Partagez | 
 

 Help: Une femme à bord! [PV: Sora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Help: Une femme à bord! [PV: Sora]   Ven 02 Mar 2012, 7:48 am

Les vagues... Quel magnifique mouvement font elles, de vas et viens créant des houles qui peuvent être aussi grandes qu'un bateau et plus puissantes que le roi Triton ! Elles font tanguer les bateaux à leurs rythmes, ce sont elles qui dirigent les mers et les océans, elles qui décident de couler ou non les navires et ce, quelques soit leurs tailles. Les vagues sont maîtresses des océans, ainsi que les tempêtes. Vu comme cela, les Hommes qui se croient au dessus de tout et maîtres de tout, ne peuvent pas gouverner ces immenses espaces d'eau tumultueuse et profonde qui n'obéissent qu'aux lois de la natures et certainement pas à celle des Hommes.

Mais pourtant dans ce monde où la piraterie ce trouve dans les moindres recoins, régnant dans chaque coins de rues, dans cet univers les êtres humains nommés pirates en plein temps se prennent pour les rois de cette étendu d'eau, ce battant pour elle, comme pour des bouts de terrains. Certes tout les pirates ne sont pas comme cela. Certains voguent pour voler et tuer, d'autres simplement pour le plaisir de profiter de cet air marin, de défier les vagues de cette eau sans fin, de montrer aux vagues qu'ils n'ont peur de rien... Rien de tout cela décrit la magicienne aux yeux cerises qui était sur un navire qui tanguait fortement du aux vagues et houles. D'ailleurs, elle était sur le pont les mains fixées serrant fortement le bois de la rambarde, la tête de l'autre côté vers l'eau et le bas en train de vomir... Oui elle avait le mal de mer. Après plusieurs minutes quand son ventre ce calma et n'eut plus rien à rejeter, Kimitsu s'écarta du bord et alla vers l'immense et imposant mat du bateau. Elle posa son dos contre le bois humide qui sentait le sel, et leva la tête en soupirant :


« Aïe aïe aïe... Why I landed here me?! I never threw up all of my life, even after my worse booze-up! »
(Aïe aïe aïe... Pourquoi j'ai atterri ici moi ?! J'ai jamais autant vomi de ma vie, même après ma pire cuite ! )


Le visage pâle de la magicienne traduisait parfaitement son mal être. Elle n'avait qu'une envie, que le gars juste au dessus s'écrit « TERRE » ! La chance était avec elle ? Car rien qu'à cette pensée, la jeune femme entendit crier une voix de marin:

« Earth ... EARTH to starboard! »
(Terre... TERRE à tribord !)


Kimitsu qui était dos au mat et avait fermer les yeux essayant de se concentrer sur autre chose que le mouvement incessant des vagues pendant un temps qu'elle ne comptait plus, se redressa soudainement ouvrant grand les yeux ! Ça y est ! Ils allaient enfin arriver sur Terre, la Terre bien ferme qui ne vous donne pas un mal d'estomac à mourir, cette terre si dur mais si stable ! Un soulagement immense rempli la jeune femme. Elle avait tellement été prise dans ses pensées qu'elle avait oublié qu'elle était quand même une dame à bord d'un navire et que c'était assez mal vue. Et ça se voyait, car même si les marins étaient tous entrain d'effectuer les tâches que leurs postes sur ce bateau leurs demandaient, à chaque fois qu'ils passaient devant l'étrangère, il la défigurèrent. Mais d'un côté il ne pouvait rien lui faire, car depuis qu'ils l'avaient trouvée dans la réserve du bateau et qu'elle avait été amenée sur le pont, le vent s'était calmé et fut même favorable.


Justement Kimitsu repensa à son arrivé ici... Plus jamais elle ramasserait une pièce par terre avec une tête de mort gravée dessus. Car c'était ce qu'elle avait fait à la ville de Traverse, voyant un objet brillant sur le sol dallé de ce monde, elle s'était baissée pour la ramasser, intriguée. Mais à peine avait-elle frôlé la surface dorée de cet objet, que la magicienne eu une étrange sensation et avait fermé les yeux pour soudainement sentir ses fesses tomber sur une surface plutôt humide et en bois. L'air sentait le sel, l'humidité et la moisissure à plein nez. Kimitsu se releva et regarda autour d'elle complètement paumée il faut le dire. Que faisait-elle ici ? Par quel miracle avait-elle atterri dans ce lieu sombre qui ressemblait à une grotte en bois remplie de tonneaux? La jeune femme devina à l'odeur que la mer n'était pas loin, ensuite habituant ses yeux cerises à l'obscurité soudaine et différente du soleil de l'après-midi de la ville de Traverse, elle se rendit compte qu'elle était dans un navire. Peu de temps après son arrivé, des bruits de pas se firent entendre dans les escaliers juste à côté, et des marins plutôt bien habillés arrivèrent. Kimitsu eut une tête de personne qui ne comprenait rien à rien ; un sourcil froncé, une grimace qui traduisait bien sa pensée : « Hein ? »... Et avant qu'elle n'eut le temps de se défendre, les soldats de la marine lui chopèrent les deux bras l'empêchant de faire le moindre mouvement, un autre lui pris son sac. Ils l'amenèrent devant le capitaine du navire. Celui-ci portait un chapeau digne d'un caporal, et le tout avec une perruque de cheveux gris/blancs. Épée accrochée à la ceinture, il examinait avec un homme qui était surement son bras droit, une carte. A l'arrivée de Kimitsu le capitaine eut un regard quelque peu choqué de voir une femme sur le navire. Il posa son regard sur Kimitsu et la déshabilla du regard de haut en bas s'attardant plus longtemps sur la poitrine prédominante de la magicienne, qui si elle aurait pu, lui aurait mis une belle claque pour ce regard pervers ! Bon on ne va pas décrire tout le dialogue de toute façon Kimitsu essayant de garder son calme ne prêta que peu attention à leur dire, cherchant à calmer sa tête qui tournait à mille à l'heure. De plus le mal de mer commençait à venir petit à petit. En gros, l'officier expliquait à son chef qui avait trouvé cette femme dans la coque du navire, l'un la compara à une sirène magnifique mais perfide, l'autre à une humaine normale qu'il faut jeter aux requins...

