Partagez | 
 

 Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Mar 25 Oct 2011, 4:48 pm

La jeune femme fixait l’amoncellement de rochers, agenouillée dans le sable. La poussière soulevée par l’éboulement flottait encore dans l’air le rendant sec et asphyxiant. Ses yeux cherchaient avec enfièvrement le moindre mouvement dans les ténèbres, mais rien ne bougeait. Soit son poursuivant avait été coincé par le glissement de terrain, soit il s’était fait enterrer vivant. Le rythme cardiaque de Penelo se calma légèrement et elle eut l’idée de porter le mouchoir de Balthier à sa bouche pour pouvoir mieux respirer. Il lui fallut plusieurs minutes pour que ses jambes lui permettent de se tenir debout et avancer un peu vers ce qu’elle espérait être une sortie puisqu’être enterrée vivante n’entrait pas dans la catégorie : amélioration de la situation. La grotte traçait un chemin unique et sinueux, parfois assez large pour qu’elle en ait le vertige, parfois si étroit qu’elle dût forcer le passage.
Au bout de plusieurs heures, elle rencontra un puits de lumière. Au moins s’il n’y avait pas d’autre sortie, elle pourrait appeler à l’aide ou essayer d’escalader les parois. Plusieurs signes d’éboulements parsemaient la route. Probablement y avait-il eu plusieurs chemins qui menaient dans ces grottes. Il ne lui restait plus qu’à espérer qu’ils ne renfermaient pas d’autres sbires de ces types. C’était quoi leur problème, au juste ! Elle en avait entendu un parler de Balthier… Cet … cet… idiot de pirate ! Son pied envoya valser un caillou. D’abord il entrainait Vaan dans des histoires pas possibles, mais en plus il lui attirait toutes sortes d’ennuis. Si seulement elle avait pu… Mais il était trop tard. Pour le moment, en tout cas. C’était peut-être à cause des récents évènements ou tout simplement l’aura que dégageait le tunnel naturel, mais plus d’une fois Penelo se retrouva à sursauter à la vue de son ombre. Pour faire un peu de lumière, elle se décida à chanter un refrain, histoire d’éclairer un peu son chemin. Elle avait appris à faire ce tour à l’orphelinat, lorsqu’elle voulait lire une histoire après le couvre-feu. Elle utilisait un petit cristal qu’elle gardait toujours dans sa poche et il suffisait de murmurer un refrain pour qu’il irradie d’une lumière chaude la pièce. C’était un cadeau de sa mère, elle le gardait donc précieusement.
Enfin, une lumière lui indiqua que l’entrée de la grotte était devant elle. Après avoir rangé son cristal, Penelo sorti un à la lumière du jour, plissant les yeux devant un soleil qui disparaissait dans un océan de dunes.
Bon sang… quelle aventure. Jamais elle n’avait visité cette région du désert dalmascan. Bah, il lui suffirait de faire le tour de cette… montagne de sable…? Elle devait vraiment avoir fait des kilomètres sous la terre pour être à ce point perdue. Mais une fois la montagne contournée, elle pourrait au moins voir la cité. C’était vraiment immense ! Franchement, c’aurait été difficile pour elle de la rater. Mais bon, elle n’allait pas souvent s’aventurer dans le désert et y avait surtout passé la nuit.
Ainsi donc, Penelo entreprit de contourner la dune format géant durant la nuit et de dormir le jour, à l’abri du soleil dans l’une des alcôves qui sillonnaient la montagne. L’ennemi numéro un, lui avait dit Kristoph, c’était le soleil. Ou un truc du genre.
Lorsque le soleil se releva, la jeune femme était exténuée, mais avait presque atteint les flancs de son gigantesque obstacle. Poussée par l’idée qu’une fois de l’autre côté elle pourrait au moins apercevoir les lumières de Rabanastre, Penelo poussa encore un peu la marche jusqu’à ce que le soleil soit à son paroxysme. Un arbre lui offrit un abri durant quelques minutes, mais la pause fût vite interrompue. Au loin, une masse dense et imposante semblait se rapprocher d’elle à toute vitesse. Peut-être qu’elle n’était pas très familière avec le désert, mais tous les Dalmascans savaient reconnaître une tempête de sable. Une seule solution, la fuite. Et c’est ce qu’elle fit. Il fallait trouver un endroit, vite.
Revenant sur ses pas à la hâte, Penelo atteint la montagne et s’engouffra dans la première cavité assez spacieuse pour la garder en sécurité le temps que ça passe. Il y avait si longtemps qu’il n’y avait plus eu de tempête de ce genre. Pourquoi maintenant? Était-ce parce qu’elle s’était un peu trop éloignée?
La caverne était très large et sa hauteur devait faire à peu près deux fois la taille de Penelo. Sans atteindre la fin de la caverne, la jeune fille recula assez pour être certaine d’être bien à l’abri. Dans quelques instants des torrents de sables allaient s’engouffrer près de l’entrée et elle n’avait pas l’équipement pour l’affronter. Le mieux était d’attendre que la tempête passe et espérer qu’elle soit brève. La chance semblait lui sourire, puisqu’elle dénicha quelques branches que le vent avait guidées jusque dans la cachette. Probablement n’aurait-elle pas de quoi faire un vrai feu, mais c’était mieux que rien !
Recroquevillée dans sa caverne, la jeune fille serra ses jambes contre son torse. Pour se donner un peu de courage, elle entreprit de chanter une berceuse que sa mère lui chantait dans son enfance.

