Partagez | 
 

 Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
avatar
Nobody
MessageSujet: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   Mar 23 Aoû 2011, 3:02 pm

Xigbar était maudit, il en était certain ! Deux journées horribles une à la suite de l’autre, il en avait MARRE. Pas possible, qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça hein ?! …….. Oui bon il le méritait peut-être un peu… BON okay, il le méritait ! Contents ? Enfin… Selon lui, il ne le méritait pas vraiment, c’est juste les autres qui n’étaient qu’une bande de coincés ! Voilà ! Mais aujourd’hui, là, pour de vrai cette fois-ci, le borgne serait SEUL, en mission. Parce que bon, hier ils étaient libres, malheureusement, par contre… Tout le monde qui connaissait un peu ce cher Saïx savait que deux jours de congés de suite, c’était tout simplement impossible. Déjà qu’une seule journée de libre était presque un évènement en soi… Donc ouais, Xigbar pourrait aller tuer des sans-cœurs (c’est pas aussi satisfaisant que tuer Larxene, mais si certains ennemis avaient des antennes… c’est facile de l’imaginer à leur place non ?), c’bien. La seule chose qui pourrait rendre tout cela un peu moche serait si le Numéro VII se décidait de le mettre en équipe avec quelqu’un… Mouais… tant que ce n’était pas la Nymphe il pourrait survivre ! Quoique… S’il était avec Larxene, il pourrait ‘’accidentellement’’ la faire tomber d’une falaise ou un autre truc du genre… Hmm… L’Archer en souriait juste à y penser, des accidents du genre c’était commun...plus ou moins. Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, son moral allait remonter, assurément, il n’y avait personne d’assez malchanceux pour avoir trois journées pourries l’une après l’autre nan ?

C’est pourquoi Xigbar se dirigeait vers la Zone Grise d’un pas décidé. HA ! Que quelqu’un essaie de l’emmerder pour voir ! Il était décidé de partir d’ici, de retourner à sa routine et surtout, surtout, retrouver son poste officiel. C’était lui qui énervait les autres ! Pas le contraire voyons ! C’était rageant à la fin, mais bon, il ne devait plus y penser, c’était fini, F-I-N-I, le vrai Xigbar serait de retour bientôt ! Déjà, son premier objectif était atteint : Se rendre à la Zone Grise ! … Tout un objectif hein ? Mais bon, fallait commencer simple, imaginez tous les obstacles possibles ! Une Larxene enragée dans un couloir, un Vexen en pleine panique… Il y en avait des trucs dans ce foutu château, on devait s’attendre à tout ! Mais jusqu’à maintenant, c’était vide, parfait quoi. De plus, son second objectif était déjà en vue, Saïx avait retrouvé son coin habituel, où il se tenait, chaque jour (sauf hier hein). C’était à se demander si ses semelles n’avaient pas imprimer sur le sol…



Oh non…

Sur le sofa, pas le plus près, le plus éloigné… et malheureusement le plus près de Saïx, ce trouvait un tout mini-petit-détail que Xigbar avait complètement oublié. Le…clown… ouais c’était vraiment un clown, qui s’était tout bonnement installé ici. Comment il s’appelait déjà ? Ke…lque chose… Hum… L’Archer avait vraiment une mémoire de poisson rouge pour les noms (vive les surnoms quoi), mais ouais… ça commençait par Ke, ensuite… sait pus… Mais c’était pas le nom qui était important. C’était surtout cette personnalité parfaitement horriiiible. Xigbar n’avait pas eu la chance (Haha…chance…pas vraiment non, malheur plutôt, oui !) de lui parler beaucoup, mais de ce qu’il avait vu… il ne l’aimerait pas, du tout. Ce machin ne semblait pas l’avoir vu encore, c’est bien…par contre pour voir Saïx, le Numéro II devrait se planter directement devant…ouch, problème majeur là. Lui qui voulait juste partir, comme le gentil petit membre de l’Organisation qu’il était ! Il devrait donc…non… il… ce clown…passer devant… C’en était à s’arracher les cheveux ! … Enfin, allez, attitude je-m’en-fiche-de-ta-gueule… Il devait atteindre Saïx… Maintenant… au plus vite…et fuir.

