Partagez | 
 

 If you dream my dream... | CLOUD OF DARKNESS, KEFKA PALAZZO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kefka Palazzo♠ Messages : 248
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Dans ton écran
♦ Objectif actuel : ...Je...Te... FIXE
♦ Humeur : Ça dépend des étoiles
♦ Munny : 172

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
145/100  (145/100)
♣ Inventaire:
avatar
Black mage
MessageSujet: If you dream my dream... | CLOUD OF DARKNESS, KEFKA PALAZZO   Mar 31 Jan 2012, 10:46 pm

    Comment cet endroit osait-il exister ? Comment cet endroit… Osait-il exister ? COMMENT. Et il ne lui en avait même pas parlé ! Traître monde. Comment dire… Et si… Non non non. Il n’y avait pas d’excuse pour quelque chose d’aussi insupportable que ça. IN-SU-PP-OR-TA-BLEUH. Comme des Narhwals. Ça c’est trop con. Ce monde était… TOUT SIMPLEMENT MAGNIFIQUE. De la couleur ! Des choses incompréhensibles ! Les lois de la physique complètement ignorées ! C’était comme un gâteau au carottes trempée dans un caramel fondant avec des oignons sur le dessus. Quoi ? Vous n’aimez pas les oignons ? ÇA VOUS FAIT PLEURER ?! Owwwwwh. Vous faites tellement pitié. Ça s’peut pas. Non. Tu ne ne ne ne ne ne peux pas ne pas vouloir te faire épiler le dessous de bras. C’est vraiment dégueulasse qu’est-ce que t’es devenu…. DÉSOLÉ MAIS C’EST ÇA. Pourquoi t’as la peau jaune ? T’essayes de devenir figurant dans les Simpsons ou quoi ? OH MAIS QUE C’EST BEAU. Une salle avec des tables et des chaises. Et une toute toute toute toute toute toute petite porte ! Comme c’était mignon. Une fille a déjà dit que… NON PAS LUI, LE NARRETEUR LÀ …. Narreteur. C’est drôle. Je laisse cette faute.

      «I didn’t say anything for ten seconds. It irritates me.»
      Spoiler:
       


    Donc ouais… Je voulais pas changer de paragraphe. ANYWAYS. Cette fille, bah. Elle lui a dit que. Tout ce qui est petit, c’est mignon dans leur tête. C’est bizarre quand même quand on y pense, non ? Et si on leur fou une MINI bombe nucléaire dans la figure, ils vont la trouver mignonne encore ? Ou bien le corps calciné d’un petit poussin qui était, hélas, vivant un de ces jours. Genre…. 23 à 74 secondes auparavant. BREF. Vous avez déjà écouté mon thème ? Comment il est joyeux. PASSONS. J’ai une question pour vous. Non… Pas vous. VOUS DERRIÈRE…. Reculez pas. Toi tu te tournes à 90° et tu cours en levant les bras dans les airs et en faisant le cri de la moustache molle. C’est quoi le cri de la moustache molle ? Aucune espèce d’idée ! Tu le trouves toi-même paresseux de chimpanzé handicapé. QUI A PARLÉ DE DOUCHES ?! Donc… La question. Était. Euh. Bah. Euh…. Queeeelque choooooose ? Trouvez là. J’ai d’autres choses à faire. Donc, Kefka, celui qui a un thème épique de 17 minutes que ça fait exactement 18 fois et demi que j’écoute, bah, il trippait, en ce moment. S’il avait pu entrer dans sa propre tête, bah c’était ce à quoi ça aurait ressemblé. De la couleur PARTOUT. Pas laid et blanc et neutre comme le château des wannabe. Le clown, gambadait joyeusement à travers un champs de patate… Non en fait, c’était un labyrinthe. De feuilles. Et de temps en temps, y’Avait un arbre. Mais… Il était perdu.