Oulà, sa vie était en jeu là. Et même si l'envie de rejoindre Kaito pour l'éternité était une pensée qui resterait toujours au fond d'elle, Kimitsu ne voulait pas mourir ici pour un mal entendu et puis... Elle était au pays du rhum et elle ne mourra pas avant d'avoir pu goûter une goutte de cet alcool onctueux ! Bref, la magicienne se mit à réfléchir, elle entendit soudain dire que c'était de la faute de la présence de Kimitsu sur le navire que le vent soit défavorable à leur navigation. TILT ! Le vent !!! Mais bien sur ! L'étrangère eut un énorme soulagement en voyant enfin une porte de secours à son problème. Kaito était encore là pour l'aider, un petit sourire s'afficha sur son visage à la fois rassurant et triste du à la pensée de son amant. Kimitsu posa son regard sur le chef du navire, ses pupilles rouges n'exprimèrent ni mépris, ni joie, ni haine,... Rien ! Puis elle prit la parole d'un ton relativement calme, c'était assez étrange étant donné la panique qui l'avait gagné il y avait peu :


«You have problems with wind? This is your lucky day then, because I know control the wind and I can give you a favorable breeze. You just as you release my arms and you give me the direction you want to go... »
(Vous avez des problèmes de vent ? C'est votre jour de chance alors, car je sais contrôler le vent et je peux vous donner une brise favorable. Il suffit juste que vous lâcher mes bras et que vous me donnez la direction où vous voulez aller... )


« Haha ... You are very funny, but know that you are unable to provide any deal and...»
(Haha... Vous êtes bien drôle, mais sachez que vous n’êtes pas en mesure de proposer un quelconque marché et...)


« I doubt it sir ... That's how long you navigate without seeing land? You want to come back does not it? »
(Cela m'étonnerait monsieur... Cela fait combien de temps que vous naviguez sans avoir vu la terre ferme ? Vous voulez rentrer n'est-ce pas?)


Kimitsu avait remarqué la fatigue sur le visage des marins, et aussi dans la cave, elle avait vu que l'approvisionnement était presque à sec ! Quand elle avait poser ces questions, le silence s'installa dans les rangs des marins, ils se regardèrent tour à tour, on pouvait sentir le doute s'installer, l'envie de rentrer chez sois boire une bonne pinte, revoir sa famille, ne plus tanguer. Kimitsu avait toucher le point faible de ces soit disant fiers marins. Même le capitaine grimaça à ce doute qui s'installa en lui. Mais il se reprit plus vite que les autres :

«So you're a witch ... And you would have them you loose so easily? Who says that you will not betray us as soon as you have your hands free? »
(Tu es donc une sorcière... Et tu voudrais qu'on te lâches aussi facilement ? Qui nous dit que tu vas pas nous trahir dès que tu auras les mains libre?)


Ha ouais... Kimitsu aurait du mieux réfléchir avant de parler, car c'était vrai qu'elle pourrait s'enfuir ou même les attaquer, mais sérieusement à quoi bon ! Elle se sentait mal à cause du mal de mer et donc un combat ne mènerait qu'à sa perte et puis même si elle gagnait, comment allait-elle conduire cet immense morceau de bois?! Bon, fallait gagner leurs confiances. Kimitsu reprit donc :

«I can control the wind ... Besides if I wanted to hurt you do not you think that I would have done well before? Burning your ship to a snap? I could have long since you kill everyone? No I have not done it, and like you the only thing I want is to arrive on land. So let me help you: I created a wind that will cause the ship to port and you let me live. Or else you will all die of hunger. The choice is yours ...»
(Je ne sais contrôler que le vent... D'ailleurs si j'aurais voulu vous faire du mal ne pensez-vous pas que je l'aurais fait bien avant ? Brûlant votre navire d'un claquement de doigts ? Que j'aurais pu depuis longtemps vous tuez tous ? Non je ne l'ai pas fait, et comme vous la seule chose que je veux c'est arriver sur la terre ferme. Alors laissez moi vous aider : je crées un vent qui amènera le navire à bon port et vous me laissez la vie sauve. Ou sinon vous mourrez tous de faim. A vous de choisir...)


Là Kimitsu avait décidé de faire comme si leurs vies dépendaient du choix de la libérer ou pas. La pression monta d'un cran, les discussions commencèrent à prendre de l’ampleur, quand au capitaine il posa sa main gauche sur le front essayant de chercher une réplique qui clou le bec à la demoiselle. Mais rien ne lui arriva, le capitaine posa de nouveau son regard sur Kimitsu, mais encore une fois un peu trop bas par rapport à son visage : il regardait encore les formes rondes des atouts de la femme... Elle aurait bien voulu cacher ses formes pour que celui-ci lui foute la paix ! Soudain un marin s'exclama qui fallait la jeter à la mer, un autre l'arrêta en disant qu'il fallait lui faire confiance, etc... Un brouha monstre s'éleva sur le pont. Le capitaine ferma les yeux et cria soudainement :

«STOP! We will be meeting between high ranking members to choose what we will do, as there will be no injustice »
(STOP! Nous allons nous réunir entre membres hauts gradés pour choisir de ce que l'on va faire, comme cela il n'y aura pas d'injustice...)