Saïx ne viendrait jamais à lui pour une mission, il le savait, c’était évident, même si le second de Xemnas n’était pas super émotif, il ne ferait certainement pas d’efforts pour le sauver hein ? Il se devait donc d’atteindre le Numéro VII avant que ce machin tout droit sorti de l’enfer le voit. Xigbar y était presque, franchissant LE Sofa Fatidique, le tout dernier, mais aussi celui sur lequel cette horreur trônait. S’il parvenait à parler au Devin Lunaire, il avait une chance…mais non… il abandonna tout espoir lorsque, par pur reflexe, il tourna la tête pour fixer l’arlequin. Il ne le voyait plus, le clown était du mauvais côté de sa tête (c’est chiant ça) et disons que c’était pire de savoir qu’il était là sans pouvoir le voir. Son regard doré se confronta à celui du clown… Oh non, c’en était fini, qu’on le tue tout de suite ! Le Numéro II avait parfois la réputation d’être un véritable emmerdeur, mais ça, ÇA (parce que oui, pour décrire Kefka apparemment il n’y a pas meilleur mot), c’était du jamais vu, en plus d’avoir une personnalité parfaitement détestable, juste le regarder était une activité intense quoi ! Ce machin devait bien compenser pour tout le manque de couleur du château ! Maiiiiis Xigbar n’allait pas s’avouer vaincu, avec un peu (beaucoup) de chance, le clown l’ignorerait et il pourrait finalement avoir une mission TOUT SEUL… C’est beau de rêver non ? Oui les rêves c’est bien (surtout dans un jeu Disney quoi !), mais seulement quand ils sont euh… pas tout gâchés d’avance. L’Archer ne se faisait pas d’illusions, il était condamné à endurer la pire création de l’univers avant de partir, Saïx le laisserait à son triste sort, ce n’était qu’un juste retour des choses pour toutes les fois où le Numéro II le faisait rager. Ce dernier serra les poings et les dents, voilà, il se préparait déjà à rager, c’est bien non ? Enfin…on dit toujours qu’il faut affronter sa mort en face aussi hein ? … Bon bah… autant se retourner, non, il n’allait pas mourir (sauf s’il décidait de se jeter par la fenêtre, sait-on jamais), mais tout de même… Xigbar se retourna horriblement lentement vers son destin tragique… Pffff autant en finir au plus vite… et partir dès que le machin se lasserait…ouaaais… Le lasser… Il n’y avait rien de plus nul que ça… Emmerder sans avoir de réaction en retour, l’Archer parlait en connaissance de cause hein ! Donc… nouvel objectif, rester de glace… Euh… ouais… Il allait échouer… Lamentablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Kefka Palazzo♠ Messages : 248
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Dans ton écran
♦ Objectif actuel : ...Je...Te... FIXE
♦ Humeur : Ça dépend des étoiles
♦ Munny : 172

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
145/100  (145/100)
♣ Inventaire:
avatar
Black mage
MessageSujet: Re: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   Mer 24 Aoû 2011, 2:29 am

    ....Mais qu’est-ce que ce château était laid. Tout était blanc. Banc blanc blanc ! C’est comme s’il était au Paradis ! Ou qu’un jeune retardé avec un pistolet à peinture blanche avait décidé de redécorer cet endroit plus blanc que... que... que... Que le blanc lui-même. Ouuuuh intense non ? Mais ouais, notre gentil petit clown adoré était assis, sur un sofa. Le sofa le plus loin possible de cette... Zone Grise ? METS-EN QUE C’ÉTAIT GRIS. Toutes les couleurs étaient ternes ici ! Noir, gris, blanc. Oui oui, les ce sont des teintes, mais ON S’EN FOU. Au moins, la couleur des cheveux des membres de l’Organisation changeait un peu ce décor... Comme le p’tit bleu à coté de lui. Sa.... Saïx-truc-machin-chose. Ils pouvaient presque faire toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! C’en était magique... Quoi ? Vus avez remarqué ? L’arlequin s’ennuyait tellement ici. Il n’y avait rien à faire. Rien à détruire, faire brûler, électrocuter ou tuer... Sauf les membres. Mais bon. Celui là, il avait pas trop l’air joyeux dans sa vie. Pourtant, c’était ce qu’il fallait ! Un petit sourire, qu’il soit sadique ou démoniaque ou... Ouais, c’est ça, pourquoi sourirait-on pour une chose aussi inutile que le bonheur et l’amour ? Bref, l’arlequin multicolore en était presque à compter ses doigts pour se changer les idées. Les minutes passaient... Et passaient.... Le clown bougeait... Et bougeait.... Nan mais ça n’en finissait plus ! Quand est-ce qu’il allait se passer quelque chose d’un peu plus intéressant ? Ils n’étaient pas supposés trouver leur truc de coeur pour avoir du POUVOIR ?! Parce que oui, c’était tout ce qui importait pour le clown. Son but restait encore le même : Devenir un dieu. LE dieu de la magie. Et alors, il pourrait détruire quelques mondes, pour son simple et pur plaisir personnel. Levant les bras dans les airs et tendant les jambes en ramenant sa tête par en arrière sur le sofa pour assister ce qu’il allait dire, Kefka ne pu s’empêcher de crier.