      « I DON’T HAVE TIME TO PLAY WITH THIS MINDGAME »
      Spoiler:
       


    Créant une boule de feu qui, une fois relâchée, se dirigeait au hasard dans le labyrinthe, l’arlequin suivit ce petit soleil hyperactif. Il trouva facilement la sortie. C’est à peine s’il était marqué EXIT en gros, au-dessus de cette porte. Comme s’il ne fallait pas s’y en attendre. La phrase suivante est fausse. La phrase précédente est vraie. PARADOXE. Vous aimez ça les paradoxes ? Ça ajoute un piquant à la vie des petits joyeux lurons de ces mondes. Comme ça, il prenne tout le temps libre à savoir ce que cette maudite phrase compliquée veut dire, MAIIIIIS… Non en fait je sais pas où je m’en vais avec ça. Si vous avez remarquez les ‘’Je’’ au c]ours de ce texte, vous avez le cancer. Désolé de vous l’apprendre.

      « LIFE HACK »
      Spoiler:
       


    [î]S’arrêtant pour rire un moment comme un fou tout juste sorti d’un asile, ou bien comme Kira dans Death Note (quoi que pour Kefka, c’est commun ce rire), le clown continua son chemin avant de tomber face à face avec…… Une…. Carte. Oui oui ! Croyez-le. Une carte. Une belle grande carte de 5 de piques. Elle avait une lance… Et elle était seule. Face à lui. Tiens donc, on aurait dit qu’elle avait vu un fantôme ! Mais qui donc pourrait-il bien lui faire aussi peur….. Naaaaaan. Impossible. Comment un clown aussi joyeux pouvait-il faire peur ? INCONGRUITÉ MATHÉMATIQUE. Mais elle foutait quoi là, au juste, cette carte ? Elle était perdue ? Elle voulait retrouver sa maman ? XIGGY. VOYONS. T’AS QUOI CONTRE MES LAPINS ET MES TABLES IMAGINAIRES ? Apfeuh. Non mais. Mêles toi de tes propres délires. C’est MON monde maintenant. PEU IMPORTE QUI LE GOUVERNE. Ce monde. Était. À lui. Pour toujours………. MAIS SI ON REVENAIT À MONSIEUR CARTE. Juste avant qu’il ne puisse aller le voir, du coin de l’œil, il aperçut quelque chose. Quelque chose d’orangé venant vers lui. Un ennemi ? Une bombe ? UN CANARD FLAMBÉ AU CHOCOLAT ? Eh non ! Ce n’était que sa propre boule de feu qui n’avait pas fini de faire sa petite folle. Il se téléporta à quelques mètres vers sa droite. Sinon, il aurait pu se faire brûler lui-même ! Comme cela aurait été dommage. Une grande perte pour tout le monde ! Ils l’auraient pleurés. Surtout cette gan de non-émotiontistes. Si le dictionnaire que vous utilisez ne trouve pas ce mot, ça veut dire qu’il est handicapé et non apte à vous plaire de toutes les manières imaginables (Ooooh je sais que y’en a des bizarres ici). Mais bon. Cette boule de feu qui l’a presque frappé, elle changeait de directions aux secondes. Tandis que la carte courrait pour sa vie, le clown riait. Il riait et riait encore. Regardant cette pauvre créature sans défense face aux pouvoirs surpuissants du demi-dieu faire son œuvre. Et après quelques secondes…. Bah. Comment dire. Ça a fait un genre de ‘’Pouf !’’ et Monsieur carte n’était plus de ce monde… QU’EST-CE QUE C’EST AMUSANT DE JOUER AVEC DES VIES. C’est comme des poupées. Y’a toujours le petit frère fatiguant qui coupe les têtes. Et ce paragraphe commence à être crevettement long. [/i]

      «Oh oh oh oh oh oh that was entertaining. » S’avançant jusqu’au tas de cendres et donnant un coup de pied dedans pour les éparpiller, il lâcha un nouveau rire démoniaque. « Eeeeeeeeeeeh. Now I’m bored. What should we do next ? Hm ? Nah. That’s so mainstream. WHAT DO YOU MEAN? »
      Spoiler:
       


    Ouh. Ouh ouh ouh. Une présence. Encore une fois. Ça lui faisait penser à ce qui n’était pas encore arrivé avec le Roux. Son esclave. Là vous vous dites. Comment il peut savoir ce qui s’en vient si ce n’est pas encore arrivé han ? HAN ? PARCE QUE. C’est la vie. 42. Voilà. Vous n’avez plus d’arguments valables. Cette présence était maléfique. Ténébreuse. Méchante….. Vieille. Oui cette présence était plus une personne devant lui. Ouache. Ce qu’elle était laide. Et elle avait des trucs… Jaunes. Qui bougeaient tout seul. On aurait dit des piranhas trempés dans de la moutarde. Heh heh heh. Le détraqué sentait quelque chose de spécial en cette vieille peau. Oh oui. Elle était puissante. Forte. MAIS. Il fallait voir voyons ! Ne pas se précipiter. Kefka tapa dans ses mains pour attirer l’attention du fossile.