Kimitsu fut assez surprise d'entendre cela... Il allait carrément faire une commission délégatoire ; ce réunir entre délégués pour choisir du sort de la magicienne ?! Elle se rendit compte qu'elle avait vraiment touché un point faible en parlant de rentrer chez eux. Ils devaient naviguer depuis trop longtemps. En attendant ils mirent la jeune femme dans un cachot les mains liées... De toute façon pour sa magie elle avait besoin que de sa voix, mais pour celle du vent, il fallait bien « façonner » celui-ci avec les mains. Elle ne se risqua pas de chanter tout de suite, car sinon les marins allaient vraiment la prendre pour une sirène, car sa voix chantante approchait la perfection. Le cachot était séparé en plusieurs cellules, Kimitsu fut mise dans l'une d'elle seule, mais le gardien ne la quitta pas des yeux regardant ses moindres faits et gestes.

Plusieurs minutes passèrent, Kimitsu chantonna doucement, laissant échappé un son si fin que même le garde qui était à quelques mètres à peine ne pouvait entendre avec le fracas des vagues sur le bois dur du bateau. Ce chant était ensorceleur bien entendu... Il alla se promenant dans l'air et monta jusqu'au plafond qui était en faite le parquet du bureau du capitaine où la commission délégatoire s'y tenait. Ce chant qui ressemblait plus à un murmure s'empara des délégués et du capitaine faisant que ceux-ci se trouvèrent tous d'accord sur le faite de laisser la femme user de la magie pour les aider. Kimitsu s'arrêta de chanter, et afficha un sourire satisfait, puis elle attendit qu'on vienne la chercher. Ce qui fut le cas quelques minutes plus tard. Deux matelots la ramenèrent sur le pont en face du capitaine qui fit un signe de tête à un marin qui détacha les mains de la dame. Tous retenir leurs souffle en s'attendant à ce qu'une tempête créée par la femme les écrasent. Mais rien. Kimitsu s'avança vers le devant du bateau, tous les regards étaient fixés sur elle. Kimitsu se retourna vers le capitaine et lui demanda la direction qu'il désirait, il lui montra du doigts dans l'horizon, puis sur une carte. Kimitsu s'approcha du bord et chanta, un chant a presque faire envier les sirènes, un chant qui s'accompagna de mouvement simple de mains. Celles ci se levèrent vers le haut quand elle eu fini de chanter... Le vent, son vent, son cœur lui répondu ; une brise qui devenue de plus en plus forte souffla dans les voiles du navires qui avança plus vite et dans la direction désignée. Les regards émerveillés et apeurés fixait la femme qui se mit soudainement à vomir du au mal de mer... Puis elle reprenait de temps en temps son chant pour maintenir le cap et aussi pour adoucir les pensées des marins qui reprirent leurs postes sur le commandement du capitaine qui ne lâcha pas du regard Kimitsu...


Nous revoilà au début du récit... Donc Kimitsu arrêta son chant juste avant d'arriver au port... C'était la mi après-midi, des nuages étaient présent dans le ciel, mais plutôt en faible quantité et blancs, mais au loin dans le ciel on pouvait voir des nuages gris sombres qui ne présageaient rien de bons. Kimitsu regarda avec curiosité et un peu d'émerveillement le travail des marins pour amarrer l'immense bateau en bois. Tous avez une tâche à effectuer et tous l'effectuer dans une précision hors norme. La brune aux cheveux cours observa, oubliant que comme elle ne chantait plus, le capitaine et compagnie pouvaient reprendre leurs esprits et surtout idées que Kimitsu n'était pas normal et qu'il fallait l'arrêter pour le bien du gouvernement.

Une fois le bateau arrêté. Kimitsu s'avança vers la planche qui servait de petit pont entre le bord du bateau et le sol du port. Elle partit loin de ce bateau et de son équipage sans rien dire ni demander, elle ne préférait pas rester trop longtemps près d'eux. Mais le capitaine envoya un marin la suivre. Kimitsu ne s'en rendit pas compte, complètement captivée par ce nouveau monde à découvrir. S'avançant dans les rues elle arriva sur un petit marché, où Kimitsu s'approcha d'un marchand pour voir que celui-ci trafiquait, vendait des biens sacrées qui ressemblaient plus à des babioles qu'autres choses; une vrai simonie cet acte. D'après le marchand qui criait à tue-tête, ces objets serait soit disant d'une beauté rare et portaient chance à quiconque les possédaient. Kimitsu soupira et fit la réflexion que si c'était le cas, ce marchand ne serait pas là ; il serait riche et garderait ces « trésors » pour profiter encore de la belle vie...

Soudainement, la jeune femme se rendit compte qu'on lui avait volé son sac !!! Elle regarda à sa gauche, puis à sa droite cherchant le voleur des yeux. Mais non qu'est-ce qu'elle est bête pensa-t-elle, c'était un marin du navire qui lui avait prit quand elle avait été arrêtée la première fois. Bon fallait qu'elle retourne là-bas. Dans un long soupire, elle commença à faire demi-tour...

Soudain un groupe de soldat s'approcha du marché et s'avancèrent près de l'étrangère qui était assez visible de loin ; c'était rare de voir par ici une femme habillée de rouge montrant son nombril à l'air. D'ailleurs c'était pour cela qu'elle était allé au marché, pour trouver un autre habille plus discret pour passer inaperçu dans ce monde. Malheureusement elle n'eut pas le temps, les gardes l'entourèrent. Ces gardes avaient été envoyés par le capitaine du navire pour arrêter Kimitsu qui avait fait acte de piraterie soit disant. Là s'en était trop pour Kimitsu. Qui se fâcha et fronça sévèrement les sourcils :


«Miss, you are under arrest, please follow us please. The Crown applied for indictment against you... »
( Madame, vous êtes en état d'arrestation, veuillez nous suivre s'il vous plaît. Le ministère public a fait une demande réquisitoire contre vous...)