      « I’M SO BOOOOOOOOOOORED !! »
      Spoiler:
       


    Bah quoi ? Oui, il fallait qu’il laisse savoir à tout le monde qu’il s’emmerdait. Après l’avoir crié dans toute la Zone Grise, le clown fit la moue en laissant tomber ses bras et ses jambes. Il n’y avait pas un petit membre chéri à faire perdre la tête ? La jeune femme qu’il avait suivi jusqu’à ce château plus qu’ennuyant pourrai être ue bonne cible. Elle ne semblait pas savoir contrôler son.... Tempérament excessivement violent et colérique ? En plus, elle était toujour avec un... Pot de fleur ambulant qui parlait comme un vieux monsieur riche égocentrique et orgueilleux. En plus, pourquoi ROSE ?! Il aurait pas pu prendre une couleur plus bad-ass comme euh... je sais pas moi. VERT FLUO. Tiens. Ça c’est hot... Le clown était entrain de se demander s’il en avait sur lui, du rose. Après une bref analyse, il en conclu que oui. Eh bah. On s’en fou. Son rose à lui, il était trop beau. Et c’est pas comme s’il était touuuuuuuuuut rose comme l’autre bizarroïde. Non Kefka, il avait de la classe. C’était lui qui avait le plus de couleur das le château, en tout cas. Il devrait leur en donner un peu. Vous savez, refaire le design des manteaux ? Oui, ils ne voulaient pas passer inaperçus et blablabla. Ça change pas qu’ils n’avaient pas le style de Kefka ! Le grand Kefka si puissant.


    Il avait bien essayé, de changer de coté, de s’allonger, de dormir, de faire prendre en feu un petit bout du sofa sans que Monsieur j’arrête-pas-de-te-regarder le voit pour s’amuser un peu, maiiiiiiiis.... Riens à faire. Uh uh uh. Au moins il avait un peu de compagnie. Monsieur X ne semblait pas vouloir bouger d’un pouce. Qui est-ce qu’il attendait, au juste ? C’était probablement le lèche-cul du groupe qui ne faisait que suivre leur chef comme un petit chien, demandant toujours son petit nonos. Si ça avait été moi, ce chiot aurait eu la botte de l’arlequin dans la figure depuis longtemps ! ET POURQUOI IL LE FIXAIT TOUJOURS COMME ÇA ?!... C’en était énervant, quoi. Il devait le trouver beau. Ouaiiiis. Probablement ça. Alors continue d’admirer sa magnificence, petit lèche-botte. Tu n’atteindras jamais le point où Kefka est en ce moment. Et dire que s’il avait absorbé le pouvoir de quelques Espers de plus, il serait un dieu en ce moment... Il aurait probablement détruit un monde pour prouver sa puissance extrême. Tué Terra (NON PAS LUI) pour l’avoir fait autant suer au courant de sa monté vers les dieux. Mais bon, Kingtruc Hearts allait lui donner des pouvoirs inimaginables ! Et cette Organisation de joyeux p’tits lurons en noir allait disparaître avec ce monde. Après tout... Ils n’étaient même pas supposés exister.


    Et puis FINALEMENT, quand tout espoir semblait envolé, un truc de bien arriva. Euh... Quelqu’un. Un homme dans l’âge d’or qui semblait un peu surpris de le voir. Il n’avait eu son regard sur lui que quelques centièmes de secondes, mais ses yeux avaient croisés les siens. Mais bon, il semblait croire qu’en se mettant du coté de son oeil qui ne marchait pas, il allait réussir à l’ignorer ? Oh oh oh oh. Il se mettait le doigt dans l’oeil !.... Ouais bon, s’il fait ça, il ne verra plus rien MAIS C’EST QU’UN DÉTAIL. Il semblait se diriger vers Monsieur X, mais s’arrêta avant pour se tourner leeeeeeeeeeeeentement vers l’arlequin. Voyons. Il était peut-être vieux, mais ne dites pas qu’il n’était pas capable de tourner sur lui-même un peu plus vite que ça !... Mais non je rigole. Un sourire sadique se tissa sur ses lèvres quelques secondes avant que l’oeil de l’autre vieux se pose sur la magnifique personne qu’était Kefka Palazzo. La seconde d’après, il s’était téléporté derrière le dénommé... Xigbar. Oui c’était ça. Par contre, une ombre de lui-même dans sa dernière position (avec le sourire sadique regardant le cyclope) restait sur le sofa. Comment faire pour essayer de lui causer une crise cardiaque, à ce vieux chnoque ? Il y avait tellement de choix... Ah et puis. Autant y aller avec le plus simple.


