Partagez | 
 

 Doodles of a nobody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Doodles of a nobody   Dim 26 Oct 2014, 10:51 am

Je posai le pied pour la première fois dans la ville de Traverse. Mon cahier à dessin toujours sous le bras, je trouvais dommage de ne pas avoir pu trouver un endroit où me poser afin d'afficher mes oeuvres et commencer à repenser à tout ce qui s'était passé. Voilà donc en partie ce qui motivait mon passage en ces lieux, bien que le but principal de cette visite était et demeurait de retrouver Sora. Le porteur de Keyblade avait débuté son précédent voyage en ce même lieux après avoir eu maintes informations via Leon. Je m'avérais incapable de voir le futur, ni même le présent d'autrui, mais j'avais pu voir toutes les étapes du long voyage de celui que je recherchais et donc, si son voyage à Destiny Island s'avérait infructueux, je le croyais capable de partir à la recherche de Leon, Yuffie et Aerith. Malgré tout, il y avait une autre probabilité, la ville de Traverse ayant accueilli durant quelques temps un magicien nommé Merlin, ami du Roi Mickey. S'il était encore ici, il était également probable que Sora se tourne vers lui pour retrouver le Roi. Dans le cas où il n'y était plus, toutefois, son antre s'avérait bien dissimulée et donc l'endroit pourrait être parfait pour que je puisse m'installer.

Quoi qu'il en soit, je m'avançai dans les rues du troisième district à la recherche de la porte marquée de flammes. Je me fis pensive quelques instants. Il y avait une façon particulière d'ouvrir cette porte, je me souvenais l'avoir vu dans les souvenirs de Sora. Malheureusement, la méthode en elle-même demeurait un mystère et je fermai les yeux, en proie à la honte de ne même pas avoir su mémoriser un détail aujourd'hui si crucial. Sora s'en serait souvenu, lui l'avait vécu. Pour ma part je n'avais fait qu'y assister au milieu d'une infinité d'autres mémoires. Je devais trouver une alternative. Si je n'arrivais pas à ouvrir la porte, je devais trouver une autre façon d'entrer. Oui, il y en avait une autre. N'y avait-il pas un moyen de passer par la canalisation secrète? Je n'en étais plus certaine, mais il valait mieux vérifier que de ne pas essayer, d'autant plus qu'il était évident maintenant que je n'arriverais pas à ouvrir la porte. Remarque selon mes souvenirs, cet autre endroit n'était pas sans risque pour mes dessins et sans mon matériel, ma tâche ne serait que plus hardue encore. Au final, je me retrouvais dans une impasse. Il n'avait peut-être pas été une bonne idée de me séparer de DiZ pour la fouille de Traverse Town, sa présence aurait pu s'avérer très utile.

Je m'apprêtai à faire demi-tour et à retraverser à pied la place du troisième district. Certes, j'aurais pu me déplacer via un nouveau portail, mais je n'étais jamais réellement sortie de Castle Oblivion auparavant et de pouvoir découvrir ces endroits que je n'avais vu que par l'intermédiaire de Sora, c'était quelque chose dont je ne désirais pas me priver. Je demeurai toutefois quelque peu nerveuse, bien que n'en laissai rien paraître. J'ignorais qui je pourrais croiser en cet endroit et étais tout de même dans l'impossibilité de me défendre. Si l'un des membres de l'Organisation devait parcourir ces rues et tomber sur moi, ma seule option serait la fuite. Heureusement pour moi, ou malheureusement, ce ne fut pas un nobody qui croisa mon chemin, mais bien un heartless. Je fis un pas vers l'arrière, ma main se resserant sur mes dessins.

- A heartless.

