Partagez | 
 

 L'apprentissage des tourments. [Lumen / Enéa Aos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enéa Aos♠ Messages : 286
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Chercher le monsieur avec des cartes / Eliminer des sans-coeurs ♦
♦ Humeur : Joyeuse ♦ ~
♦ Munny : 582

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
72/100  (72/100)
♣ Inventaire:
avatar
Warrior
MessageSujet: L'apprentissage des tourments. [Lumen / Enéa Aos]   Mar 18 Nov 2014, 12:22 pm

*Tout va pour le mieux... Oubliez tous vos tracas... Dites-moi ce qui vous chagrine...*

Chapitre III: Hollow Bastion Tourments?


Aucun sourire, elle examinait les étales de ces marchands, l'enfant roulait des yeux sur toutes ces magnifiques choses et objets proposés. Dans son ancien monde il n'y avait pas tout ça, mais le passé c'est le passé, elle ne pourrait pas revenir en arrière et puis franchement, elle s'amusait bien à présent. Se battre sans relâche c'est assez distrayant, contrairement à ce que pouvaient penser les gens de son entourage.

N'achetant rien, elle continua de marcher en chantonnant, elle s'approcha d'un autre magasin, lui vendait des potions de soins, encore une nouveauté. Mais c'était un peu trop cher, la jeune fille avait juste assez pour s'acheter une glace à l'eau de mer. À force de côtoyer ce canard radin, elle avait fini par l'apprécier en amitié...


"Ah Enéa, bonjour ! Tu veux une glace?"

Enéa se tourna vers Picsou et afficha un grand (FAUX) sourire et d'une voix doucereuse, quasi imperceptible, elle répliqua.

"Oui, avec grand plaisir."

Enéa paya la glace et s'éloigna pour aller, à nouveau, près de la place centrale. Des gens discutaient, mais peu importe, elle se fichait des conversations et ce n'était pas dans sa nature de s'occuper de ce qui ne la regardait pas... Quel pessimisme aujourd'hui, Enéa, allez, calme toi, si tu continus d'être ainsi, renfermée sur toi-même, tu vas finir par perdre la tête... Comme-ci tu ne l'étais pas déjà assez, les ténèbres s'engageaient dans son coeur peu à peu... Une fissure dans le coeur peu très vite être comblée par tout ce qu'on peut trouver en ce bas monde.

À quoi ça te sert de continuer de te battre ainsi? Pourquoi continuer juste pour s'amuser? C'est tellement stupide. La demoiselle s'asseyait sur un muret, croisant les jambes et baissant les yeux...

Sa glace commençant à fondre, elle décida aussi de manger cette douce crème gelée.. Alors que cette eau de mer coulait dans sa gorge, Enéa ferma les yeux...


* * * * * * * * * * * * * * * *

Alors qu'une enfant d'environ sept ans s'amusait à cueillir des fleurs au bord de la rivière, elle entendait ses parents se quereller.

"Il faut que tu te reprennes tu ne peux pas continuer ainsi !

-Arrête, pas devant la gamine !

- J'en ai assez ! Débrouille toi seule ! ça ne peut plus durer."

Le père se leva et d'un pas décidé, il s'en alla... La môme commençait à avoir les larmes aux yeux, elle pleurait à présent, ses larmes coulaient le long de ses joues, elle ne hurlait pas, elle se taisait, son coeur lourd, larmoyait en silence... La mère s'approcha de la petite et la prit dans ses bras...

"To-Tout va bien-en... Vo-Voilà-à... Ca-Calme-toi-oi..."

Mais la mère se changeait peu à peu en véritable monstre, une robe bleue, de longs cheveux blancs, des yeux bleus fantomatiques, la voix suave et suraiguë qui venait crier dans les pauvres oreilles de la mioche, et une voix en écho, insupportable, deux personne parlaient en même temps. Les ongles commençaient à percer la peau de la pauvre petite fille, mais elle ne disait absolument rien... Le regard juste horrifié, cherchant aux alentours du réconfort, mais elle n'en trouvait pas...