      « PONEEEEEY !!! Your back doesn’t hurt you too much ? Do you need me to go get you a cane ? »
      Spoiler:
       



    Et pouf ! Téléporté de l’autre bord, ou sa.... Couette se trouvait. Ouuuuuuuh. Intéressant. Et si on tirait dessus, ça faisait quoi ? Kefka approcha sa main en faisant comme une araignée avec ses doigts et tira sur la queue de cheval de Xigbar pour l’apporter sur le sofa où il était assis. Donnant un petit coup pour le forcer à s’asseoir. L’arlequin resta debout, regardant le borgne avec les doigts d’une main sur le menton. Il sentait bien que le borgne n’était pas trop d’humeur à se faire écoeurer par Kefka. C’était parrrfait. Il allait avoir toute la motivation pour continuer de le faire suer jusqu’à ce qu’il craque... Maintenant, on allait s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t97-kefka-palazzo
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
avatar
Nobody
MessageSujet: Re: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   Lun 24 Oct 2011, 3:36 am

Non mais… Xigbar… il avait seulement osé espérer pouvoir rester de glace face à ÇA ?!? Ouais bon, je vous vois déjà venir ! Nah mais lui il se croit toujours meilleur que tout le monde de toute façon ! AH ! C’est ça que vous vous disiez hein (C’est pas vraiment faux en même temps)? Bah je vous ai devancé ! On sait bien que l’Archer pouvait parfois se montrer légèèèrement imbu de lui-même et se surestimer…parfois…rarement (souvent et même toujours plutôt, oui !), mais de là à supporter la pire horreur de ce foutu monde… là c’était au-dessus des capacités de toute personne normalement constituée quoi ! Le borgne le savait, il serait une cible aimée, pour son plus grand malheur. Et comment ça se fait qu’il le savait si bien ? Bah c’est simple, s’il y avait une réplique exacte de lui-même, il serait toujours après lui, le Numéro II a un caractère bien trop tentant à provoquer voyons ! Et puis… faudrait pas oublier qu’être en sa présence est toujours un extrême honneur (voyons, c’est évident quoi !) ! Donc ouais… il allait se faire massacrer par cette abomination monstrueuse qui faisait mal aux yeux à l’œil à force de le fixer. Ce sourire n’annonçait rien de bon, vraiment, mais ce n’était pas que ça qui allait faire perdre cet air blasé de Xigbar. Rester impassible, c’était ça l’objectif... Eh ben on allait pouvoir qualifier ça d’un échec cuisant parce que bon… l’autre débile là il lui hurla dans l’oreille… dans son dos. AH BEN PARCE QUE ÇA SE TÉLÉPORTAIT EN PLUS ? Et puis c’était quoi ça PONEY ? L’Archer n’avait rien d’un cheval, le seul qui avait l’air bizarre c’était le clown hein ! Dès que le borgne se retourna vers ce fameux machin, bah… il était plus là. Rien de pire que quelqu’un qui se téléporte quoi… Ça mettait Xigbar en rogne, dès qu’il croyait pouvoir le voir… bah nan ! Pouf ! Parti ! C’était quoi ça ? Se téléporter sans arrêt, pfff, c’était que ceux qui avaient trop peur d’affronter leurs ennemis en face qui faisaient ça, les nuls quoi ! … Euh… En fait… Non, oubliez ça, ce sont ceux qui sont rusés et intelligent qui se téléportent voyons ! La téléportation, nulle ? Pff n’importe quoi !
Le borgne put à peine froncer les sourcils que Kefka se manifesta à nouveau. Xigbar ne le voyait même pas, mais pas besoin de le voir pour qu’il sache qu’il était dans son dos… Il… Non… IL AVAIT OSÉ… Ses cheveux, des années qu’il les laissait allonger… Tout ça pour quoi ? Pour qu’ils se fassent tirer par une saleté de clown ? Oooooh nooooon certainement pas ! Mais mais mais… Qu’est-ce qu’il pouvait y faire hein ? Rien… RIEN ! Eh non, parce que bon, se faire attraper par les cheveux, ça limitait les mouvements… et ça faisait mal… enfin… moins que perdre un œil mais tout de même… Gros vilain clown ! Ils leur apprenaient pas les manières dans le…quelque part d’où il venait c’lui-là ? Tss ! Tout ce qu’il pouvait faire c’était de retenir ses cheveux par son bout, pour pas qu’ils arrachent quoi… enfin, très peu probable, quoiqu’avec ce clown… Non non… Très peu probable, il ne fallait tout de même pas exagérer ! M’enfin, pour l’instant les cheveux allaient survivre, mais seulement si le borgne reculait pour ne pas se faire littéralement traîner. Le problème avec le fait de marcher à reculons c’est que bon… on voit pas où on va hein ! Même à deux yeux, c’est donc pour ça que Xigbar s’écrasa bien assis sur le sofa, sans s'y attendre, reprenant finalement contact visuel avec la…chose. C’était toujours une véritable torture à regarder, surtout avec ce sourire horrible. Mettons ça au clair, les clowns, c’est le mal dorénavant. Mais si celui-là croyait l’impressionner avec quelques téléportations un peu partout et un maquillage affreux, bah c’était pas gagné ! L’Archer n’était pas du genre à se laisser faire, même si ça lui épargnerait bien des misères, surtout que récemment il semblait être devenu la nouvelle cible favorite de tout le monde. Bref, on s’égare, après tout, que Xigbar se fasse taper dessus n’était pas notre problème, seulement le sien ! Tout ça pour dire que NON, Monsieur le Clown ne l’impressionnerait pas ainsi, et ne le contrôlerait surtout pas ! C'est sûr que bon, le borgne avait été un peu surpris par tout ça, mais qui ne le serait pas hein ? Le simili fixa quelques secondes l’arc-en-ciel ambulant, ne lui retournant pas du tout son sourire, avant de disparaître de sa vue, réapparaissant, debout, les bras croisés, lééégèrement plus près de Saïx, dos à Kefka. Nah ! Ça se jouait à deux ce truc de téléportation…d’ailleurs ça pourrait très vite dégénérer et devenir assez chaotique si ça continuait ainsi. Le Numéro II ne quittait pas le clown du regard, pas qu'il était très difficile à perdre de vue de toute façon, mais bon, fallait pas prendre de chance, surtout que ben, Xigbar il avait décidé qu'il en avait marre de s'en prendre plein la gueule et que c'était fini ça (mais comment faire pour y mettre fin par contre ? Ça c'est autre chose quoi). Il soupira avant de décroiser les bras, se massant le front d'une main.