-Il y avait un doux, mais naïf roi,
Qui épousa une bien vile reine,
Tous aimait ce roi,
Mais fuyait sa reine,
Alors qu’il marchait à la cours,
Une flèche vint lui percer le coeur
Il perdit la vie et
L’amour de sa Reine. *


Penelo sourit à la lueur du cristal de sa mère en entendant la grotte lui renvoyer l’écho de sa propre voix pour former d’étranges harmonies. Ce n’était peut-être pas très mature de penser à sa « maman », mais dans des moments comme celui-là, ces tendres images lui donnaient l’espoir qu’il lui fallait pour éclairer un peu plus les ténèbres dans lesquelles elle venait de se fourrer.

* http://www.youtube.com/watch?v=pYxifsDOJP8
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Mar 08 Nov 2011, 5:07 pm

Noel Kreiss :



.:: Un phare dans un désert ?! ::.



Depuis que j'étais arrivé dans cet univers je n'avais pas perdu de temps... En effet en l'espace de quelques jours j'avais fait connaissance avec le comité de restauration, qui eut la gentillesse de m'offrir de quoi vivre et un toit en échange d'aide avec la protection de la ville contre les sans cœurs, et en plus j'avais activement rechercher Serah dans tous les coins et recoin d'Hollow Bastion... La seule conclusion possible selon Cid s'était que la jeune demoiselle avait atterrit dans un autre monde enfin c'était bien beau de savoir ça, mais comment je pouvais me rendre dans un nouveau monde ? Moi qui ne savait même pas comment je m'étais retrouver dans celui-ci... Enfin si je voulais manger sans que ma conscience me joue des tours je devais respecté l'accord que j'avais passer avec les autres et c'est pour ça que je partit faire un petit tour dans la cité afin de détruire les quelques sans cœurs qui se risquait à apparaître. Cependant, lorsque je retourna à la maison de l'enchanteur Merlin, j'eus une magnifique surprise en effet Cid et tout le comité m'avait préparé une petite surprise, un vaisseau gummi de trois places, alors qu'au début je voulais refuser ce don... J'acceptais dans un second temps pour retrouver a tout pris Serah et ne pas la laisser une minute de plus dans cet univers encore plus dangereux que Grand Pulse...

Après avoir pris quelques vivres je fit mes adieux comme on dit au membre du comité puis je partit pour un nouveau monde... Ouais j'étais partit... Dans un vaisseau que j'avais jamais vu avant... Heureusement Cid m'expliquait les bases pour manœuvrés cet machine, mais le mal était là je n'arrivait tout simplement pas à me repérer dans l'espace et j’errais un peu au hasard à la recherche d'un truck rond ressemblant à une planète... Après de longues heures d'errance j'aperçus enfin quelque chose de rond pouvant être appeler monde ou planète ainsi après quelques minutes de galère à trouver comment faire atterrir ce vaisseau je me posa enfin dans un immense désert situé près d'une grande cité. Je décida donc de commencer mes recherche dans cette cité et ensuite les poursuivre dans le désert. J'étais motivé et déterminé à vite retrouver la miss aux cheveux roses, malheureusement j'avais beau demander des renseignements aux habitants de cette ville j'avais seulement réussit à obtenir des informations concernant la cité elle-même et non la sœur de l'éclair...

Après quelques heurs je décidais donc de m'attaquer a cet immense désert, je louais un chameau avec un peu d'argent gagné durant mes travaux à Hollow Bastion et je fis route vers l'immense désert avec une gourde pleine d'eau ainsi qu'un ruban autour du coup et de la tête servant à protéger contre le soleil. S'en suivis de longues... Très longues heures de transport à dos de chameau, pas très confortable pour les fesses je vous l'accorde, mais le plus triste c'était le fait que je ne trouvais aucune trace de Serah... Encore un monde de visité pour rien ? Non il ne fallait pas voir les choses sous cet angles après tout j'avais sauvé et aidé des personnes à Hollow Bastion peut être que je ferrais de même ici enfin pour le moment j'avais croisé aucune bestiole noirs aux yeux jaunes et tant mieux... Les déserts sont vraiment des endroits dangereux puisque pendant que je vous raconte mon histoire une immense tempête de sable m'engloutit, heureusement que j'avais un moyen de transport en plus d'un équipement me permettant de voir plus ou moins bien dans cette tempête. Je sentais que j'allais passé un véritable sale moment, oui j'avoue avoir perdu mon chemin lors de mon passage dans cette tempête, alors que je me pensais perdu j'aperçus de la lumière provenant d'un peu plus loin c'est ainsi que je décidais de me rendre là-bas, cette lumière me guidant comme un phare j'arrivais devant une sorte de grotte. Je descendis de mon moyen de transport et entra timidement dans la grotte trouvant une jeune femme aux cheveux blond seul dans ce lieux. Je retira les rubans autours de mon visage pour me présenter plus convenablement.


« Excuse moi ? Je peux entrer le temps que la tempête passe ? Oh J'ai oublié de me présenté ! Je suis m'appelle Noel ! Et toi ?
Ah c'est donc cet objet qui ma sauver la vie ! Merci ! »

J'installais l'animal a l'entré de la grotte de tel manière à l'utiliser comme une sorte de barrière naturelle tout en le mettant de dos de manière à ce que le sable de ne dérange pas. Quant à moi je posais mes affaires en face de la jeune femme tout en m'installant en face d'elle en lui adressant un sourire des plus amicales.