* * * * * * * * * * * * * * * *

C'est alors qu'une vision d'effroi hanta l'âme de l'adolescente, elle avait ce sentiment de déjà-vu, cette peur du passé. Un souvenir? Non impossible... Enéa regardait la place de la ville et baissant son regard pour voir ses mains, elles tremblaient... Des plaies commençaient à apparaître, une douleur vive ne vint qu'après, elle serra les poings autour de sa glace et l'autre, vide. Fermant les yeux, elle semblait souffrir, l'innocente jeune femme approcha sa main libre de son crâne... Puis tout s'arrêta.

L'adolescente rouvrit les yeux un moment, sa glace avait fondu, elle tombait, aussi elle s'empressa de terminer cette eau bleutée dégoulinante. Sur son bâton de sea-salt ice cream, il n'y avait rien écrit de particulier, dommage... Qu'est-ce qu'il venait de se passer? Elle irait mieux après avoir dormi, mais ah oui, elle est insomniaque. Cherchant dans son sac un flacon de médicaments, elle en avala un, d'un trait, sans boire. Ces médicaments ne servaient pas vraiment, ils étaient inefficaces. Pourquoi? Peut-être pas assez puissants?

La demoiselle tourna alors son regard vers quelqu'un qui venait sur la place de ville, elle avait l'air complètement perdue. Elle avait les cheveux bleus, pas commun comme couleur...
Enéa se leva lentement, et s'approcha de la nouvelle venue, un léger sourire amical se dessinait sur son visage, ses yeux d'un bleu profond observaient la personne, qui était un peu plus jeune qu'elle.


"Bonjour ! Tu as l'air d'être un peu perdue, je suis Enéa, je peux t'aider si tu le souhaites, entre étrangers, il faut s'entraider, non?"

À présent, un vrai sourire, des yeux brillants, curieux. Elle oublia momentanément cette hallucination qu'elle venait d'avoir et s'intéressant à l'inconnue, elle croisa les bras, regardant le ciel...


Je ferai mes dialogues avec cette couleur: #330099

Être ou ne pas être... Vivre ou mourir? Pourquoi ces choix existent-ils?

Enéa's Theme I
Enéa's Theme II

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t507-enea-aos#8331 http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t547-enea-s-story#9584 http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t548-enea-s-friends#9585
Lumen♠ Messages : 78
♠ Présence : Régulière
♦ Monde actuel : Traverse Town
♦ Objectif actuel : Retrouver et protéger son frère
♦ Munny : 356

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
64/100  (64/100)
♣ Inventaire:
avatar
White mage
MessageSujet: Re: L'apprentissage des tourments. [Lumen / Enéa Aos]   Lun 24 Nov 2014, 4:01 pm

Un atterrissage difficile. Où me trouvais-je? Quelle était cette ville étrange qui m'était, en tous points, inconnue? Était-ce ici que Noctis s'était réfugié? Si Noctis il y avait toujours, quelque part dans la vaste étendue qui composait le monde. Mais au final, qu'est-ce que le monde? Moi qui le croyait déjà grand lorsque je vivais dans les plaines de lumière, il était en fait beaucoup plus complexe et beaucoup plus élargit que je n'aurais pu le croire. D'abord la ville de Traverse, et maintenant cet endroit qui m'était totalement inconnu. Combien y en avait-il? Y avait-il seulement un chiffre? Je me mordis la lèvre inférieure. Si ça se trouvait, je pourrais bien passer ma vie à vagabonder de mondes en mondes que je ne le retrouverais même pas. Pire, si lui me cherchait aussi? Serions-nous condamnés à nous rater l'un et l'autre, perpétuellement? Toutes ces pensées étaient des plus déprimantes et je sentis mon coeur se serrer. Seule dans ce nouvel environnement, mes sombres pensées comme seul et unique compagnon de voyage, je mis un pied devant l'autre. Croiserais-je quelqu'un qui, comme moi à Traverse Town, saurait m'aider et me guider?