« Just stay still for a moment would you ?! Just tell me what you want already, 'cause unlike you, I actually DO something with my time, so just go bother someone else... And don't even think about giving me a cane, unless you want me to break your nose with it ! »

Eh nan, pas de bonne humeur le Nobody. Habituellement Xigbar n'était pas si brusque mais bon, il était à bout et il n'avait qu'une envie, tuer des machins, peu importe ce qu'était les dits machins, tant que ce serait lui pour une fois qui donnerait les coups au lieu de les recevoir, d'ailleurs cette Larxene... elle ne perdait rien pour attendre. Il resta un instant silencieux avant d'avoir une soudaine illumination.

« Y'know what ? You should just go see Larxene, that blonde cockroach thing, you would love her ! She's a lot more entertaining than me... And anyway I gotta go do...something... far from you, very very far. »

Si seulement Kefka pourrait aller voir Larxene ! C'est tout ce que cette folle méritait après l'avoir électrocuté ! Pendant que l'Archer disait sa dernière phrase, il se rapprochait, lentement, mais surement de Saïx, partir, loin, vite, absolument. Mais au fond de lui il le savait, le clown ne commençait tout juste qu'à s'amuser, mais bon... Xigbar allait s'en tirer...éventuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Kefka Palazzo♠ Messages : 248
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Dans ton écran
♦ Objectif actuel : ...Je...Te... FIXE
♦ Humeur : Ça dépend des étoiles
♦ Munny : 172

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
145/100  (145/100)
♣ Inventaire:
avatar
Black mage
MessageSujet: Re: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   Jeu 17 Nov 2011, 5:55 pm

    Oh oh ! Mais c’est que le petit Poney, il pouvait se téléporter aussi ! Ça faisait plaisir de voir un de ses confrères ici. Confrères, oui, vous avez bien lu, non, je ne me suis pas trompé, donc continuez dont de lire le reste de mon poste au lieu de regarde la connerie que je suis entrain d’écrire. Kefka se retourna vers le défiguré pour le regarder droit dans l’oeil, le même sourire toujours aux lèvres. Les yeux bleutés du détraqué ne fixait que ce globe oculaire doré. Même si sa pensée était tout ailleurs....