« C'est pas un temps à sortir hein ? Dis moi connais-tu une fille d'un peu près de ta taille se nommant Serah ?
Au faite pourquoi tu te retrouve coincé ici ? »


.:: To Be Continue ::.



Dernière édition par Noel Kreiss le Dim 13 Nov 2011, 3:12 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Ven 11 Nov 2011, 5:36 pm

Ce n'était pas possible. C'était pas possible qu'elle ait changé de monde comme ça tout de même. C'était même incompréhensible dans la mesure où Vanille n'avait jamais eu ce genre de truc il y a 500 ans lorsque le premier Ragnarok tenta de détruire Cocoon. Peut-être était-ce celui-ci qui n'avait pas eu assez de puissance avec seulement la force de Fang ? Parce que c'était seulement elle qui avait décidé de se transformer en cette créature afin de remplir sa mission. Vanille, elle, n'avait même pas daigner unir ses pouvoirs. Après tout elle n'aimait pas l'idée de détruire un peuple entier pour satisfaire les désirs d'une entité supérieure. La deuxième fois elle accepta cependant de s'unir avec sa camarade afin de devenir Ragnarok. Seulement cette fois elle eut une bonne raison de le faire puisque Cocoon était en train de tomber sur sa Planète natale. La suite... Disons qu'elle ne se souvenait pas des masses. La mémoire de la demoiselle flanchait réellement, ce n'était plus un mensonge pour garder Fang à ses côtés... D'ailleurs en parlant de cela, la jeune l'cie ne l'avait pas retrouvée à ses côtée lorsqu'elle se réveilla couverte de sable dans un désert immense.

Seule, Vanille errait dans le sable chauffé par le soleil à la recherche d'âme qui vive. Elle avait faim, très faim et se demandait comment elle allait bien pouvoir se débrouiller afin de retrouver sa route. Elle s'arrêtait souvent pour regarder le ciel. Il n'y avait aucuns nuages, seul l'astre diurne inondait le lieu de ses rayons torrides. Plusieurs fois aussi elle s'arrêtait et pleurait. Elle n'aimait se retrouver sans personne, et surtout sans Fang. Fang... Elle devait être n'importe où elle aussi, à sûrement la chercher. Cela faisait quant même presque 5 jours que la demoiselle avait quitter Gran Pulse. Cinqs jours sans manger le moindre trucs. Après tout ce n'était pas dans un désert qu'elle allait trouver quoi que ce soit... Pour compenser le manque Vanille utilisait sa magie pour créer des petits glaçon qu'elle sucait tout en marchant. Mais bon, cela n'allait pas vraiment être suffisant pour survivre, elle le savait très bien. De même que l'absence de sa compagne se faisait clairement sentir. Vanille aurait pu tenir davantage si Fang était dans la même galère. La jeune l'cie se demanda également ce qu'elle pouvait bien faire au même moment. Trouvait-elle à manger ? Pensait-elle à elle ? La rouquine ne le savait pas. Et elle continuait à marcher dans le sable ainsi dans le but de trouver une ville, n'importe quoi qui lui permettrait dans un premier temps de manger, dormir et surtout se réfugier.

Alors qu'elle marchait, une tempête de sable se leva. Vanille perdit très vite ses repaires et dans un petit cri de surprise elle essaya de se protéger le visage. La tempête prit de l'ampleur et bientôt l'obscurité se fit autour de la demoiselle. Le sable tourbillonnait autour d'elle, malmenant la peau de son corps grâce à ses grains. Toute seule dans la tempête la jeune fille se sentait complètement perdue. Plusieurs fois est-ce qu'elle avait voulu s'arrêter et recommencer à pleurer, se demandant la raison pour laquelle elle était dans cette situation. Elle ne voyait rien, continuait à avançer quitte à se perdre. De toute façon la différence entre avant et après la tempête n'allait pas être énorme. Après tout Vanille serait aussi perdue qu'avant. Le soleil avait disparu, montrant que la tempête de sable doublait d’intensité. L'cie se protégeait le visage comme elle pouvait, malgré le fait qu'une quantité importante de sable commençaient à se tasser sur elle. Il fallait qu'elle trouve un abri, elle le savait parfaitement. Malheureusement il n'y avait rien du tout dans les environs et Vanille réprima une nouvelle envie de pleurer. Il fallait qu'elle soit forte, pour Fang... Ou plutôt pour ne pas sombrer dans le désespoir. En parlant de ça... Un éclat aveugla momentanément les yeux de la jeune fille. Celle-ci se demanda alors si elle avait rêvé. Cela avait durer que quelques secondes, pas plus. Alors qu'elle avançait, un autre éclat de lumière se fit voir. Non... Elle ne rêvait pas. Quelque chose brillait dans la tempête. Ainsi elle n'était pas très loin de gens. Retrouvant l'espoir de rencontrer quelqu'un, Vanille se mit à espérer que c'était Fang. D'une certaines manière sa lance pouvait très bien briller comme ça, elle pourrait donc penser que son amie était bien là. Pourtant même si elle approchait de plus en plus, Vanille ne pensait pas vraiment que son amie soit là dans la tempête. Pourtant il valait quant même s'assurer que cela soit le cas ou non. Même si jamais ce n'est pas la guerrière d'Oerba, il était clair qu'il y avait quelqu'un tout droit. La jeune fille continua donc de braver la tempête qui était de plus en plus menaçante, l'éclat devenant de plus en plus gros à mesure qu'elle approchait du lieu. Quelques chose se dessina alors devant elle. C'était noir, mais en s'approchant davantage Vanille se rendit compte qu'il s'agissait d'une grotte. Un chameau était attaché à côté, ce qui confirma les pensées de la l'cie. Des gens étaient effectivement à l'intérieur du truc noir qui s’avérait être une grotte.