J'allais tourner les talons et partir, mais la petite créature sans coeur s'avéra plus rapide...
Revenir en haut Aller en bas
Heartless♠ Messages : 4
♠ Présence : Régulière
♦ Monde actuel : Traverse Town
♦ Objectif actuel : S'amuser ; Embêter les autres !
♦ Humeur : Agité ♥
♦ Munny : 113

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
0/100  (0/100)
♣ Inventaire:
avatar
Heartless
MessageSujet: Re: Doodles of a nobody   Lun 27 Oct 2014, 7:42 pm

Il fait sombre... Trop sombre pour qu'on puisse dire qu'il faisait nuit. La lune était inexistante dans cet endroit que même le soleil avait fuit. Il n'y avait que ténèbres et créatures ici, des créatures qui allaient et venaient, à peine elles venaient au monde qu'elles disparaissaient. Ce lieu était un refuge, une tanière pour ceux qui tombèrent dans le côté obscure de l'éternité. Qu'on tombe de haut ou de bas, ces créatures ont toutes atterries au même endroit, leur nouvelle maison, mais aussi la preuve qu'il ne reste plus rien de là où ils venaient autrefois, avant de succomber pour le mal, ou pour le bien. Peu importe les raisons, les ténèbres engloutissent la lumière dans le coeur des humains et des bêtes, elles les ramènent à un état primaire qui est communément appelé « Ombre »... Ces êtres qui ne peuvent se différencier des unes des autres, ni par l'apparence, ni par le comportement. Du moins, c'est ce que l'on pensait.

De temps en temps, ces créatures sans réelles spécificités, arrivent à développer une personnalité reflétant celle de leur ancienne enveloppe corporelle. Cette personnalité les rends imprévisibles, voir insaisissable. Elles peuvent devenir sympathiques et calmes, voyageant de monde en monde par plaisir, bien qu'elles peuvent également devenir fous et avoir faim de coeur... Pour ces Ombres anormales existe une phase d'évolution où, petit à petit, deviennent indépendantes du reste des ténèbres qui les entourent. C'est ainsi que ceux qui ont sacrifié leurs êtres pour le côté obscure du coeur réussirent à devenir plus forts, plus sombres et plus démoniaques. Tandis que certains, pour on ne sait quelle raison, n'étaient pas à la recherche du pouvoir ou autre. Ces deux cas de figures attirent les simples Sans-coeurs, leur nature simple et fragile les forces à se rassembler autour de ses figures. Est-ce qu'elles ont elles aussi besoin d'être guidées, même dans les ténèbres ? Probablement...

Dans cet univers où ténèbres et obscurité subsistaient, un homme resté là à observer un ciel sans nuages et sans étoiles. Vide et aussi sombre que les ténèbres eux-mêmes. Pourquoi attachait-il autant d'importance à ce vide sans fond ? Personne ne le savait... Mais alors qu'un de ces Sans-coeurs à la grande personnalité mourrait, de nombreuses Ombres se rassemblaient autour de cet homme aux airs égarés, perdus, lassés... Il finit par détacher son attention sur la première Ombre qui s'approchait, et passait sa main sur la tête de cette dernière.

▬ Ansem is dead, he ? What a pitiful guy... Till the end, he didn't believe in the light behind the darkness.
VF : Ansem est mort, hein ? Quel gars pitoyable... Jusqu'à là fin, il ne croyait pas en la lumière derrière les ténèbres.


Soupirant, l'homme se relevait, une marque de Sans-coeur inscrite sur son torse alors qu'il s'étirait. Suite à un rire vide de compassion, il s'aventurait dans les tréfonds du royaume des ténèbres.

▬ Now that the cat is no longer here, let's play a bit héhéhé....
VF : Maintenant que le chat n'est plus là, amusons-nous un peu héhéhé....