Remarque, cet endroit était un monde très différent. Savaient-ils seulement ce qu'étaient les Heartless? En avaient-ils déjà croisés? Est-ce qu'ils savaient qu'il était possible de voyager entre les mondes? Parlaient-ils une langue que je comprenais? Maintenant, une véritable angoisse me frappa. J'avais certes eu quelques leçons d'auto-défense par l'entremise de Nelhos et d'Aqua, mais au final ces séances s'étaient faites très brèves et je ne possédais même pas une arme. Heureusement, je possédais toujours le don de la magie blanche pour me soigner et, éventuellement, me rendre utile là où j'atterrirais. Après, une autre question se posait. S'ils ne savaient pas ce qu'était la magie? Finirais-je attachée à un bûché sur une quelconque place publique?! Et mes vêtements, seraient-ils considérés comme étranges? Mes cheveux? Peut-être même mon gabarit? Oh bon sang, je commençais à stresser pour tout et n'importe quoi et je jetais des regards un peu partout autour, effrayée à l'idée qu'une horde de villageois mécontent débarque de nulle part avec des fourches.

Une place de la ville! Si quelque chose devait se passer, c'était maintenant. J'attendais la cinématique, les zombies qui sortiraient de nulle part alors que j'arrivais au village. Maintenant, la question à se poser était : devais-je aller chercher directement le fusil à pompe et faire ainsi apparaître le docteur Salvadore, ou devais-je me débrouiller sans? C'est une question totalement légitime je vous dis! Sauf que bon, avant que je ne puisse y réfléchir d'avantage, quelqu'un s'approcha de moi avec le sourire. Je me figeai un instant sur place, pour la détailler. Une jeune femme, l'air un peu plus vieille que moi, longs cheveux bruns, l'air pas trop méchante. Pouvais-je lui faire confiance ou serait-ce une meilleure idée de tourner les talons et de prendre mes jambes à mon coup? Remarque ma chevelure était si longue qu'elle pourrait m'attraper en allongeant simplement le bras, la fuite n'étant donc pas la meilleure option. Je devais affronter le problème de front et espérer qu'elle soit aussi gentille qu'elle en avait l'air, tout simplement. Croisons les doigts.

Un peu perdue? C'est le cas de le dire! Je ne venais même pas de ce monde, ni même du monde où j'étais avant d'arriver ici d'ailleurs. Ainsi, étais-je officiellement entrée dans la catégorie de ces gens que l'on appelle voyageurs? À partir de quand étions-nous admissibles à ce cercle fermé? Devais-je d'abord avoir besoin d'une douche, posséder des vêtements élimés, une cape et toujours saliver devant un bon repas? Mystérieusement, ça ne m'enchantait plus tant que ça, m'voyez? Hum, donc, revenons à nos moutons. Enéa? Ça va, c'était pas trop compliqué. Je devrais pouvoir retenir ça sans m'emmêler les pinceaux. S'entraider entre étrangers? Donc deux choses, elle n'était pas d'ici, mais elle y était depuis assez longtemps pour voir en un coup d'oeil que moi non plus. Après, la question était de savoir si elle arrivait comme moi d'un autre monde ou si simplement ce monde n'était pas plus grand qu'il n'y paraissait au premier coup d'oeil. Mais oh, elle attendait ma réponse là... en détournant le regard vers le ciel. Ah bah, finalement je devais pas être si bizarre que ça si elle ne me dévisageait pas et si elle ne me surveillait même pas des yeux. La chance que je ne sois pas une folle psychopathe prête à lui sauter dessus pendant qu'elle avait le dos tourné hein. Hum!

- That'd be really kind of you. I'm Lumen and I just came here from... from hm...far away? Where are we exactly? I'm a little lost indeed...
Spoiler:
 


J'avais continué de la détailler en parlant et, mine de rien, malgré son sourire et ses yeux brillants, elle avait l'air un peu pâle. Enfin, peut-être qu'elle n'avait tout simplement pas pris assez de soleil, mais elle me donnait vraiment l'impression d'un individu qui ne se sent pas bien. Ce n'était probablement pas de mes affaires et, au final, je me trompais peut-être, mais je ne pouvais pas non plus passer mes observations sous silence. En tant que mage blanche, ce serait un manquement à mes devoirs. Et puis cette fille avait l'air gentille, elle m'avait même offert son aide. N'était-il donc pas normal qu'en retour je lui offre la mienne?