En entrant à l'intérieur Vanille se rendit compte que deux personnes s'y trouvaient. Il y avait une fille aux cheveux blond qui avait le truc lumineux dans sa main. La deuxième personne était un homme qui venait de parler. Il demandait à la fille si c'était ce truc brillant qui l'avait sauvé avant de lui demander la raison pour laquelle la jeune fille était coincée ici. Visiblement ils avaient déjà engager la conversation... La demoiselle se demanda si elle devait se dévoiler également. Ce fut après quelques instants qu'elle décida de se présenter aux deux autres. Elle avait passé la paume de sa main pour effacer les traces de larmes avant de s'approcher timidement des deux jeunes gens.

"- Ex...Excusez-moi... J'étais dans la tempête et je me suis perdue."

Elle ne mentionna pas le fait qu'en fait elle était perdue depuis bien plus longtemps que cela. Après tout elle n'avait pas envie de dire qu'elle venait d'un autre monde et que depuis quatre jours elle était en train de marcher dans cette étendue de sable...

"- Je recherche également une personne... Elle est plutôt grande, brune, super jolie avec des vêtements un peu comme les miens ! Vous l'auriez vue ? C'est une amie à moi !"


Elle avait reprit du poil de la bête en détaillant Fang au deux inconnus. Tendant la main au dessus de sa tête pour montrer la taille présumée de son amie, passant sa main dans ses cheveux pour désigner la couleur de ses cheveux, elle avait ainsi accompagner ses paroles par des gestes. Au fait, elle avait oublié quelque chose d'important tout de même...

"- Ah... Heu... Je m’appelles Vanille, et vous ?"


Elle ne demanda cependant pas la raison pour laquelle les deux autres étaient dans cette grotte puisque Noël avait déjà posé la question et que la fille lui retournerait sans doute la question. La jeune l'cie s'assit donc près des deux personne afin de ne pas paraître impolie. Après tout ils étaient tout trois dans la même galère...

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Dim 13 Nov 2011, 12:24 pm

Alors que sa voix se mourrait dans sa gorge, la lumière de sa petite lanterne éclaira une forme gigantesque charriée par les projectiles minuscules. Penelo crut d’abord avoir affaire à une créature du désert retournant dans son terrier. Prise de peur, l’adolescente se figea, le regard béat sur l’entrée de la grotte alors que la chose pénétrait dans la caverne où Penelo se faisait toute petite. Finalement, une silhouette plus fine se détacha de l’amas pour s’approcher de la faible lueur qui émanait encore du médaillon de la jeune femme. Son visage était caché par un chèche beige qui ne ressemblait pas à ceux porté par la population vivant autour de Rabanastre. Il se rapprocha de la jeune femme méfiante et dévoila un visage doux et pâle. Presqu’éburnéen. C’était si captivant. De toute sa vie, elle n’avait vu que très peu de personne possédant cette couleur de peau et souvent il s’agissait de riches marchands en visite qui posait rarement un œil sur les amuseurs de foule. Les femmes volaient la vedette dans les rues, dissimulées sous les toiles des chaises à porteurs. Ils avaient toujours fait rêver l’orpheline quand elle déambulait dans les rues et voilà qu’un de ces « princes » venait trouver refuge avec elle.
Il n’avait pas les manières d’un noble, il faut l’avouer, ce qui détendit légèrement Penelo. Les nobles n’avaient jamais eu de bonnes réputations chez les prolétaires de la ville. Malgré tout, la présence de quelqu’un dans cette cavité effrayante la rassurait quelque peu. L’étranger se présenta, lorgna l’amulette de sa mère et en vanta les bienfaits. Bien qu’elle fût ravie d’aider, Penelo se sentit totalement ridicule. Avoir agi de façon aussi inconsidérée alors qu’elle était perdue dans une région qu’elle ne connaissait pas. Au moins, les gens du coin semblaient parler la même langue qu’elle, il y avait encore de l’espoir.
La jeune femme écouta le petit discours de l’inconnu, à la fois méfiante et rassurée. Noel… Elle n’aimait pas que les gens voient cet objet précieux, de peur qu’ils ne leur prennent l’envie de le voler et le revendre ou pire. Seulement Noel ne semblait pas avoir de mauvaises intentions, aussi opina-t-elle de la tête suite à sa requête. Alors qu’il allait faire s’asseoir son chameau, Penelo décida de poser la breloque sur le sol en continuant de fredonner son air pour ne pas qu’il s’éteigne. Il s’assied et lui posa des questions sur une certaine Serah. C’était un nom étrange et qui ne lui disait rien. Son cerveau tenta tout de même de fouiller dans ses souvenirs (si quelqu’un était perdu dans cette tempête il aurait forcément besoin d’aide), cependant elle ne venait probablement pas du coin et ne connaissait aucune fille de ce nom. Finalement, la seconde question était aussi problématique que la première en ce sens. En effet, elle avait atterri ici à partir d’un acheminement de tunnels et de cavernes à partir d’un passage secret qui venait de se faire ensevelir dans un vieux temple en ruine alors qu’elle était poursuivie par une bande de Bangaas. Alors qu’elle tentait de former un mensonge crédible, une nouvelle silhouette se découpa à côté de celle du chameau. Plus effilée, Penelo su qu’il s’agissait d’une femme avant même de l’entendre parler. La jeune fille devait avoir sa taille, s’agissait-il de Serah? Elle se retourna vers Noel, qui ne sembla pas réagir. La nouvelle arrivante s’approcha dans la lumière et s’assied sans réellement attendre de permission (même si elle l’eut demandée). Ce n’était visiblement pas cette « Serah » que Noel cherchait. D’ailleurs elle aussi semblait être à la recherche de quelqu’un ! Les disparitions sont fréquentes dans les déserts, mais là… ça frôlait l’inquiétant.
Penelo se leva pour aller chercher des brindilles et des branches qu’elle avait déjà repérées au fond de la caverne en s’éclairant du pendentif pendant que les deux autres s’échangeaient leur nom. Elle en fit un petit tas au centre et leur adressa un sourire timide en se rendant compte qu’ils la regardaient.