Il fait sombre... Mais il y a tellement de lumière qui éclaire ces rues, ce chemin fait en dalles, elles-mêmes faites à partir de la pierre. Ces ruelles encerclées par les appartements et autres installations comme des fontaines, des lampadaires. Il y avait beaucoup de choses dans cette ville, Traverse Town. Ressemblant à un carrefour des mondes, on a l'impression qu'on pourrait y rencontrer tout types de personnes, allant des humains aux animaux bipèdes ou à quatre pattes. Dans cette ville, une ombre peut rencontrer un vieil homme comme un adolescent, un enfant canard comme un dalmatien, d'autres ombres comme des créatures qui ne devraient pas exister. Dans cette ville qui a accueillis toutes personnes, il n'est pas rare qu'il y ait des confrontations... Ou des bêtises qui se réalisent.

Une chambre dans un hôtel, les lumières sont encore allumées. Un jeune couple finissait chacun de leur côté ce qu'ils avaient à faire, entre quelqu'un qui prend son bain et l'autre qui lisait un livre. Quel ennuie, rien de passionnant dans ce genre de relation, rien d'étincelant. Où sont donc les regards de braises qui s'échangent à chaque fois que leurs yeux se croisent ? Les mots doux qui sortent de leurs lèvres humides ? Comment peut-on dire qu'on aime quelqu'un si l'on n'y met pas les sentiments du coeur avec ? Voilà pourquoi c'était si ennuyant pour le petit Heartless de les observer, depuis le plafond sans faire un simple bruit. Griffes plantées, il voyait petit à petit le couple qui se préparait à se coucher dans le lit, pour lentement s'endormir... La lumière disparaît des lampes, il fait totalement sombre... Les petites minutes passaient, et les deux petits yeux jaunes de l'Ombre s'ouvraient, cette dernière descendant du plafond sans faire de bruit. Qu'allait-il faire ce soir ? Même lui ne le savait pas vraiment, il faisait vraiment tout à l'improvisation. Quand il a envie de faire quelque chose, il le fait instantanément et fait tout pour le mettre en place, histoire que ce qu'il désire se passe comme il l'avait prédit. « Malynx le Lynx ! » aurait dit Billy.

Pris d'une faim illusoire, le Heartless s'approchait du petit frigo, l'ouvrant délicatement, à moitié aveuglé par la lumière projetée. Il y voyait quelques bouteilles, de la nourriture surgelé. Des sucreries toujours pas terminées, un gâteau ! Gourmand, le petit sans-coeur empoigné un morceau de la pâtisseries de chocolat, avant de plonger ce dernier au fond de sa bouche et de l'avaler goulûment. Qui a dit que les sans-coeurs n'avait d'appétit que pour les coeurs ? Ne soyez pas stupide voyons, on a tous nos petits péchés mignons, surtout ce petit Heartless qui, après quelques bouchées, terminait son repas du soir. Alors qu'il saisissait l'assiette pour donner de larges coups de langues sur la face de cette dernière, terminant son repas avec les nombreuses miettes restantes, il lâchait brusquement cette dernière qui se brisait au sol. Le Heartless refermait le frigo en voyant le couple se réveiller, surpris. Il se cachait une nouvelle fois dans l'obscurité, contournant l'homme qui avait eu le réflexe de prendre une batte de base-ball. Aucun rire ne sortait de la bouche de l'Ombre sournoise, non pas qu'il n'aimerait pas, mais que sous cette forme il était impossible d'utiliser sa bouche autrement que pour dévorer les choses, ou faire l'une des spécialités de Heartless : les grimaces.

