqua de cette même manière désespérée et vaine qu’elle avait tenté plus tôt, de cette main qui se tendait et tentait d’agripper ne serait-ce que le manteau du jeune homme, comme pour le ramener vers elle ; le perdre une nouvelle fois serait pour elle la pire des tortures. Elle murmure un simple petit ‘non’ de ce même geste, alors que les paroles de l’Archer refaisaient surface après cette profonde animosité. Ses yeux s’élargissent au simple nom.

Roxas.

Elle se fige. Paralysée par cette même mention. Comment... ? Ça ne pouvait être ça. Un autre personne ? Un oubli complet ? C’était à ne rien comprendre. Mais la confusion qui consumait le regard du jeune homme alors lui fit comprendre que cela était bien son nom, que la situation le troublait. Le portail se rouvrait. Le pauvre jeune garçon se faisait propulser sans espoir de revenir par cet homme dont la rage émanait d’une manière presque constante, le portail, lui, toujours ouvert, attendant l’entrée de son créateur, celui-ci retourné vers elle et gueulant son mécontentement à son visage. Sa témérité et ses paroles laissaient présager une suite à cette rencontre étrange. Une suite qu’elle aurait aimé éviter, et, encore confuse, dont elle cherchait le sens. Si le Destin l’avait alors conduit vers cet homme, peut-être y avait-il pourtant une signification plus profonde, plus grande que ce qu’elle avait alors tenté de comprendre et qu’elle ne pouvait atteindre, à son grand désarroi. Le commencement d’une nouvelle épopée semblait de mise, quelque-chose de grand se dessinait à l’horizon, sans qu’elle ne puisse en déceler les parcelles. La silhouette de ce qui se préparait avait une allure inquiétante. Que devrait-elle alors faire ? Elle n’en savait rien. Elle était si confuse. C’est dans son silence toujours aussi présent, flagrant, que l’homme continuait ses paroles.

Trouver Ventus ? Il tentait de retrouver Ventus ? À la suite de ces mots, elle eut une soudaine illumination. Elle revoyait la salle nacrée de blanc. Immaculée, où, dormant paisiblement dans le seul trône de la salle, en son centre, dormait la silhouette tant connue. Si ce Roxas n’était qu’une pâle copie de ce qu’avait été Ven ? Ven... Il avait parlé de le retrouver. Il avait parlé de le retrouver avant de partir, quitter sans demander son reste, son sourire arrogant revenant sur son visage défait. Qu’est-ce qu’il lui voulait ? Pendant plusieurs minutes, Aqua reste inerte, le souffle court, le regard figé sur le portail qui était maintenant disparu. Xigbar n’avait fait que l’amadouer, la perdre dans des raisons inexplicables et dans des mensonges dont seulement les dernières paroles avaient vraiment un côté sensé. Il avait tenté de se jouer d’elle pour détourner son attention, se jouer de ses sentiments en mentant. C’est tout ce qu’il avait osé faire, de ses desseins machiavéliques, de ce sourire narquois qu’elle détestait tant et de son oeil décrivant ce qui aurait pu sembler à un plaisir des plus délicieux. Xehanort vivait-il toujours ? Après cette explosion, que s’était-il vraiment passé ? Et ce monstre... S’il cherchait toujours, alors il ne devait pas être parti. Il devait toujours être à la même place. Cet endroit si complexe et dont personne n’aurait pu voir la vraie forme... Cet endroit que seul elle peut connaître à la perfection, dans cet enchantement créé par les maîtres de la Keyblade avant elle. Ce stratagème qui pourrait en envoyer plusieurs dans l’oubli. Ce sanctuaire. Elle se remémore la voix qu’elle avait alors entendue dans ce monde nacré de ténèbres.

Cette voix. Cette simple et unique voix qui avait semblé venir de partout et de nulle part à la fois, ne murmurant que son nom, alors qu’elle ne voyait que du noir, le noir environnant et si constant. Dans ce monde où elle aurait pu facilement se perdre. Dans ce monde où l’espoir était sa seule source de réconfort. Où ses mémoires avaient été ses seuls sourires, ceux-ci pourtant entremêlés de larmes. Elle se remémore la seule phrase, parfaitement audible de sa voix confiante. Cette simple phrase d’où la lumière de son coeur s’était remise à briller ardemment. Cette voix absente et pourtant si présente. Il était prêt. Il était prêt à être réveillé. Et alors que son regard croisait le sol couvert de poussière poussée par la simple brise, son regard change et se détermine.

    « Ven... I’m coming. »
      v.f. : Ven... J’arrive.


Son regard croise le ciel bleuté dans lequel aucun nuage n’ose flotter. Et alors que sa Keyblade reprend place dans sa main et qu’elle la lance gracieusement, la laissant se transformer, sa main gantée se serre en poing et frappe son épaule, activant le reste de cette armure qu’elle avait jadis abandonnée, qui se matérialisait une nouvelle fois. Sous cette visière complètement noire, son regard brillait d’une fervente détermination.

    « Don’t worry. »
      v.f. : Ne t’inquiète pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t53-aqua http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t260-nothing-will-drive-us-apart-aqua
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Unexpected. { Xigbar, Roxas. | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Mondes :: Villes et villages :: Hollow Bastion :: Ville-