-Euh… eh bien, moi je m’appelle Penelo.

Voyant qu’ils en attendaient visiblement plus, elle bredouilla :

-Il y avait une tempête de sable alors… je suis rentrée ici me mettre à l’abri.

Pour montrer que la discussion était close, elle rangea le pendentif, les plongeant tous les trois dans le noir et commença une danse sur place. Après quelques pas calculés, elle tourna lentement sur elle-même et sentit le bout de ses doigts picoter doucement alors que des petites flammes s’y formaient. La jeune danseuse se courba lentement vers les brindilles, comme si le mouvement participait à la chorégraphie et laissa le bois s’embraser à ses pieds.
Elle renifla et reprit place au sol. Ainsi elle n’aurait plus à utiliser le bijou de sa mère, mais la lumière saurait encore guider les vagabonds prisonniers de la tempête.

-Je suis désolée, finit-elle par dire pour briser le silence. Je n’ai vu ni… Serah, ni votre amie.

Le vouvoiement était venu tout seul, sachant que les deux semblaient être son aîné. Penelo les fixait doucement partagée entre sa réserve envers les étrangers et sa gratitude pour l’avoir ainsi sauvé de cette solitude oppressante.

-Si vous voulez… nous pourrons les chercher ensemble quand la tempête sera levée, fit-elle en plongeant une branche dans le petit feu de fortune. Le désert n’est pas si grand quand on n'est pas seul.

Elle avait cité une phrase de son grand frère, oui. Mais il lui sembla en cet instant que la phrase n’avait jamais eu plus de sens qu’en ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Dim 13 Nov 2011, 3:13 pm

Noel Kreiss :



.:: Bienvenue au club ::.



Il est vrai que dans un coin de mon esprit j'avais souhaité que la personne qui était responsable de cette lumière qui m'avais sauvé d'une mort certaine soit causer par la jeune sœur de Lightning, cela aurait été si simple puisque j'aurais juste eut besoin d'attendre que la tempête se calme en lui expliquant que l'on ait atterrit dans un nouvel univers bien loin de notre monde... Pour le moment je ne connaissais pratiquement rien de cet nouvel univers à part quelques détails que l'on m'avais expliquer depuis mon arriver enfin c'était pas ça qui m'importait le plus, j'avais mon propre monde a sauver ! Je devais a tout pris retrouver Serah et un moyen de rentrer chez nous...

Enfin passons et revenons en a nos moutons, je fut certes un peu déçu de rencontré une autre jeune femme que Serah, mais par principe de politesse et de courtoisie je l'avais très bien masqué a travers un sourire des plus amicales, ce sourire n'était pas faux il était sincère et plus de ne pas risquer de vexer la jeune femme dont j’ignorais encore le prénom. Cependant, j'allais certainement en apprendre un peu plus sur elle vu qu'elle n'avais pas refuser que je reste avec elle, du moins le temps que la tempête de sable se calme. La jeune femme à la chevelure couleur chocobo tenait dans sa main un pendentif qui émettait une assez forte lueur, c'était d'ailleurs grâce à cet objet que j'avais trouver la jeune femme, je fixais l'objet en question pour contemplé sa beauté et son éclat si lumineux pendant quelques instants. Quant à la jeune femme elle continuais de fredonner un air sans, pour le moment du moins, répondre a mes questions...

Cependant, elle n'eut pas le temps de répondre a mes interrogations puisque qu'une autre jeune femme nous rejoignit, une amie de l'autre demoiselle ? Pas vraiment puisque celle-ci se présenta également un peu comme je l'avais fait peu avant, elle aussi c'était perdu faut croire qu'en ce moment c'était à la mode et que tous voulait se perdre... Bref soyons un peu sérieux tout de même, non mais ! D'ailleurs permettez moi de revenir sur ma phrase, ce qui est aussi à la mode en temps de tempête c'est de se perdre en recherchant quelqu'un, enfin je ne pouvais pas se moquer de la situation de la jeune femme aux cheveux oranges puisque tout d'abord ce n'était pas mon genre et en plus j'étais exactement dans le même cas. Malheureusement pour elle je n'avais croiser aucune autre demoiselle dernièrement et encore moins une personne comme elle venait de nous en faire la description si au moins on avait son prénom enfin je lui demanderais après qu'elle ait finit de se présenter. D'ailleurs quelque chose me frappa immédiatement... Son prénom, Vanille j'avais déjà entendu ce prénom quelque part, mais ou ? Impossible de m'en souvenir, j'avais beau me creuser la cervelle pendant quelques secondes je n'arrivais pas à savoir ou et quand j'avais déjà entendu ce prénom enfin tout manière il était très peu probable que cela soit la même Vanille...