    NON MAIS COMME ILS AVAIENT DU PLAISIR. N’est-ce pas, Xigbar ? C’était comme une EXPLOSION de petits lapins démoniaques tous droits sortis de l’Enfer. Avec les entrailles et le sang giclant partout... Au moins, ça ferait un peu de couleur dans ce monde d’un blanc emmerdant. Sérieusement là (oui Kefka peut dire ça), ils devraient engager un autre designer ou bien un peintre pour ajouter... Euh. Des p’tits bonhommes sourires tous jaunes. Ça les ferait rire un peu, non ? NON. Probablement pas, mais l’idée de le faire était passée par la tête de l’arlequin simplement pour voir le visage des membres de l’Organisation XIII. Mais bon, IL FAUT RETOURNER À NOTRE MOUTON. Xigbar, ouais, vous avez deviné.... Non, en fait, Kefka n’en avait pas envie. Il aimait bien délirer dans ce que les autres ne pouvaient comprendre, t’sais, puisque Xigbar ne pouvait pas trop lire ce que je suis entrain d’écrire en ce moment (COMIC AWARENESS). C’est pourquoi le clown continuait de divaguer mentalement en écoutant pas du tout ce que le borgne lui disait. C’est à peine s’il faisait un petit canard avec sa main pour lui dire que CE QU’IL DISAIT NE L’INTÉRESSAIT PAS DU TOUT. Même s’il ne savait pas trop ce que le borgne disait. Mais bon, tout le monde s’en fou de ce qu’il dit, lui, donc... Il se mis même à se curer les oreilles en pensant à comment il pourrait faire souffrir le petit lapin qu’il allait manger ce soir. Ou bien comment essayer de mettre Xemnas en colère. Même si ce n’était qu’une coquille vide sans importance, sans but de vivre et qui, en fait, n’avait même pas le droit d’exister, pourquoi Kefka lui présenterait du respect ?! Déjà que le clown ne respectait aucune vie humaine, s’il fallait en plus que ces trucs ne soient même plus humains.... Pour lui, l’Organisation XIII n’étaient qu’ne bande de clown qui n’aspiraient à rien. Que de simples jouets, quoi. Des jouets avec un.. .Semblant de conscience. Ouaip, des pantins dont on pouvait facilement voler les cordes pour décider ce qui allait être la suite de leurs mouvements.


      « Meh ? »



    Ce fut la seule chose que Kefka répondit aux paroles de Xigbar. Le pire dans tout ça... C’était qu,il ne faisait même pas exprès d’être détestable !...Okay non, c’est un gros mensonge ça et les mensonges, c’est pas bien les n’amis. L’arlequin avait tellement de plaisir à vouloir faire péter les plombs de ce cher petit Xigbar qu’il ne savait même plus où donner de la tête ! Du peu qu’il en restait, en tout cas. Ou s’il en restait. On était plus trop sûr de rien avec lui. Si un jour, un psychologue venait à étudier Kefka, premièrement, il faudrait que Kefka sache se tenir sur une chaise plus que trois minutes, deuxièmement, que le psychologue aille une patience à toute épreuve et.... Non, soyons un peu sérieux, il perdrait son travail et finirait dans un asile psychiatrique. Le clown avait le dont de faire perdre la tête aux autres. C’était un des ses INNOMBRABLES talents. Vous savez, ce que vous êtes dépourvus, vous, les Nobodies ? (Insert trollface here)


    Puis, Xigbar parla encore une fois. De Larxene cette fois. Cette blondinette trop facilement manipulable qui rageait au bout de deux minutes de dialogues sur les carottes ? Oh ouais, celle que le détraqué avait suivis jusqu’ici. Elle était drôle celle là. C’est SÛR qu’il allait lui rendre une petite visite un de ces jours. Voyons. N’importe qui connaissant un peu Kefka saurait que celui-ci ne voudrait pas rater l’occasion d’aller voir la plus irritable de tous les membres des XIII. Mais pas tout de suite ! Pour l’instant, il était avec le borgne. Et ce borgne, bah... Il était amusant aussi, quoi. Surtout que Kefka s’emmerdait et qu’il n’avait pas le temps (yeah right) d’aller chercher tout ce foutu château, de se prendrer un mal de tête intense à cause de toute cette blancheur qui n’en finissait plus, se perdre et pleure pour le restant de ses jours en suçant son pouce comme un petit bébé ! Simplement pour trouver la Coquerelle, tandis qu’en ce moment, devant lui, il avait le poney qui semblait acrimonieux en ce... Matin, soir, journée, peu importe.