«And then what? I just got robbed and it is that stops me!»
(Et puis quoi encore ? Je viens de me faire voler et c'est moi qu'on arrête!)


La jeune femme n'ayant pas son sac où se trouvait son éventail, sa magie allait être très limités. Elle ré-ouvrit la bouche pour chanter un chant destructeur qui permettra juste de faire exploser non loin un baril d'alcool pour faire diversion. Son plan marcha à merveille : le baril prit feu et Kimitsu courut du sens opposé. Mais arrivée dans une ruelle, elle se retrouva face à face avec l'équipage du navire qui eux aussi étaient armés et semblaient ne pas vouloir faire de câlins à la jeune femme bien au contraire. Elle s'arrêta net dans sa course à plusieurs mètres devant eux, et derrière n'allait pas tarder les gardes... Qu'allait-elle faire maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Sora♠ Messages : 669
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Retrouver Kairi et Riku !
♦ Humeur : Toujours optmiste !
♦ Munny : 121

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
98/100  (98/100)
♣ Inventaire:
avatar
Keyblade wielder
MessageSujet: Re: Help: Une femme à bord! [PV: Sora]   Mer 14 Mar 2012, 1:10 am

    Kairi, Kairi, Kairi… Où pouvais-tu bien être ?? Après s’être presque fait décapiter par la cuirasse surpuissante, les trois amis étaient restés là à penser à ce qu’ils devaient faire. Sans aucun doute, cette armure n’avait aucune difficulté à se défendre (Obvious Sora is obvious). S’il avait réussi à survivre avec ses deux amis dans tous ces mondes, celui-là n’aurait pas le moindre problème à vaincre tout Heartless qu’il rencontrerait. C’est pourquoi le trio décida de ne pas s’en faire plus que ça pour lui et décida de repartir en Gummi Ship. Cet endroit était désert. Il n’y avait rien. Rien rien rien ! Mais c’est pas grave ça ! Que serait la vie sans un peu d’optimiste ?

    Ils retournèrent dans le vaisseau…Ténébriale pour se diriger vers un autre endroit. Un autre monde. Il voulait tellement la retrouver… S’excuser pour ce qu’il lui avait fait. Le pardonnerait-elle ? Sûrement. Si elle avait retrouvé la mémoire, elle allait lui pardonner. Sinon, il allait la sauver et elle n’aurait d’autre choix que de le pardonner ! Non ? Oui, voyons, sûrement. Sa meilleure amie allait se rappeler.


      «Where do we go now, guys ? »
      Spoiler:
       


    Ses deux amis réflichirent pendant un moment jusqu’à ce que Goofy lui réponde qu’il pouvait essayer de trouver un monde qu’ils n’avaient pas encore visité. Qu’il continuerait jusqu’à ce qu’ils aperçoivent un monde inexploré. Ouais, bonne idée ! Ce Pirate en noir n’était sûrement pas retourné dans un des mondes qu’il avait déjà visité, non ?... Bon peut-être que oui, mais c’est toujours plus amusant de rencontrer des gens nouveaux ! Sauf quand ils essayent de vous tuer… Là c’est un peu moins amusant. Mais bon ! C’est pas grave. Parce que tout le monde a du bon en eux. Sora l’avait prouvé avec l’armure. Même si elle allait l’abattre comme un chien (Pas d’offense, Goofy), il avait quand même réussi à lui faire entendre raison et finalement, il n’était pas si méchant que ça !

    Ils voyageaient depuis un bon moment. Quelques heures déjà. Au court de leur trajet, ils avaient vu Olympus et Traverse Town. Deux endroits qu’il était déjà allé. Puis, un monde qui semblait… différent. Personne ne l’avait jamais remarqué. C’était étrange, puisqu’ils étaient souvent passé par là… Bref ! Pourquoi ne pas aller y jeter un coup d’œil, avait dit Donald ! Ils commencèrent à perdre de l’altitude. Descendant lentement alors que leur Gummi Ship se rapprochait du sol de ce monde.

    C’était beaucoup plus lugubre que certains endroits où ils avaient été. À part peut-être Halloween Town. Et non, il ne faisait pas nuit. Mais les infrastructures de ce monde était assez réaliste. Il y avait aussi cette…. Atmosphère étrange. C’était dur à expliquer, mais Sora avait un drôle de pressentiment à propos de cet endroit. Il avait presque envie d’invoquer sa Keyblade pour faire sûr qu’ils ne se fassent pas attaquer par surprise. Ils étaient apparus dans une ruelle. Une ruelle sombre et sale. Il y avait de la crasse un peu partout. Des barils de liquide renversés sur le sol. Des rats deux fois leur taille normale mangeait dans des restants de ce qui semblait être un souper d’hier soir… C’était assez dégoutant, considérant que ce porc semblait pourri de la semaine dernière. Mais bon, il fallait commencer à chercher pour Kairi. Un pincement au cœur lui pris lorsque son nom et son visage se manifestèrent dans son esprit. Oh comme il espérait qu’elle aille bien. Qu’ils ne lui aillent rien fait. Ils avaient peut-être des pires méthodes que Maleficent. Ou Ansem.


      « Let’s start searching ! »
      Spoiler:
       


    Pris d’une énergie qu’il puisait de sa petite réserve personnelle inépuisable, le jeune garçon se mit à courir hors de la ruelle, accompagné de ses deux amis qui lui demandèrent d’attendre un peu. Évidemment, il ne les avait pas attendus. Regardant déjà des deux bords de la route où il failli se faire écraser par une charrette qui passait à quelques centimètres près de la ruelle. Y’en a qui conduisent mal ! Celui qui pilotait la charrette lui lança un juron en lui disant de faire attention. Pff. Non mais. Bref, ce n’était pas vraiment important. Où étaient-ils maintenant ? Ça ressemblait à un petit marché, mais… que voyait-il au loin ? Un port de bateaux ? Avec des grands bateaux comme il avait souvent vu dans les histoires que sa mère lui lisait lorsqu’il était petit. Oui. Un port. Il y avait plein de bateaux ancrés un peu plus loin dans l’eau. Peut-être qu’il y avait même des…. Des… Des pirates ! Comme dans les histoires ! Oh ce que ça serait cool être un pirate ! Voguer sur les mers, rencontrer des sirènes, trouver des grooooos trésors et devenir riche ! Ce devait être tellement intense comme vie ! Concentre un peu, Sora. Tu cherches quelqu’un. Deux personnes. Si jamais une de ces deux personnes est ici, ce n’est sûrement pas en rêvant comme ça que tu vas les trouver.