Ce fut au tour de la demoiselle aux cheveux blond d'enfin se présenter après avoir allumer un feu, mais avant cela j'avais remarquer qu'après qu'elle ait arrêter de fredonner son air son pendentif perdit son éclat lumineux nous plongeant dans le noir heureusement peu après Penelo, vu que c'était ainsi qu'elle se prénommait, nous éclaira de nouveaux à l'aide d'un feu... Malheureusement elle non plus n'avais pas rencontré Serah ni l'amie de Vanille enfin ce n'est pas grave c'est pas comme si je perdais espoirs après tout je préférais qu'elle soit dans un autre monde que dans ce désert. Ensuite Penelo nous proposais de faire équipe pour les chercher dans le désert une fois la tempête passer... J'acquiesçais de la tête de manière à lui dire que j'étais pour cherche tous ensemble, une fois fait je pris ma gourde pour boire quelques gorgé d'eau puis je tendis celle-ci vers les deux jeunes femmes en cas ou qu'elles aient soifs...


« Quelqu'un en veux ?

Plus sérieusement j'espère que cette tempête va vite s'arrêter, enfin puisque l'on est coincé ici autant réfléchir a ou on va après. La seule cité qui a l'air d'être dans le coin c'est Agrabah enfin je vous apprend surement rien non ? A moins que vous... »

Soudain je me souvenais des paroles de Merlin à Hollow Bastion, je devais éviter de parler des autres mondes ainsi que des voyages interstellaire, c'est pourquoi j'avais couper ma phrase en espérant qu'aucune des deux jeunes femmes ne se pose de question, cependant j'avais bien observé le teint de beau bronzé et les vêtements des gens d'Agrabah et aucune des deux jeunes femmes semblaient venir de là-bas...

« Vanille, tu pourrais nous dire le nom de la personne que tu recherche peut-être que l'on l'a déjà croiser ou entendu parler d'elle. Pour ma part comme je l'ai dit un peu avant que tu arrives à Penelo, je cherche une jeune femme du nom de Serah elle fait un peu près votre taille et a les cheveux rose pas très fréquent. Ah j’oubliais en cas ou que tu n'as pas put entendre moi c'est Noel.
Dites... Vous venez de ce mo... D'Agrabah ? »

.:: To Be Continue ::.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Mer 16 Nov 2011, 10:48 am

Heureusement que Vanille avait finalement trouvé quelqu'un. Après tout cela aurait été dur de rencontrer des gens alors qu'une tempête faisait rage en dehors de la grotte. La demoiselle avait donc trouvé un homme et une femme qui venaient visiblement de commencer une conversation entre eux. Alors que Vanille venait se s'assoir auprès d'eux, la fille se leva alors et alla dans un coin de l'endroit pour y ramasser quelques brindilles qui traînaient un peu partout autour d'eux. Pendant ce temps là la jeune l'cie échangea son nom avec l'homme. Il portait un nom tout simple, celui de Noël. Enusite ce fut le tour de l'autre de se présenter sous le joli nom de Pénélo. Cette dernière s'adressa alors à eux, s'excusant d'avance en expliquant qu'elle n'avait pas vu ni Fang... Ni qui? Quoi ? Mais... C'était impossible !

*- Serah...?*


Vanille avait relevé la tête d'un geste brusque, le regard incrédule. Heureusement elle se ressaisit bbien vite pour ne rien laisser transparaître. Elle avait l'impression d'avoir mal entendu... Serah... Apparemment l'homme était en train de la rechercher. Mais était-ce vraiment la soeur de Lightning qu'il espérait trouver ? C'était impossible qu'ils se connaissent, la jeune oerbienne n'avait pas le souvenir d'avoir connu un Noël lorsqu'elle était sur Gran Pulse. Cependant Vanille se dit que ce n'était pas très important, de toutes façons des femmes qui se prénommaient Serah dans d'autres mondes alors... Il y avait une infime chance que celle que cherchait le garçon et celle que Vanille avait déjà vu ne soient pas les même...Du moins c'était ce qu'espérait la jeune demoiselle en regardant Pénélo les rejoindre avec du bois.Celle-ci proposa alors qu'ils pourraient voyager ensemble lorsque la tempête de sable sera finie. Elle lança par la suite une branche de bois dans le feu et reprit la parole en disant que le désert serait moins grand quand on était pas seul. Noël accepta d'un mouvement de tête tandis que Vanille confirma oralement leur réponse.

"- Pourquoi pas ! Ce serait plus amusant de voyager à plusieurs que s'en aller chacun de notre côté ! Surtout que je pense pas que vous ayez beaucoup exploré cet endroit, je me trompe ?"


Un sourire illumina le visage de Vanille. C'était le tout premier depuis qu'elle avait changé de monde et quitter Fang. Cela lui faisait du bien de savoir qu'elle pourrait suivre ces deux personnes pour tenter de la retrouver. Parce que si elle-même avait sû changer de monde, c'était peut-être également le cas de la guerrière. Après tout elles s'étaient cristallisées toutes les deux en même temps et elles se tenaient la main à cet instant... C'était quant même pas normal qu'elles aient été séparées ainsi... Noël s'était emparé d'une gourde et y bu une gorgée avant de la présenter aux deux filles à ses côtés. La l'cie refusa poliment ce qu'on lui présentait. Il disait que comme ils étaient tout trois coincé ici durant le temps que la tempête de se calme il valait mieux réfléchir à l'endroit où ils voulaient se rendre en premier lieu. Visiblement dans ce monde seul était présent une cité du nom d'Agrabah et qu'ils pourraient peut-être s'y rendre sauf si elles avaient d'autres projets... Il se tu alors avant la fin de sa phrase. Peut-être allait-il dire une bêtise qu'il se taisait ? Vanille n'en était pas sûre, mais l'homme semblait vraiment leur cacher quelque chose. Il semblait également détailler les vêtements que portaient la l'cie et Pénélo. Finalement, ce fut après un petit moment de méditation qu'il reprit la parole, s'adressant exclusivement à la demoiselle venant de Pulse.