      « Well well... Aren’t you trying to get rid of me ? It’s making me so sad ! I think I’m going to cry ! » Penchant la tête par en arrière et mettant le creux de son coude gauche sur ses yeux, Kefka eu, pendant un instant, l’impression qu’il allait vraiment pleurer....Mais non, c’est une blague. « EEH EEH OH OH OH OOOOOH. You’re so funny, you little disfigured-wrinkled-old man ! » Puis, se téléportant derrière lui en remarquant qu’il avait reculé de quelques pas. « But I’m just gettin’ started. Your Larxene will have to wait a little. LET THE PARTY BEGIN !!! »
      Spoiler:
       


    L’idée était venue à lui toute seule. Ça avait été un automatisme. Oh oui vous le voyez venir n’est-ce pas ? Je savais que vous étiez aussi pyromane que moi. Et alors que le sourire démoniaque de Kefka reprenait place sur son visage d’homme le plus sexy du monde, Une boule de feu apparue dans sa main droite. Il la colla ensuite à la longue queue de cheval de Xigbar pour... Bah qu’elle prenne en feu, quoi. Puis, lâchant un rire de dément dans la pièce fermée aux grandes fenêtres, Kefka jeta un bref regard à l’autre bleuet. Mais ce n’était pas lui l’important. Avec son pied, le clown poussant rapidement le borgne par terre avant de partir en gambadant. Il savait que celui-ci voudrait se venger. Il l’attendait. Il ne voulait que ça, un peu d’action, lui. Puis, se retournant à quelques mètres de plus de Xigbar, le détraqué lui tira la langue avant de sourire une autre fois.


      « You mad, Xigbar ? »
      Spoiler:
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t97-kefka-palazzo
Xigbar♠ Messages : 1311
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Sûrement là-bas
♦ Objectif actuel : Emmerder les gens ? 8D
♦ Munny : 135

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
5/100  (5/100)
♣ Inventaire:
avatar
Nobody
MessageSujet: Re: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   Dim 19 Fév 2012, 2:03 am


Bon, admettons-le, Xigbar et la patience, ce n’était pas vraiment le grand amour, le faire attendre c’était pas bien, mais bon, il commençait à avoir l’habitude d’être retarder par les autres. Les pauvres, garder le rythme avec lui n’était pas toujours facile (mais ça c’est facile à dire quand le borgne peut se téléporter partout, mais c’est un tout petit détail qu’on ne mentionnera point). Par contre, un truc qu’il ne supportait pas, mais alors là, pas du tout, c’était de se faire ignorer (par contre lui il se permettait bien d’ignorer des gens). Non mais pour une fois que les gens avaient la chance de pouvoir parler à quelqu’un de réellement intéressant, il fallait qu’ils choisissent de ne pas lui porter l’attention qu’il méritait ? Pfff ! C’est donc normal que la réponse très euh…courte de Kefka était assez affreuse en soi (au moins autant que ces trucs qu’il portait en tant que vêtements). Mais, pour une des rares fois de sa non-existence… l’Archer prit une décision rationnelle et sage : Ne pas répliquer…du tout. Ouais bon, c’était difficile, mais il y avait des limites. Le clown ne reçut qu’un regard découragé de la part du borgne qui s’apprêtait à fuir faire son digne devoir et aller voir Saïx.

Mais euh…non… Pourquoi le clown il parlait d’un coup, non non, chut, Xigbar, il ne voulait pas perdre son temps avec ce truc. Partir. Loin. Maintenant. C’est tout ce qu’il voulait, c’était simple quoi ! … Ah beh non, Kefka ne lisait pas dans ses pensées apparemment (ou s’il le faisait, ben il faisait exprès de continuer, le gros vilain pas beau). Et ce rire AFFREUX, pire que Vexen ! Ça suffisait à stopper Xigbar dans son élan héroïque vers Saïx (ce dernier ne semblait pas vraiment vouloir l’aider non plus apparemment, en même temps, quand il y a Kefka dans le chemin, tu restes sagement dans ton coin, quoi). Et… pire que ça encore (si c’était possible), le clown se permettait de lui attribuer des surnoms horribles (et totalement faux en plus, c’était une nouvelle mode de le traiter de vieux ou quoi ? D’abord Larxene et ensuite ce truc !). Xigbar dramatisait peut-être un peu, des mots ça restait des mots, il le savait bien, il connaissait tout ça déjà, tant que l’arlequin ne faisait rien il avait une chance de s’en sortir pas trop mal. Sauf que…

Ah…

Ben il avait disparu.