- Are you okay? You look pale as a ghost. I'm not a doctor or anything but maybe I can help. Then again, maybe I'm wrong! Sorry, that was a little indiscreet of me.
Spoiler:
 


Lumen vous soigne en cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t478-lumen-une-etoile-parmi-tant-d-autres http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t480-once-upon-a-time http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t479-social-links-of-a-white-mage
Enéa Aos♠ Messages : 286
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Chercher le monsieur avec des cartes / Eliminer des sans-coeurs ♦
♦ Humeur : Joyeuse ♦ ~
♦ Munny : 582

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
72/100  (72/100)
♣ Inventaire:
avatar
Warrior
MessageSujet: Re: L'apprentissage des tourments. [Lumen / Enéa Aos]   Mar 25 Nov 2014, 3:50 pm

*Vous avez peur des ténèbres? Certes, ils sont effrayants, noirs, obscurs et donnent de mauvaises pensées. Mais dirigez-vous vers la lumière et vous les oublierez, ne vous en faites pas...*

Chapitre III.1: La raison est la folie des plus forts.

http://www.youtube.com/watch?v=_6aDGA-ynfQ

Ce monde ne cessera pas d'émerveiller l'esprit de la combattante, cela faisait presque un mois qu'elle était ici, loin de son territoire natal, loin de ses proches, de tout ce qu'elle aimait, loin de ceux qu'elle avait auparavant rencontrés. Hadès le dieu des enfers, Ritter un combattant violent et stratège, ce joueur de cartes avec qui elle avait fait une partie de cache-cache, Xemnas l'homme sans émotion. Toutes ces personnes avaient un point commun, elles arrivaient à attiser la flamme de la curiosité brulant le coeur de cette guerrière inconsciente. Maintenant, elle rencontrait une jeune fille, un peu plus jeune qu'elle. Ses habits étaient nettement différents des personnes vivant à Radiant Garden, l'air désorienté, apeuré, cette fille ne devait qu'être perdue. Et la warrior ne s'était pas trompée, en effet, Lumen, ainsi était le nom de l'interlocutrice, venait d'arriver de très, très loin. D'un autre monde sûrement et, peut-être ayant peur de la réaction d'Enéa, avait-elle préféré ne pas dire qu'elle venait d'un autre monde?

La jeune fille souriait quand la nouvelle arrivée demanda quel était ce monde, le regard tourné vers le ciel d'Hollow Bastion, la gamine prit une grande inspiration, sans enlever son sourire d'enfant, elle répondit à la question de l'étrangère, tout en tournant posément son regard vers elle.

"Nous sommes dans une ville nommée Hollow Bastion ! Mais ... Si tu veux mon avis, cet endroit n'est pas le plus sûr qu'il soit..."

Enéa ne savait pas du tout si Lumen connaissait les sans-coeurs, ces êtres qui, sans crier gare, apparaissent dans le dos des gens et dérobe leur bien le plus précieux, leur vie. Ta fin est proche, gamine... La jeune adulte resta paralysée quand Lumen fit une allusion sur son teint pâle... Elle rapprocha la paume de sa main de sa propre tempe et elle soupira, un soupir discret, lui dire ou pas? Lui faire savoir qu'elle voit des fantômes de son passé, qu'elle devient complètement barge à force de côtoyer des heartless, qu'elle a des hallucinations? Elles viennent juste de se rencontrer, si elle lui révèle ça, l'ado en face d'elle pourrait prendre peur !

"Eh bien..."

Marquant une pause, roulant des yeux pour fixer le sol... Enéa cherchait visiblement ses mots, son esprit en effervescence, l'enfant poursuivit de façon un peu tremblante.