Rien qu'a voir le visage devenu grave de Noël, la jeune fille se dit qu'elle allait vite le regretter... Et pour affirmer ses suppositions, celui-ci lui demanda de nouveau le nom de l'amie qu'elle cherchait. Noël il également qu'il se pourrait qu'on ait entendu parler d'elle dans le coin, continuant sur le fait qu'il cherchait une fille du nom de Serah. Vanille se sentit alors de plus en plus mal en constatant qu'il décrivait la soeur de Lightning à la perfection...

"-N...Non... Je...J'ai pas vu cette fille, désolée."


Ainsi ce gars devait venir de son monde... Vanille semblait vraiment gênée de cette question, parce que c'était un demi mensonge qu'elle venait de formuler. D'accord elle connaissait très bien Serah, mais c'était vrai également que Vanille ne savait pas ce qu'elle était devenue. Après tout Ragnarok ne s'était pas cristallisé depuis tellement longtemps et la fille en question pourrait très bien être restée sur Gran Pulse. Par conséquent il était clair que depuis qu'elle était ici elle n'avait pas eu l'occasion de revoir ses anciens amis. Noël demanda ensuite aux deux filles si elle venaient d'Agrabah, après avoir sembler hésiter sur son dernier mot.

La question qui tue directement... Que pouvait répondre la jeune fille à une question qui affirmerais qu'elle venait d'un autre monde ? Vanille ne le savait pas vraiment. Elle n'allait pas dire qu'elle venait d'Agrabah alors que ce n'était pas la vérité du tout. Même si elle avait promis de ne plus mentir, cela lui était impossible. Parce que le garçon connaissait Serah et qu'il n'aurait aucune difficulté à savoir si elle venait de Gran Pulse ou pas. Sans le savoir, Vanille venait de se mettre dans un pétrin digne des autres fois. Elle était comme qui dirait coincée. Mais bon, elle savait retomber sur ses pattes, et elle allait encore le faire ! Elle venait en effet d'apercevoir que la tempête venait de se calmer... Décidément, elle n'aura pas durer longtemps, celle-là. Heureusement pour elle d'ailleurs.

"- Regardez..! La tempête est finie, on peut s'en aller !"


Elle venait de pointer le doigt vers l'entrée de la grotte. Bon, la première phase de la diversion venait de se finir... Place à la suite. Vanille couru joyeusement vers Noël et le fit tourner à 360° degré pour le mettre face à la sortie. Comme il était plus grand qu'elle la demoiselle tendit ses bras et commença à pousser l'homme vers l'entrée de la grotte pour qu'il sortent.

"- Hey, Pénélo ! Dépêches-toi donc ! Mieux vaut aller à Agrabah pendant que tout est calme !"


Sur ce elle en oublia complètement de répondre à la question de Noël. Ou du moins espéra-t-elle qu'il ne la pose pas plus tard. Après tout les coups du sort comme l'arrêt de la tempête n'allait pas sauver plusieurs fois la situation de Vanille... De même si jamais la soeur de Lightning débarque à l'improviste et la reconnait... Cela la foutrait mal tout de même ! Par contre, une lueur d'ombre semblait planer sur le gars. Il connaissait Serah et parlait d'elle comme si il était son ami de toujours. Vanille se demanda alors quel lien pouvait bien les relier tout les deux pour qu'ils se connaissent. La l'cie ne comprenait pas beaucoup ce qu'il se passait. Une fois dehors Vanille cessa de pousser le garçon avant de mettre ses bras dernière le dos, l'air innocent.

"- Hé dit, T'a l'air de drôlement aimer cette fille pour essayer de la retrouver ! C'est ta petite copine ?"


D'aussi loin qu'elle s'en souvienne la jeune soeur de Lightning était fiançée à un autre homme. Si jamais il répondait par l'affirmative Vanille en déduirait que le mariage n'était plus d'actualité entre Serah et Snow. Et dans le cas contraire... Elle pourrait demander davantage de détails sur la relation qu'ils entretenaient tout deux... Le meilleur dans tout cela, c'était qu'elle gardait son secret à elle indemne, fisant croire qu'elle demandait des renseignements sur son ami. Vanille marchait donc d'un pas énergique aux côté de ses nouveaux amis, balançant joyeusement les bras autour d'elle à chacun de ses pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   Ven 16 Déc 2011, 12:50 am