Alors que l'homme à la batte approchait du frigo, l'Ombre grimpait sur la chaise pour dépasser d'une tête le bonhomme, avant de lui titiller l'oreille avec ses antennes. Alors que la victime se retournait, le petit Heartless avait saisis une lampe torche qu'il allumait sous son visage afin de causer une crise cardiaque au batteur, ce dernier hurlant de peur avant de frapper au hasard dans l'Ombre qu'il croyait plus grande que lui, vu qu'il était installé sur une chaise. Cette dernière tombant à la renverse, Heartless esquivait de peu la batte avant de tomber par terre et de rouler sur quelques mètres avant de se relever et de lancer un objet au hasard qu'il avait attrapé au sol. Une chaussure ! Elle touchait directement le visage du bonhomme qui, surpris, perdait l'équilibre et renverser entièrement la table alors qu'il tentait de s'appuyer dessus. C'était l'heure de la fuite ! Le sans-coeur courait à toute haleine, prenant une grande inspiration avant de faire un magnifique saut à travers la fenêtre, donnant l'impression qu'il sortait tout droit d'un film d'action !... Tout comme le lampadaire qu'il venait de se prendre sortait de la réalité de Traverse Town. La face collée contre le métal froid du lampadaire, Heartless glissait petit à petit avant de tomber sur les fesses par terre, secouant la tête de droite à gauche pour reprendre ses esprits.

Un peu plus loin il entendait plusieurs personnes arriver. Le petit sans-coeur n'avait plus rien à faire ici, il devait mettre les voiles ! Se fondant dans le sol, il se déplaçait rapidement dans les ruelles sombres pour disparaître. Quoi de mieux que de d'être une Ombre pour disparaître dans l'obscurité ! Mais il n'y a qu'une seule chose qui arrivait à le voir à travers ces petits tours, un ennemi naturel... Le chat ! Ce dernier bondissait sur le Heartless qui se débattait entre les poubelles, en renversant quelques-unes avec les déchets dedans avant de prendre la fuite une énième fois. Croisant le regard de la bête, le sans-coeur lui montrait son poing en signe qu'il reviendrait prendre sa revanche... Plus tard ! En attendant il poursuivait sa course vers la place du 3ème district de la ville, se posant même en plein milieu de cette dernière. Personne ne venait par ici, après tout il n'y avait qu'un appartement miteux et une étrange porte avec une flamme dessinée dessus, rien de bien attirant. Ce qui attirait l'attention du Heartless, c'était cette chenille qui rampait devant lui, lentement, mais sûrement.

Intrigué, la créature obscure s'approchait, titillant l'insecte avec l'une de ses griffes sans pour autant lui faire mal, remarquant qu'après l'avoir touché elle s'est mise en boule ! La tricheuse ! Le sans-coeur s'agitait en se disant qu'elle n'avait pas le droit de faire ça, elle aurait au moins pu essayer de s'enfuir... Soudain des bruits de pas dans son dos, qui était là ? Heartless se retournait, avant de se figer un instant sur celle qui se dressait devant lui. Pendant un millième de seconde, il eut la sensation de voir un fantôme, une personne aux longs cheveux blonds apparaissant devant lui, une personne capable de le faire pleurer s'il en avait encore le droit. Mais la seconde qui suivait le ramener à la réalité, une jeune fille, blonde certes, mais avec des yeux d'un bleu perçant. Elle faisait un pas en arrière, pourquoi voulait-elle fuir ? Ah oui, Heartless est un sans-coeur, ça lui était complètement sorti de la tête pendant un instant.

Elle resserrait ses mains sur son carnet, pourquoi faire ? Est-ce qu'elle y tenait ? De quoi avait-elle peur ? Que la petite créature lui vole ? Maintenant qu'il y pensait, ça pourrait être marrant de le lui prendre et de voir comment elle réagirait. Si elle fuyait, c'est sûr que ce serait pas drôle, mais si elle voulait le récupérer... Alors là il y avait de quoi s'amuser pour la soirée. Resserrant ses griffes, le petit Heartless bondissait tel un chat de gouttière sur une souris verte, saisissant à la volée le carnet de dessin avant de commencer à courir vers la grande porte. Il bondissait sur un mur et grimpait sur ce dernier avant de sauter sur un lampadaire, agitant sa prise de haut en bas en faisant signe à la pauvre enfant qui venait de se faire voler par un trouble-fête. Il était clair que la nuit allait être longue pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Doodles of a nobody   Jeu 30 Oct 2014, 12:36 pm