      « Well well well ! If it is not an…. Interesting woman that we have here! » Tournant autour d’elle, Kefka essaya de toucher ces trucs jaunes avant qu’un d’eux n’essaye de lui manger le doigt. Il le retira rapidement en lui donnant une petite tape avec son autre main, avant de se téléporter derrière elle « Woah ! Those thingies are like the monsters from Super Mario 64 ! You know that SOPA won’t be happy to hear about this huh ? »
      Spoiler:
       


    Que ça fasse du sens ou non pour Kefka, il s’en foutait. Il le disait quand même ! Il ne savait même pas de quoi il parlait lui-même, donc… Ouais bah voilà. J’ai 1318 mots alors j’arrête d’écrire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t97-kefka-palazzo
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: If you dream my dream... | CLOUD OF DARKNESS, KEFKA PALAZZO   Ven 03 Fév 2012, 4:40 pm

Cloud of Darkness :

Cloud of Darkness avait quitté Xemnas après une petite discussion. Petite était un bien grand mot, ils avaient juste fait connaissance et la divinité macabre avait posé quelques questions sur ce qui se passait dans les mondes où elle risquait de se retrouver. D'après lui certains de ces endroits étaient truffés de créatures noires que Cloud Of Darkness avait déjà croisée avant de rencontrer cet homme. Toujours d'après ses dires, les créatures qui attaquaient tout ce qui bougeaient se nommaient "Sans-coeurs" et que c'était des monstres inférieur à d'autres nommé "Simili". Cet homme en faisait partie. Autrefois il fut un humain, mais à cause de circonstances étranges il perdit sont coeur qui fut récupéré par un sans-coeur avant que son corps ne crée une sorte de clone qu'on apellait simili. L'entité du néant n'avait pas tout comprit mais cela lui importait peu.

Elle s'était déjà faite une idée de ce que ces choses faisaient et ce qu'on devait faire. Maintenant que celle-ci n'était plus dans son monde, elle se demandait si elle n'allait pas équilibrer les forces du mal et celles de la lumière, ce qui était entre autre sa mission jusqu'à présent. Elle quitta donc son homologue avant de disparaître dans le sol. Mais elle ne disparaissait pas vraiment dedans, puisqu'elle s'enfonçait lentement dans le néant, plus communément apellé les entres chemins. Elle ne savait pas vraiment où se rendre pour commencer sa purge, peut-être aurait dû-t-elle ne faire déjà par Illusiopolis... De toutes façons elle avait fait le choix de partir ce de monde mà, elle aurait été l'air bien idiote en se présentant à nouveau à Xemnas.

L'endroit où elle atterit ne fut franchement pas très plaisant à voir pour ses yeux. Elle était dans une sorte de couloir dont les murs étaient peint dans les tons de roses, passant du fushia au simple rose bonbon. Tu parles d'un endroit amusant... On aurait dit une maison de poupée grandeur nature. D'ailleurs rien dans cet endroit ne savait enlever cette image du cerveau du nuage des Ténèbres. Flottant au dessus du sol avec son aisance caractéristique, cette dernière se retrouva face à une porte. L'entité divine arriva par la suite dans une pièce plutôt exigue qui était meublée d'une table ainsi que quelques chaises. Une cheminée était présente sur le côté droit tandit que quelques fauteuils trônaient juste en face de celle-ci. Quelque chose attira par la suite l'attention de la femme. Il y avait sur la table deux petite bouteilles étiquetées...