Le moral de Penelo ne volait pas bien haut depuis qu'elle avait pensé à son frère. Elle savait qu'elle ne pouvait pas être bien loin de chez elle, mais... Quelque chose, une sorte d'intuition lui disait que ses problèmes de faisaient que commencer. On avait annoncé l'exil de Vaan quelques jours avant sa disparition. Vaan. Sa proposition semblait faire l'unanimité auprès de ses deux compagnons. Penelo souhaitait secrètement retrouver Vaan, car il lui semblait avoir entendu parler d'une espèce de passage secret dans le désert permettant d'atteindre les tréfonds de la cité enfouie qui avait été convertie en prison. Avec un peu de chance, cet idiot aura trouvé le moyen de sortir ou elle aurait a entrer pour aller le retrouver. Maintenant plus que n'importe quand, Penelo aurait voulu que son ami d'enfance soit à ses côté.
Imperceptiblement, l'atmosphère se transforma dans le refuge temporaire. Vanille n'arrêtait pas de jeter des regards étranges à Noël et Noël lui-même s'était rembruni dans son coin. La jeune fille soupira, c'était donc ainsi. Tout le monde allait se cacher quelque chose. Remarque, elle-même gardait sa quête pour elle. En même temps, on ne pouvait lui en vouloir de ne pas partager son intention d’orchestrer l’évasion de celui qui était considéré comme un terroriste pour toute la ville. Leurs secrets ne la concernaient probablement pas, mais… Ils avaient l’air tellement perdus. La jeune femme soupira. Vaan.
L’arrêt soudain de la tempête surprit Penelo au plus haut point. Combien de temps avait-elle bien pu passer dans ce trou? Son cœur se serra à l’idée que Vaan puisse être en train de monter sur l’échafaud ou même de se faire passer la corde au cou. Non ! Pas de ça, ce n’était pas avec des idées défaitistes qu’elle réussirait à sortir son ami des ennuis. C’était de très gros ennuis, mais … elle avait connu pire. Ce n’était pas tout à fait exact, d’accord. Elle n’avait jamais connu pire. Elle soupira à nouveau, calmant son agitation avec des pensées rationnelles. En deux jours, l’empire n’aurait pas le temps de mener tout un tribunal et faire un procès. Elle avait encore un peu de temps. Oui. Il n’était pas trop tard pour essayer de se rendre à l’aérogare le plus proche. C’est alors que son cerveau analysa la conversation qu’elle ne suivait que d’une oreille. Agrabah. Agrabah? Malgré la maigre éducation que Penelo avait reçu, pour diverses raisons, la jeune fille connaissait les bases de la géographie du continent. Et Agrabah… Agrabah n’existait pas. Vaan possédait une carte sur le plafond de sa chambre, alors qu’ils la partageaient et elle l’avait longtemps contemplée en se disant qu’elle pourrait danser aux quatre coins de ce monde. L’image s’était gravée dans son esprit et Agrabah n’y apparaissait pas, elle aurait pu mettre sa main à couper. Son regard parcouru les deux inconnus à ses côtés et se dit qu’elle devait avoir la même mine affaissée qu’eux. Agrabah… Avait-elle atterri dans un territoire ennemi? Au moins les gens du coin semblaient parler sa langue, elle pourra passer inaperçu un moment. Il ne lui restait plus qu’à espérer qu’elle pourra trouver un magouilleur qui acceptera d’échanger ses Gils contre la monnaie de l’État. Mais… il restait encore le problème du vol. En effet, est-ce qu’elle trouverait une ligne dont la destination est Rabanastre?
Vaan.
L’appel de Vanille la tira de ses pensées sombres. La jeune femme se redressa et essuya le sable qui lui collait aux mollets avant de trottiner jusqu’au chameau pour l’entrainer vers la sortie. La bête avança docilement en mâchouillant le sempiternel brin d’herbe que les chameaux ont toujours invraisemblablement dans la bouche. Pour la première fois depuis un moment, Penelo offrit un sourire à l’animal en lui flattant l’encolure. Le chameau lui rendit le regard vide caractéristique de l’animal qui se préoccupe de vous pour l’unique raison qu’il n’a rien de mieux à faire. Ce chameau avait un côté félin, finalement. La blondinette redressa la tête vers le duo devant elle avec l’intention de leur poser la question qui serait pour elle décisive, mais… les voyant en pleine conversation, elle crut qu’il valait mieux éviter de les déranger. Si ça se trouve, elle saurait glâner quelques informations concernant sa location et surtout, concernant cette cité. Exposer sa véritable identité, ne serait-ce qu’un peu, pourrait s’avérer la pire (et surtout la dernière) erreur que Penelo ferait dans son existence. Mieux valait se débrouiller toute seule pour le moment. Oui. Toute seule. Elle avait toujours la bourse que Vaan avait volé, donc tout n’était pas encore perdu ! S’il y a bien une chose qu’on apprend après avoir vécu 17 années à Rabanastre, c’est que l’argent facilite bien la vie, à défaut d’apporter le bonheur.
Le discours que menait la dénommée Vanille était dénué d’information en plus d’être… outrageusement tendancieux. Après seulement quelques minutes, elle cherchait déjà à avoir une touche avec cet homme? Ce n’était pas à elle de juger, mais… Pour une fille à la recherche de son amie, elle semblait avoir le cœur assez léger. Probablement qu’elle l’avait déjà perdu dans le passé, après tout elle avait l’air… un peu tête en l’air. Mais Penelo connaissait bien ce genre de personne. Pas vrai, Vaan? Un sourire en coin s’étendit sur ses lèvres. Le sourire doux et nostalgique d’une mère et d’une sœur qui pense à son frère parti à la guerre. Sauf qu’elle n’était liée d’aucune façon à Vaan et qu’il était très loin d’être à la guerre. À la guerre, il aurait au moins une chance.
Vivement qu’elle puisse le tenir dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un phare dans la tempête... ah non c'est juste une caravane en feu. | NOEL, PENELO, VANILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Flood :: Les Anciens RP-