"J-je ne sais pas. Pour tout te dire, c'est peut-être à force de rester seule dans cette ville... Mais, ce n'est rien, ça passera..." parlant à voix basse elle poursuivit "Du moins... Je l'espère..."

Enéa songeait à une citation de livre qui exprimait parfaitement tout ceci... "La folie est le propre de l'homme." D'un geste de main, elle balayait cette conversation pour en débuter une autre.

"Dans cette partie de la ville, il n'y a que très peu de danger, par contre autre part, c'est moins sûr. J'espère que tu sais te battre, tu vas rencontrer nombre d'ennemis ici."

Fixant Lumen dans les yeux, elle continuait de sourire, un air rassurant mais assez forcé qui trahissait le mensonge qu'elle avait énoncé sur sa maladie naissante.

Ses bras à nouveau de long du corps, elle méditait sur l'hallucination qu'elle avait eue tout à l'heure... Ce n'était pas un véritable souvenir, il devait être falsifié, pas d'autre raison... Pourquoi penser à ça maintenant, continuer d'avancer, est-ce si important pour toi Enéa? Tu te bats sans aucune raison, alors que tu pourrais servir une cause, plus... Intéressante... Elle avait fermé les yeux, transportée par son âme penchant vers les ténèbres.

* * * * * * * * * * * * * * * *

"Enéa? Je te présente ton professeur qui va t'enseigner la manipulation d'armes blanches, Monsieur Alexander."

L'adolescente releva alors la tête pour observer qui lui parlait, c'était visiblement sa mère et quelqu'un caché derrière la porte à demi close, perpétuellement coincée dans ses livres, c'était la première personne hormis sa famille, qu'elle voyait depuis des mois durant. La fille brune se releva, poussa un peu sa chaise de bureau, un stylo coincé dans les dents, s'approchant pour saluer le nouvel arrivé. C'était un homme relativement grand, en tout cas légèrement plus grand qu'Enéa, 1 m 80 environ alors que la gamine ne faisait que 1m 71. Il était assez large d'épaules, une chevelure courte, brune, des yeux verts, bleutés. Des vêtements légers pour la saison, assez confortable, à vu d'oeil. La petite releva la tête pour admirer son nouveau professeur, d'un ton assez insolent et informel, elle répliqua sèchement, méfiante.

"Salut."

La mère, indignée, réprimanda sa fille en disant d'un ton exaspéré et pointant du doigt férocement contre l'enfant elle commença à la gronder.

"Enéa ! Ce n'est pas de cette manière que l'on salue un invité !"

L'ado' haussa les épaules avant de retourner près de son bureau, s'asseyant lentement sur la chaise et continuant de lire son recueil de poèmes, sans plus attendre, Alexander fit signe à la mère que tout allait bien.

"Allons, allons, ce n'est rien, on ne peut pas accorder notre confiance à tout le monde dès la première rencontre après tout..."


* * * * * * * * * * * * * * * *

Enéa sentait une vive douleur s'installer confortablement dans son coeur et sa tête, alors qu'elle rouvrait les yeux pendant un très court instant, elle crut apercevoir Alexander, juste derrière Lumen. Mais une fois encore, ce n'était rien de plus qu'une illusion parmi tant d'autres. Clignant des yeux, se frottant les cheveux pour se réveiller, elle reposa à nouveau son regard sur Lumen, si elle ne savait pas se battre. Enéa lui apprendrait, il faut bien se rendre utile dans ce monde.


Je ferai mes dialogues avec cette couleur: #330099

Être ou ne pas être... Vivre ou mourir? Pourquoi ces choix existent-ils?

Enéa's Theme I
Enéa's Theme II

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t507-enea-aos#8331 http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t547-enea-s-story#9584 http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t548-enea-s-friends#9585
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'apprentissage des tourments. [Lumen / Enéa Aos]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'apprentissage des tourments. [Lumen / Enéa Aos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Mondes :: Villes et villages :: Hollow Bastion :: Ville-