      « Sora ? Soraaaaa ! Wake up ! We need to find Kairi, Riku and the King ! »
      Spoiler:
       


      « Hm ? Oh, sorry Donald, Goofy. I guess I was just daydreaming a little. Hehehe »
      Spoiler:
       


    C’était Donald. Il était devant lui en agitant ses mains devant ses yeux. Goofy les regardait en riant, derrière eux. Plaçant ses deux mains derrière sa tête en penchant son corps un peu sur la droite, il fit un sourire un peu gêné. Il ne leur avait jamais avoué son ancien fantasme de jeunesse d’être un pirate. Il ne l’avait avoué qu’à Riku et Kairi. Ses deux meilleurs amis à vie. Personne ne pourrait les remplacer, ces deux-là.

    C’est alors qu’il entend du mouvement, un peu plus loin. Comme si quelque chose explosa dans une tornade de flammes. Le trio regarda dans la direction de l’explosion et aperçu une jeune femme qui courait dans leur direction en passant devant eux. Elle semblait fuir… Des gens. Mais pourquoi ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Pourtant elle ne semblait pas si méchante… Ouais bon, il l’avait vu une fraction de seconde, mais ses yeux avaient croisés les siens alors qu’elle essayait de se trouver un endroit à aller. Elle continua encore un peu puis tourna dans une autre ruelle.


      «Should we… Follow her ? She seemed in danger… »
      Spoiler:
       


    Sora Sora Sora. Lui qui veut toujours aider tout le monde. Ses deux amis étaient d’accord. Même s’ils cherchaient pour leurs amis, le Porteur de Keyblade ne pouvait s’empêcher d’aider des gens qui avaient besoin d’aide. C’est ce qu’il avait fait au cours de sa quête, la dernière fois. Il décida alors de suivre la jeune femme dans la ruelle, puis, vit qu’elle était bloquée par un groupe de marins qui ne semblaient pas trop contents. Décidément, ils avaient l’air mauvais.

      « Hey ! Leave that girl alone ! »
      Spoiler:
       


    D’autres marins arrivèrent derrière eux en les enfermant dans la ruelle avec la jeune femme. C’était maintenant officiel. Ils auraient à se battre. Ceux qui l’avaient entendu parler rirent en cœur. Comment un jeune garçon de 14 ans, un chien et un canard pouvaient-ils vaincre autant de marin tous armés d’épées de de fusils à simple balle ? Ils poussèrent la jeune femme sur le côté, tandis qu’un des marins la tenait pour qu’elle ne s’enfuit pas. Ils avaient une nouvelle priorité : montrer à ce petit insolent qui était le chef ici. Donald et Goofy se mirent derrière lui, prêt à se battre. Sora positionna sa main devant lui et invoqua sa Keyblade avant de se mettre en position de combat. Fallait dire que, pour des adultes, ils n’étaient pas vraiment expérimentés en combat. Après quoi… Quatre minutes ? Ils étaient soit tous parti ou bien ils étaient inconscients par terre. Sora n’avait jamais eu l’intention de les tuer, voyons. Il ne tuait que les Heartless. Eux, ils n’avaient aucune chance de rédemption. Ces gars-là pouvaient toujours devenir un bon mari ou quelqu’un de bien. Le jeune garçon n’avait qu’une grande ouverture dût à une épée qui l’avait atteint au bras droit. Ça saignait quand même assez pour qu’il aille à s’en occuper tout de suite. Faisant disparaître son arme, il plaça une main au-dessus de sa blessure, faisant un Cure guérisseur. Ça apaisait la douleur, ça c’était sûr. Il n’aurait que mal au bras pendant quelques heures, avant que la douleur ne disparaisse complètement.

    Le dernier gars avait dût prendre la fuite, puisqu’il n’y avait plus personne qui retenait la jeune femme aux yeux rouges. Il la regarda avec un sourire content, satisfait d’avoir pu l’aider.


      « Hello ! My name is Sora ! I figured that you were in trouble, so we came to help you ! »
      Spoiler:
       


    Les yeux bleus ciel de Sora fixèrent ceux rougeâtres de la jeune femme qu’il venait de sauver. Ce qu’il se demandait encore, c’était ce qu’elle avait fait pour être pourchassée par tant de personnes en colère. Était-ce à cause de ce baril qu’elle avait fait exploser ? Supposant que c’était bien elle la coupable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t26-sora
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Help: Une femme à bord! [PV: Sora]   Sam 24 Mar 2012, 7:45 am

Halala... Il n'y avait qu'elle pour ce mettre dans des conditions pareils ! Non mais c'était vrai quoi ; arrivée dans un cale de bateau d'un autre monde dont la navigation et la mer semblaient être les mots chefs, ce faire arrêter par la marine royale puis se fait voler son bien le plus précieux et maintenant elle est coincée entre deux groupes ; un côté la marine royale, de l'autre les force de l'ordre. Et tout cela juste en ramassant une pièce par terre. Kimitsu avait vraiment le hic de ce mettre dans des beaux draps !