Alors qu'elle voulu s'approcher, une voix criarde retentit derrière elle après un applaudissement. Cloud of Darkness se retourna d'une traite pour faire face à... Un clown ? C'est vrai qu'il en manquait un pour aller dans ce décors mais bon, il ne fallait pas pousser tout de même. Il semblait intéressé par l'incarnation du néant car il s'était approché d'elle à petits bonds, tournant et se téléportant autour d'elle. On aurait dit un fou qui s'était enfui d'un asile... Il tenta de toucher l'une de ses deux tentacules mais son doigts fit bien de partir très vite. En effet, l'une d'elle venait de tenter de le mordre. Le clown pas drôle du tout reprit alors la parole, parlant de ses tentacules comme des monstre venant de Mario 64.

"- You should not try to touch them ... My tentacles not act themselves, I can not control them, so I advise you to stay away from me."


vf > "- Tu ne devrais pas essayer de les toucher... Mes tentacules agissent pas elles-même, je ne peux les contrôler, aussi je te conseille de rester loin de moi."
u moins elle l'avait prévenu, c'était déjà ça de gagner. Malheureusement il ne semblait pas vouloir la laisser tranquille pour autant. C'était bizarre qu'il reste alors qu'il était en présence d'une entité quasiment divine... Peut-être est-ce que ce clown n'avait pas peur de se faire frapper, peut-être était-il fort lui aussi ? C'est vrai qu'une énergie négative se dégageait de lui. Hum, il devenait déjà plus intéressant, du coup.
"- You seem to be able to control the Darkness ... It's not common for a clown, I'm impressed ... How far does your power?"

vf >"- Tu sembles savoir contrôler les Ténèbres... Ce n'est pas commun pour un clown, cela m'impressionne... Jusqu'où va ton pouvoir ?"

Elle marqua une pause, histoire que l'autre puisse répondre à sa question. Il semblait très puissant. Pas physiquement bien sûr, c'est juste qu'elle sentait qu'il possédait un potentiel magique aussi puissant que le sien...


"- I forget the key ... My name is Cloud of Darkness. In my world I was - and still am - nothingness and that balanced forces of darkness and those of light."


VF > "- J'oublie l'essentiel... Mon nom est Nuage de Ténèbres. Dans mon monde j'étais - et je suis encore - le néant et qui équilibrait les forces des Ténèbres et celles de la lumière."


Au moins elle s'était présentée, c'était déjà ça. Quant à son rôle sur son ancien monde, elle trouvait quand même cela important dans la mesure où l'autre pourrait très bien se demander ce qu'elle avait fait à l'endroit d'où elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
Kefka Palazzo♠ Messages : 248
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Dans ton écran
♦ Objectif actuel : ...Je...Te... FIXE
♦ Humeur : Ça dépend des étoiles
♦ Munny : 172

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
145/100  (145/100)
♣ Inventaire:
avatar
Black mage
MessageSujet: Re: If you dream my dream... | CLOUD OF DARKNESS, KEFKA PALAZZO   Ven 24 Fév 2012, 4:07 pm

    MON DIEU. Cette femme pouvait parler. Commet se pouvait-il ? Était-elle superpuissante ? MAIS NON VOYONS. Même si elle semblait étrange, une femme ça reste une femme. Ça parle tout le temps. Ça a peur. C’est ‘’émotif’’ PFFFFFFFF. Quelle connerie, les femmes. À quoi ça sert à part faire des sandwichs ? Sérieusement, Kefka n’en avait aucune idée. En plus, elles sont toutes atteintes de tryponophobie. C’EST QU’UNE AIGUILLE. Si jamais Kefka devenait un médecin un jour, avec un beau petit sarrau blanc, des lunettes et un stéthoscope juste pour avoir l’air plus intelligent qu’il ne l’était (Pff, impossible ça) Elles devaient bien être là pour une raison… Non ? Sinon pourquoi existaient-elles ?! OHWI. Pour que les hommes, les clowns, et les Men in Black puissent les traumatiser comme ils le veulent ! Parce que sinon… Vraiment… Ça sert à rien han ?