Le Heartless m'avait repéré. Mais techniquement ils étaient à la recherche de coeur et, étant une ombre, je n'en possédais pas. Allait-il m'attaquer tout de même? Contre toutes attentes, c'est un scénario légèrement différent qui se produisit alors qu'il se saisit de mon carnet à dessin. Je n'étais peut-être qu'un simili, mais s'il y avait bien quelque chose qui se rapprochait d'un coeur pour moi, c'était ces croquis, souvenirs de Sora. Il y avait là chacun des dessins que j'avais réalisés à Castle Oblivion, sous les ordres de l'Organisation XIII. Ils étaient un outil important dans la tâche qui m'attendait et j'avais besoin d'eux pour tenter de trouver pourquoi personne ne se souvenait de Sora à l'heure actuelle. Je ne pouvais pas le laisser partir, me dis-je en me lançant à sa poursuite.

La petite créature noire était toutefois bien plus rapide et n'attendit pas pour grimper sur un mur et atteindre un lampadaire, les dessins toujours en sa possession. Je le rejoins bien sur au pas de course, mais j'étais dans l'incapacité de monter sur ce même lampadaire. Conscient de sa position de supériorité, le Sans coeur me narguait ouvertement, agitant le cahier. Si l'un seul de ces dessins était abîmé, je perdrais peut-être une piste importante dans le réparation des liens de Sora. De plus, si DiZ apprenait que ceci s'était déroulé pendant son absence, il serait encore plus mécontent qu'il ne l'était déjà. Peut-être pourrais-je le poursuivre à l'aide des portails de ténèbres? Ce serait un choix risqué, mais c'était possible. Cependant, il valait mieux éviter de réapparaître en haut d'un lampadaire, ce qui compliquerait les choses.

- Give them back. I need these drawings to help Sora.
Spoiler:
 


La logique aurait voulu que je retrouve DiZ pour lui demander de m'aider, mais quelque chose me disait que, si je retirais mon regard du Heartless un seul instant, plus jamais je ne reverrais mon précieux bien, le médium me servant à modifier les souvenirs et les liens du porteur de Keyblade. Si je ne pouvais pas aller chercher du support, je devrais forcer le voleur à se diriger vers mon support, se trouvant probablement dans le second district à l'heure actuelle. Regardant partout autour de moi, je trouvai rapidement ce qui pourrait m'aider, des cailloux. Sans les lui lancer directement, je pouvais l'orienter de cette façon, le forçant à aller là où je ne me trouverais pas et où il ne risquait pas d'être blessé. Les Sans coeur n'étant pas connus pour être très malins, il y avait de fortes chances pour que cela fonctionne. Utilisé de pair avec les couloirs de ténèbres, j'arriverais peut-être même à récupérer mes dessins de mes propres moyens, il suffisait d'essayer.

La paume pleine de petites roches, j'en pris une plus grosse que les autres pour la lui lancer. Malheureusement, l'objet d'écrivit une jolie courbre et se retrouva directement au sol, laissant tout le loisir au cleptomane de continuer à me narguer du haut de son perchoir. Je devais lancer plus fort. Je pris une nouvelle pierre et relançai, avec plus de conviction cette fois. Un grand "tiiiing" résonna dans l'air alors que je venais tout juste d'atteindre le poteau, quelques centimètres sous lui. M'armant d'un troisième projectile, j'étais bien décidée à le faire bouger vers un endroit que je pourrais atteindre. Néanmoins, je devais bien éviter de le frapper directement, sans quoi il pourrait bloquer avec mon cahier et cela pourrait l'abîmer. J'allais devoir user de finesse.

- I won't miss this time.
Spoiler:
 


HRP : Désolé c'est plutôt court, j'essaierai de me rattraper avec le prochain post :/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Doodles of a nobody   

Revenir en haut Aller en bas
 

Doodles of a nobody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Mondes :: Contrées neutres :: Traverse Town :: 3e district-