La demoiselle aux yeux cerises aurait pu s'en sortir, seulement si elle avait son éventail avec elle, or ce n'était pas le cas... Elle resta calme, mais l'envie à tout prix de récupérer ce bien incontestable à ses yeux lui montait petit à petit dans toutes les particules de son corps. A un moment ça allait exploser et là il serait préférable de ne pas être à côté d'elle. Se mettant en position de défense Kimitsu regarda à droite à gauche cherchant une solution, mais là rien ne lui vint en tête. Soudainement, une voix se fit entendre. Kimitsu tourna vivement la tête pour voir qui venait de parler ; c'était celle d'un jeune garçon à peine dans l'adolescence, il avait au loin des cheveux en pics partant un peu dans tout les sens et des yeux bleus même au loin se voyait et laissait transparaître une certaine bonté et volonté sans égale. Hein ? Mais il est pas un peu fou cet enfant de vouloir l'aider alors que c'était perdu d'avance : ils étaient en nombre largement supérieur à eux. La demoiselle ne voulait pas mettre la vie d’innocents en danger ; elle avait déjà vu tant d'êtres mourir alors qu'ils n'avaient rien à voir avec le combat qui leurs coûtait leurs vies.

Les marines commencèrent à rire de l'enfant qui voulait protéger la femme. Ils se croyaient supérieurs, ce comportement piqua à vif, la magicienne fusilla du regard les hommes qui entouraient le groupe. La jeune femme commença a marmonner un chant pour clouer le bec, un enchantement qui usait peu de magie et n'avait pas besoin de grande effort ; rendre muets ces grandes bouches qui se prenaient de haut. Les marins voyant qu'ils avaient perdus la parole attrapèrent Kimitsu qui c'était retournée pour voir le garçon de face. Elle n'avait même pas encore tilté qu'il était accompagné d'un drôle de canard et d'un chien aussi étrange. Un marin lui tenu fermement le bras et lui couvrit la bouche pour pas qu'elle use de la magie. D'ailleurs le sort de la demoiselle s'estompa. La magicienne se débattit autant qu'elle put ! Non NON elle ne voulait pas encore être spectatrice d'un carnage. Ses yeux rives vers le garçon elle avait peur pour lui qui n'était pas armé...

Or un halo lumineux s'éleva devant cet être qui dégageait un force incroyable, mais physique mais mentale. Une arme apparut, celle-ci était encore plus étrange que le garçon lui-même. Elle avait la taille d'une épée, mais ça forme était plus semblable à une clé qu'à une lame. Sous le coup de l'étonnement Kimitsu arrêta de gigoter dans tout les sens et resta perplexe devant ce garçon, mais sa curiosité voulait bien voir ce dont était capable cet adolescent. Le combat fut des plus rapide... L'effet de surprise que ce garçon soit plus fort que tout ces marines adultes et expérimentés. En plus ce garçon n'avait tué personne. Kimitsu admira celui-ci ; si jeune et déjà plein de bons sens, son visage d'enfant était si pur : l’innocence et la détermination des enfants est bien plus forte qu'on ne le croit ! Mais... Il saignait du bras ?! La magicienne paniqua un peu, mais avant qu'elle n'eut le temps de dire ou faire quoique ce soit, il se soigna ; HEIN ?! En plus d'être un bon combattant à l'épée ou plutôt à la clé, il savait usé de la magie ? Une telle force d'esprit et de combat dans un si petit être qui a à peine découvert la vie ? Kimitsu sourit légèrement ; ce garçon lui rappelait un peu Raito, si jeune et plein de détermination. Enfin passons.

Le brunet fit un grand sourire l'air content de soit à la magicienne. Celui qui tenait Kimitsu était déjà parti en fuite comme la plupart des autres marines. Elle ne savait pas trop comment réagir ; s'énerver, être contente, le remercier, prendre la fuite, sympathiser avec lui, apprendre à le connaître … ? Bref, ce temps de réflexion laissant après les paroles du garçon qui se présenta, un petit temps. Puis soudainement elle s'avança vers l'adolescence et le prit dans ses bras pour le serrer fortement. Sauf que petit détail sans importance enfin ça dépend pour qui : étant plus grande que lui en taille, la tête du garçon dénommé Sora arriva pile au niveau de la poitrine assez généreuse de Kimitsu. Elle le garda comme ça pendant plusieurs secondes. Le canard blanc habillé de plus croisa les bras sous cette scène et lança un regard de reproche vers les deux humains et tapant du pied... Heu plutôt de la patte palmée le sol. Quant au chien qui semblait quelques peu à l'Ouest regarda son ami d'un air amusé. Une fois Sora lâché de l'emprise de Kimitsu ; celle-ci attacha enfin de l'importance au faite que le garçon et ces deux compagnons étaient quand même plus qu'étrange. Surtout pour ce monde où c'était la renaissance et la navigation qui régnaient. Kimitsu les scruta tour à tour, un sourcil froncé essayant de comprendre.

Elle secoua sa tête vivement et reporta ses yeux cerises dans le bleu apaisant du regard de Sora, bon Kimitsu allait quand même lui répondre, mais la curiosité était montée bien haut en elle. La magicienne prit alors la parole sans pour autant afficher un grand sourire ou autre :


«Sora enchanted, my name is Kimitsu. It's very nice of you to come help me, thank you very much. Hmm ... What your companions are a dog and a duck?!!»
 Enchanté Sora, moi c'est Kimitsu.... C'est très gentil d'être venu m'aider, merci beaucoup. Heu... Tes compagnons ce sont bien un chien et un canard ?!!
 

Kimitsu n'avait pas pu se retenir, mais c'était tellement peu voir pas du tout commun de voir un canard et un chien combattre. Elle ré-enchéri en demanda en plus l'air intriguée mais à la fois curieuse ;

« Anyway you fight like pro! You mania well your key-shaped weapon, I have never seen like this before ... Saw your dressed, you do not come to this world, like me !?»
En tout cas vous vous combattez comme des pro ! Tu manie bien ton arme en forme de clé, j'en ai jamais vu des comme ça auparavant... Vu vos accoutrements, vous ne venez pas non plus de ce monde comme moi !?
 