    DONC OUAIS. Elle venait juste de lui dire de ne pas toucher à ces trucs tentacules wannabe chain-chomp de Mario 64. Comme c’était drôle ces p’tits canards jaunes avec de grandes dents !
    La vieille madame parla encore une fois, lui parlant de son pouvoir, des Ténèbres et… Que ce n’était pas normal pour un clown ? EST-CE QU’ELLE ÉTAIT RACISTE ENVERS LES CLOWNS, CETTE VIEILLE TRUIE SALLE ? Salle de quoi ? SALLE DE BAIN TIENS. Elle devait être clowniste. Oh ça il ne le prenait pas ! Oh que non. Non non non non… Mais non, c’est une blague ! Il n’avait pas ENCORE envie de la tuer. Elle semblait bien intéressante. Différente des autres trucs muches en noirs qui fouttent rien de leur vie. Faut dire que, déjà que Kefka ne respecte pas la vie humaine, savoir que des p’tites coquilles vides ne sont même PLUS humaines, ça le faisait juste rire. C’était HILARANT. Ils étaient là, sans vie, à se penser cool comme s’ils jouaient dans un film de science-fiction avec plein d’extra-terrestres et Will Smith… Y’en avait de toutes les couleurs en plus ! Rouge comme le sang, bleu comme les Schtroumpfs, rose comme…. Le rose, jaune comme du cachibou ! oh il y en avait des biens plus intéressants, par contre. Ceux qu’on ne lâche pas simplement pour voir jusqu’où il faut aller pour leur faire perdre le contrôle sur eux-même ! comme Poney et le Diploptère colérique. Si on les mettait tous à coté, on aurait pu croire que Nyan Cat avait décidé d’avoir une orgie avec des vieilles folles qui s’habillent n’importe comment. Ah ouais c’est vrai, le fossile avait parlé.


      « If I’m powerful? WHAT KIND OF QUESTION IS THAT ! » Tournant en rond sur lui-même, l’arlequin fit un rire qui, encore une fois, pouvait donner froid dans le dos. « I’m the strongest person you’ll ever meet, my dear friend ! »
      Spoiler:
       


    Un autre moment passa avant qu’elle ne se présente. Un moment où, même si ça avait pu sembler silencieux, il s’en passait des trucs dans la tête de Kefka. Comme toujours, voyons. Il se voyait en train de brûler des villes entières, le suppliant de ne pas lui faire de mal. Ensuite, il se voyait courir dans un champs de fraises tagadas sur des kilomètres à la ronde. Pourquoi ? PARCE QUE C’EST BON, VOILÀ POURQUOI…. Non mais ce qu’elle disait, c’était vraiment emmerdant. À quoi ça servait de balancer le bien et le mal ? La destruction, le chaos et la mort étaient bien plus amusant que…

      «Cloud of Darkness ? CoD ? LIKE CALL OF DUTY ?!! Are you a professional gamer ? My name is Kefka. Kefka the Master, Kefka the God, Kefka the great-lordy-king-of-all-the-worlds, as you pleased ! »
      Spoiler:
       


    La paix, l’amour et l’amitié. L’arlequin en frissonnait juste à penser à ces mots. Qu’est-ce que ça pouvait être dégueulasse. Ils devraient l’enlever du dictionnaire. Tout le monde devrait se convertir au Kefkaïsme !... S’ils étaient encore en vie, bien sûr.

      « Why would you balance Bad thingies and Good thingies when they can balance themselves alone ? Chaos always win, I know that well !! Ehh ehh ehh. » Il se téléporta devant elle, à l’envers, le sourire au lèvres, prenant une voix un peu plus sérieuse, mais démoniaque. « If you put yourself in my way of destroying everything, you will not live long, I can assure you this, Miss Tentacles. »
      Spoiler:
       


    Il était sérieux. Oh que oui. EEEEEEEH que oui il était sérieux. Si jamais il y avait quelqu’un. UNE personne. Dans son. Chemin. Pour la destruction de tout et n’importe quoi. Vous pouvez être SÛR. Qu’il allait faire tout ce qu’il avait en son pouvoir pour détruire cette personne. Autant psychologiquement que physiquement. Eeh eeh eeh. Mais voyons, ne faites pas de cauchemars ! Ce n’est pas comme s’il s’en prenait aux femmes et aux petits enfants ! POIRE FRAISE PRUNE CERISE POMME MOUTARDE RELISH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t97-kefka-palazzo
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: If you dream my dream... | CLOUD OF DARKNESS, KEFKA PALAZZO   

Revenir en haut Aller en bas
 

If you dream my dream... | CLOUD OF DARKNESS, KEFKA PALAZZO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Flood :: Les Anciens RP-