Partagez | 
 

 A fading stance { Terra ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aqua♠ Messages : 970
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : En fuite.
♦ Objectif actuel : Retrouver Terra.
♦ Humeur : Déterminée.
♦ Munny : 403

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
76/100  (76/100)
♣ Inventaire:
avatar
Keyblade master
MessageSujet: A fading stance { Terra ♥   Mer 06 Mar 2013, 2:15 pm

Les mondes défilent devant ses yeux comme des étoiles scintillantes, brins de lumière oubliés dans les ténèbres profondes. Ses yeux scrutent son entourage. Comme tout est semblable… Et pourtant si différent. Le noir des Entrechemins est inquiétant, plus qu’avant, mais aussi rempli d’un sentiment qu’elle ne peut distinguer. Est-ce là son impuissance qui lui revient ? Oh, elle avait tant voulu être capable de le sauver… De le sauver des ténèbres. N’avait-ce pas été le cas ? Où avait-elle commis une erreur ?

Oh, Terra… Elle aurait tout fait pour le sauver.

Seulement pour le revoir, elle aurait tout fait. Pour le sortir de ces ténèbres. Terribles. Horrifiantes. Elle se souvient encore des ténèbres affluant de son corps au sien. Le sentiment incontrôlable, désagréable sur sa peau. Et l’esprit de Terra tenant en vain de se déprendre de ce noir immonde. Avait-il réussi ? Son corps inconscient coulant dans la noirceur la plus totale était son dernier souvenir. Sa main dans la sienne avant qu’elle ne se sacrifie, coulant à sa place.

Elle se sait traquée. Elle sait sa vie en danger. Le sourire de Braig revient dans son esprit comme un poison ardent, suivant le sourire du dernier manteau noir qu’elle a eu le malheur de rencontrer. Que veulent-ils ? Elle tente en vain de déchiffrer leurs paroles au creux de son esprit, mais tout n’est que brouillard. Sauver Ven du Château avait été sa première étape. D’y rester aurait été aussi stupide qu’insensé. Traquée, ils auraient pu s’en prendre à lui. D’ailleurs, l’homme, avec ce clone étrange de Ventus, lui avait menée sur sa piste. Ven, aussi, était recherché. De le laisser seul, sans elle, avait été une déchirure. De l’amener avec elle aurait été du suicide. Il était trop faible pour se battre, sa lumière trop douce. Oh, elle espère qu’il va bien. Que Yen Sid prend bien soin de lui. Qu’il saura rester à sa place. Qu’il ne tentera pas, une nouvelle fois, de sortir, de se sauver, de trouver son propre chemin. Oh, comme elle espère qu’il a compris les enjeux le menant à son exil temporaire dans la tour mystérieuse. Elle l’espère, mais elle ne peut s’empêcher de ressentir ce pincement, comme si quelque-chose s’était produit. S’il est pourchassé, il ne ferait pas long feu face à ses agresseurs. Qu’en était-il de Terra ?

Elle n’a qu’une certitude. Il ne peut être sombré dans les Ténèbres les plus profondes. Il a pu s’en sortir. Est-il, lui aussi, en proie à ces agresseurs au manteau noir ? Terra a la force et la détermination pour se tirer des plus grands troubles. Mais si là n’était pas le cas ?

Elle hoche négativement de la tête. Non, il faut qu’elle arrête. Il a pu s’en sortir. Oui. Il a pu.

Une lumière ardente mène son cœur quelque-part. Elle ne peut en elle-même savoir où cette ligne invisible la guidera. Cette ligne, elle le sent au plus profond d’elle. Cette connexion, inviolable. Quelque-part, le cœur de Terra subsiste, et elle le retrouvera. Elle le sait. Son instinct la guidera vers lui. Aqua se laisse emporter par cette lumière, aveuglément. Seulement pour voir une étoile briller plus ardemment que les autres. Pour la voir s’approcher, destination finale, plus claire encore alors que les traits du monde se définissent. Un monde qui lui paraît si familier. Le portail s’ouvre sur un soleil couchant. Son Glider redevient Keyblade, qu’elle dématérialise aussitôt, regardant autour d’elle. Elle se trouve au même endroit de son apparition dans ce monde, dix ans plus tôt. Sur une plate-forme surélevée donnant sur un arbre crochu, où des fruits en forme d’étoile poussent.