Un petit sourire s'afficha sur son visage qui se voulait rassurant, car elle savait que ces questions et réflexions pouvaient mettre mal à l'aise. Kimitsu laissa répondre les trois compagnons et écouta attentivement. Un homme de la marine et qui faisait parti de l'équipage qui était sur le bateau par où Kimitsu était arrivée se leva doucement enfin réveillé. La demoiselle repensa à Raito qui aurait aussi apprécier Sora rien qu'au faite de laisser la vie aux adversaires... Soudain la magicienne perdu son léger sourire et l'inquiétude apparut et fut encore plus lisible sur son visage. Elle n'attendit pas, et se dirigea vers le marines qui se leva avec difficulté. Elle le choppa par le col et le souleva ; un regard brut et déterminé mais pas pour autant sombre et malsain se planta droit dans les yeux apeuré de l'homme :

«You ... You were on the boat I was in arrived at the port?
...
ANSWER!
Y.. Yee ... Yes, that's right ...
I help you and that is how you thank me! Royal Navy really has no merit, it would teach him manners »
 Toi... Tu étais sur le bateau que j'ai étais à arrivé au port ?

REPOND !
Ou...Ouu.. Oui, c'est exact...
Je vous aide et voilà comment vous me remerciez ! La marine royal n'a vraiment pas de mérite, il faudrait lui apprendre la politesse.
 

L'homme tremblait un peu, le ton quand Kimitsu avait demandé de répondre avait était haussé et il avait été surprit. A la dernière phrase de la magicienne, celui-ci hocha la tête de bas en haut pour ne pas contredire la demoiselle. Elle soupira, puis reprit son dialogue avec cet homme impolie qui avait osé s'attaquer à une femme, un enfant, un chien et un canard avec une compagnie d'homme.

« Well, let's ... Do you know who took my bag?
Your bag? ...
Yes, the one I had when I landed in the cellar of the boat and one of you has seized me when I caging.
I .... it's not me anyway .... But I remember the head of him who gave you took, he was thirty, dressed in a tan shirt and brown pants, his name is Jones.
Thank you for the description, but seriously there are many like him physically ... Where I can find he?
I don't know ... According to gossip, it might be allied with pirates...»
Bon, passons... Sais-tu qui a prit mon sac ?
Votre sac ?...
Oui, celui que j'avais quand j'ai atterri dans la cave du bateau et que l'un d'entre vous m'a confisqué lors de ma mise en cage.
Je.... ce n'est pas moi en tout cas.... Mais je me souviens de la tête de celui qui vous l'a prit ; il a l'a trentaine, habillé d'une chemise beige et d'un pantalon marron ; il s'appelle Jones.
Merci de la description, mais sérieusement il y en a beaucoup des comme lui physiquement... Où je peux le trouver ?
Je sais pas... D'après des commérages, il serait peut-être allié à des pirates...
 

Kimitsu le lâcha et le laissa partir. Elle posa ses mains sur la taille. Et ce mis à réfléchir, les pirates ici ne semblait pas la bienvenue et ni le bien vu, c'était le ton de la voix du marine qui laissant deviné cela. Bref, il ne fallait pas rester ici, sinon les gens allaient se demander ce qui se passait et surtout dévisageaient et rappeler l'armée en voyant des étrangers aussi étranges que Kimitsu, Sora, Donald et Goofy. La magicienne fit signe aux trois de s'éloigner de ce lieu. Ils marchèrent jusqu'à arrivé devant une lisière d'une forêt. Là Kimitsu reprit la parole et s'adressa aux trois compagnons :

« Thank you again for saving earlier. I am indebted to you and know that I would keep myself, if I can be very useful for do not hesitate ... But before that I must find what I was robbed »
Merci encore de m'avoir sauver tout à l'heure. J'ai une dette envers vous et sachez que je m'y tiendrais, si je peux vous êtres utiles n'hésiter pas... Mais avant cela il faut que je trouve ce qu'on m'a volé...
 

Kimitsu prenait cela pour un au revoir, mais elle ne savait pas que Sora était du genre têtu et déterminé à toujours aider, elle n'allait pas tardé à le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Sora♠ Messages : 669
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Hollow Bastion
♦ Objectif actuel : Retrouver Kairi et Riku !
♦ Humeur : Toujours optmiste !
♦ Munny : 121

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
98/100  (98/100)
♣ Inventaire:
avatar
Keyblade wielder
MessageSujet: Re: Help: Une femme à bord! [PV: Sora]   Sam 07 Avr 2012, 12:54 pm

    Ce qui arriva, une fois que Sora sauva la jeune femme en détresse, le perturba un peu. Qu’est-ce qui avait été la cause d’une telle chose ? Qu’est-ce qui aurait pu traumatiser le petit Sora tout innocent alors qu’il avait vu tant de choses ces derniers temps ? Eh bien, c’est qu’une fois l’avoir sauvé, bah… La fille, elle s’était avancée pour lui donner un câlin. Oh, ce n’est rien un câlin, voyons ! Les filles font toujours ça. Ouais, mais Sora, il était tout petit… Et elle, quand même assez grande. C’est pourquoi, il se retrouva la figure dans les seins de celle-ci. Eh oui. PAF. Il avait de la misère à respirer. C’était comme des ballons d’hélium que quelqu’un aurait gonflé des deux côtés de sa tête. Et comme elle le garda pendant quelques moments, Sora commençait à devenir vraiment inconfortable dans cette position. Sérieusement.