L’air salé est paisible. Autant que les doux rayons du soleil couchant sur la plage. Aqua inspire profondément, puis expire. Qu’importe ce qu’elle trouvera ici, à la suite de cette lumière abondante, même lumière d’antan, elle sait que ce sera important. Sa quête n’en finira peut-être point à cet endroit, mais elle peut toujours espérer. L’espoir est pour elle un moyen d’avancer. Le seul moyen qu’elle puisse trouver en ces moments troubles. Son regard se perd un long moment sur la mer, puis sur les arbres tropicaux. Elle entend un oiseau lointain, probablement un goéland, chanter entre les vagues, entre d’autres créatures. L’atmosphère est paisible, aucunement importunée par ne serait-ce que la moindre perturbation. Son armure fait des bruits constants. Sa cape s’entremêle dans le vent fin, le même passant dans les feuilles, donnant un bruit au va-et-vient des vagues. Elle se sent paisible, mais ne peut pour autant relaxer.

Pourquoi l’étoile m’a-t-elle ramenée ici ?

Cet endroit rempli de promesses d’espoir. Pourquoi devait-elle être l’endroit du renouveau, de la réminiscence ? À sa mémoire reviennent des images déjà vieillies. Dix ans. Dix longues années à attendre, mais avait-ce vraiment été le cas ? Dix ans… Passées aussi lentement que dix, mais dans un éclair. Elle n’avait pas changé. Pourtant, tout était si différent. Tout, sauf, peut-être, ce fragment de mémoire. Elle revoit deux garçons courir sur le sable. Quels étaient leurs noms ? Sora… Oui, Sora, et Riku. Le ciel et la terre. Un faible sourire lui vient aux lèvres. L’énergie d’un compensait pour le calme de l’autre. Le contraste de leur attitude donnait à leur amitié quelque-chose de bien, quelque-chose de complémentaire.

Comme celle connue dans le Land of Departure. Les souvenirs émergent comme des bribes inclassables, des pensées entremêlées. Riku devrait avoir commencé son entraînement, déjà. L’âge non-avancé dans lequel elle l’avait rencontré la première fois n’est plus qu’un souvenir. Après dix longues années, il devait déjà y être depuis au moins deux, trois, même quatre ans. Mais sous la tutelle de quel maître ? Avec qui faisait-il ce voyage lourd en responsabilité ?

Était-ce pour cette raison qu’elle se retrouvait ici ?

La lumière du soleil couchant brille sur son Wayfinder sorti de sa poche. Son reflet bleuté reluit doucement, comme à la lueur d’une faible chandelle. Elle la sert au plus profond de sa main, l’amène à son cœur et ferme les yeux un instant. Non. Elle est venue pour le retrouver. Sa lumière la guidera vers la sienne. La raison de sa venue est autre que ces deux enfants. Et cette lumière – elle semble émaner d’ailleurs. Lueur familière dans les ténèbres sombres, elle ressent une présence. Elle ressent les ténèbres entourant un cœur, mais reconnaît la lumière enfouie dans la profondeur. Ses yeux de tanzanite s’ouvrent sur les fruits étoilés, pour faire leur chemin vers la présence. Une silhouette, éloignée, stoïque. Le froissement de la cape capte son attention qu’un instant. Elle se fige. La couleur ambre de son armure, ornée de teintes brunâtres et rougeâtres. L’Ornementation de son casque, jusqu’aux pointes, la forme de la visière. N’est-ce pas là une Keyblade disparaissant de sa main ? Cette Keyblade…

Terra ? Pouvait-ce être lui ? Son cœur bondit dans sa poitrine – une infime douleur, remembrances dissipées reprenant le dessus. Ses yeux orangés, sa douleur, la sienne. Sombrer dans le vide pour ne plus voir qu’une petite, aussi infime soit-elle, qu’une petite lumière, l’ombre d’un sourire. De revoir ses yeux et de sentir sa présence. Un pas vacillant l’emmène. Comme si sa gorge ne pouvait contenir aucun son, elle se coupe alors qu’elle tente de prononcer son nom. Deux autres pas suivent alors que sa main se tend dans les airs, cherchant à atteindre l’armure si bien reconnue, cape dans le vent ; la sienne disparaît, laissant réapparaître sa manche se laissant voler dans la brise salée de l’île, ses cheveux suivant le mouvement doux des vagues s’échouant sur le sol sablé. Sa bouche entrouverte laisse passer une bouffée d’air. Elle inspire. Une nouvelle fois, son vertige, sa douleur, partie, laissant une touche d’espoir revenir vers elle et la submergeant. Dans le son des vagues on entend ce murmure silencieux prendre de l’ampleur.

    « Terra! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t53-aqua http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t260-nothing-will-drive-us-apart-aqua
 

A fading stance { Terra ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Flood :: Les Anciens RP-