      « You guys want some moment alone ? »
      Spoiler:
       


    C’était Donald qui s’impatientait. Son ami tapait de la patte en les regardant, C’est avec ça que la jeune femme le libéra de son emprise… Poitrinale. S’éclaircissant un peu la gorge pour faire passer sa gêne et ce moment un peu troublant, Sora écouta ce qu’elle avait à dire. Kimitsu. C’était son nom. C’était joli. Sora eu le sourire aux lèvres quand elle le remercia de l’avoir sauvé. Le jeune porteur de Keyblade se sentait content de l’avoir aidé.

      « You’re welcome ! »
      Spoiler:
       


    Puis, elle lui posa une question qu’il aurait dût s’attendre : si ses amis étaient bien un canard et un chien. Eh bien… Pas qu’il était un zoologiste extrêmement doué, mais… Ouais, il pouvait affirmer que Donald n’était pas un lapin et que Goofy était bien un chien.

      « Yes they are ! This is Donald, and Goofy. They’re my friends ! »
      Spoiler:
       


    Quand il nommait leur nom, il les pointa respectivement de la main. Le sourire toujours aux lèvres. Il la regardait alors qu’elle les complimentait sur leur manière de se battre. Et dire que, si on lui avait dit, une semaine ou deux, avant que tout ça n’arrive, qu’il allait devenir un pro des batailles contre des Heartless, il ne l’aurait pas cru. Mais bon, ils en étaient là. Tous les trois. Elle parlait d’autres mondes, aussi, ce qui surprit le jeune homme. Elle savait qu’il y avait d’autres mondes ? Hm… Ça voulait dire qu’elle ne venait pas d’ici. Quoi que son accoutrement aurait dût lui sonner des cloches, mais bon, on s’entend que Sora est pas trop vite d’esprit.

      « You know that there’s other worlds ? »
      Spoiler:
       


    Sora aperçut du mouvement du coin de l’œil. C’était un homme qu’il avait battu avec sa Keyblade qui commençait à se relever. Lorsque Kimitsu le prit et le força à révéler où était l’emplacement de son sac. Ouf… Il n’aurait pas aimé être à la place de ce gars-là. Quand il y pensait, si Kairi s’était fait volé son sac, Sora aurait voulu le revoir. Il aurait tout fait pour ça. En plus s’il y avait quelque chose d’important pour elle dans ce sac-là. Puisque la jeune femme semblait tellement le ravoir, ce devait être très important pour elle. Sora croisa les bras en posant la jointure de son index sur sa lèvre inférieure, comme si ça l’aidait à mieux penser. Est-ce qu’ils pouvaient y faire quelque chose ? Le trio avait déjà aidé bien des gens avec leurs problèmes. Plus que certains n’auraient pu penser. Et, faut dire que… Quand l’occasion d’aider une personne venait au jeune garçon, il sautait sur l’occasion. Il ne pouvait s’en empêcher. Même s’il savait que Kairi était quelque part, Sora avait énormément de misère à ne pas aider une personne en détresse.

    Puis, un mot attira l’attention du porteur de Keyblade. Pirates ? Il y avait réellement… Des pirates ici ? Sora était tout excité à l’idée de rencontrer des pirates. Quand il était jeune, il aimait beaucoup les histoires que sa mère lui racontait. Il jouait au pirate dans sa chambre et s’était fait, justement, l’épée en bois avec laquelle il s’entrainait à se battre avec Riku, autrefois. Le jeune homme redressa la tête en regardant, les yeux brillants et un sourire aux lèvres, le gars que Kimitsu interrogeait assez durement. Par contre, elle l’Avait laissé partir avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit. La jeune femme revint vers lui et ils se dirigèrent hors de la ruelle pour arriver proche de la lisière d’une forêt. Qui aurait cru qu’une forêt aurait pu se trouver si proche d’une si grosse ville. Le trajet avait été silencieux. Kimitsu semblait réfléchir à ce qu’elle allait faire et Sora se sentait presque mal qu’elle aille perdu son sac. Il aurait bien aimé pouvoir le retrouver. Lorsqu’elle lui parla comme s’ils se disaient «au revoir», Sora eu un rire en plaçant ses deux mains derrière sa tête dans un mouvement caractéristique qu’il faisait souvent. Pensait-elle vraiment qu’il allait rester là à ne rien faire pendant que quelqu’un lui avait volé son sac qui semblait si important pour elle ? Le p’tit gars, il était déterminé à le retrouver. Quoi qu’il en coûte.


      « We’ll help you ! I can’t just go with the thought that we could have helped you . »
      Spoiler:
       


    Accompagné d’un sourire, il pencha la tête un peu sur le côté. Donald et Goofy appuyèrent le jeune homme avec un acquiescement de tête et un : « Yeah ! » De Donald. Ils semblaient du même avis que Sora, comme toujours. C’était bien quelque chose qu’il appréciait chez eux, leur souhait d’aider tout le monde.

      « Don’t worry, we can use some of our time to help a damsel in distress ! »
      Spoiler:
       


    Il fit un rire en disant cela. C’était la première fois qu’il la voyait comme ça, mais c’était un peu vrai. Sora regarda la ville qui s’étendait derrière eux. Où des pirates pouvaient bien se cacher ? Probablement dans leur bateaux, dans un bar, comme il avait lu dans les histoires, ou bien… Hum. Pour savoir quoi chercher, fallait savoir par où commencer. Peut-être que la jeune femme savait, elle. Elle était probablement dans ce monde depuis plus longtemps que lui. Et peut-être qu’elle en savait plus que lui sur les pirates, puisqu’il n’en avait entendu parlé que dans les livres ou les histoires de sa mère.


      « Soooooo….. Do you know where they could be ? »
      Spoiler:
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t26-sora
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Help: Une femme à bord! [PV: Sora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Help: Une femme à bord! [PV: Sora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Flood :: Les Anciens RP-