Non non non, l’horreur. Dans la tête du borgne, le temps c’était arrêté pendant qu’il réalisait ce qui se passait. Le clown, cette abomination, cet affreux arc-en-ciel aussi dangereux que coloré… s’était ENCORE téléporté. Pourtant, c’était très bien comme ça, quand Kefka se contentait de parler, non ? Mais… après qu’il se soit passé hum… QUELQUE CHOSE, ben… pouf, quoi. Pour un type qui portait des collants, il était rapide ce clown… et euh…un peu extrême. Qu’un clignement d’œil et il était disparu. C’était officiel, la téléportation n’allait bien qu’à Xigbar, pas à un clown complètement débile qui ne sait probablement pas comment ouvrir une porte (les faire exploser ça doit être sa méthode pour les ouvrir de toute façon). C’était son pouvoir à lui d’abord, que le clown en trouve un autre, et non, copier le pouvoir du borgne n’était pas un pouvoir, c’était tout simplement manquer d’originalité voilà ! (Bien sûr que Kefka manque d’originalité, pas plus banal que lui hein !) Mais bon, passons, le Numéro II avait un grave problème là… Vous savez, la logique exige que quand on ne voit pas quelqu’un, c’est qu’il est ailleurs (EH OUI JE VOUS EN APPRENDS DES CHOSES) et c’était exactement ça le problème, ne pas voir le clown c’était dangereux, enfin, s’il était parti, wouh, miracle, mais non, le borgne n’était pas dupe. Ne pas voir le coloré n’était pas bon signe. Et puis là…apocalypse, le débile redonnait signe de vie, malheureusement. Il était juste là, derrière lui.

Xigbar ne prit même pas la peine de décrypter ce que Kefka disait…ou euh…hurlait même à la fin (non mais il était pas sourd, encore moins un vieux, bon !), il savait déjà ce que ça signifiait : Des problèmes, des gros gros problèmes. Pourtant, rien à y faire, même si Xigbar se retournait, il sentit très très bien qu’un truc clochait du genre… un truc un peu trop euh… CHAUD ? Il…Ce clown… Il avait osé. Le feu, ses cheveux… Juste… NON C’EST PAS BIEN QUOI ! Ça prennait des années à faire pousser des cheveux comme ça et Kefka…Kefka… ben… IL AVAIT MIS LE FEU DEDANS ? Mais avant que le vieux borgne ait une quelconque réaction, il fit une joyeuse rencontre avec le magnifique plancher de la Zone Grise. Et pour votre information, non, il n’était pas vraiment moelleux et oui, s’éclater sur un plancher c’est pas vraiment ce qu’il y a de plus confortable, ni de plus gracieux, surtout quand ça produit un bruit semblable a un joli ‘’splath’’ (et oui, le h dans splath est très important, il adoucit le t, c’est très complexe décrire le son de quelqu’un qui s’étale par terre parce qu’un clown totalement cinglé vient de les pousser, testez vous-même en vous faisant lancer sur le sol, vous verrez le son distinct que ça fait !). Soyons positifs tout de même, cette jolie rencontre entre le Nobody et le sol avait tout de même un point positif, le feu s’était éteint, que de réjouissance ! … Mais en fait non, Xigbar n’était pas vraiment hum…heureux quoi. Il était plutôt… figé pendant un moment, parce que tout ça c’était complètement débile. Même supporter Larxene aurait passé comme des vacances. C’est à ce moment précis, tout en reprenant ses esprits, que l’Archer en eut vraiment assez. La logique de ‘’on ne fait rien au clown sinon on explose’’ disparut dans sa tête, là, ben il était, pour dire les choses simplement, frustré. Il se redressa, pas de téléportation ou autre truc extravagant, non non, juste se relever comme une personne normale, fixant le clown avec une rage à peine contenue et pas du tout simulée (selon lui en du moins). Xigbar en avait assez, peut-être qui si tout ce qui lui était tombé dessus durant les précédentes journées ne s’était pas produit, il n’aurait pas cédé, mais il en doutait fortement. Ce clown était un malade, ce sourire, ces yeux bleus perçant, le borgne ne les supportait plus. D’un mouvement vif, il fit apparaître ses armes, pointées droit sur Kefka.


« -Well, yes, I a MAD. You thought I would just stand there and do nothing ? AS IF ! You went too far, you disgusting rainbow ! »
V.F.:
 

Et, parce que parfois (souvent si j’ose le dire) il ne pensait pas toujours avant d’agir, ben il fit feu. Cet arlequin devait disparaître de sa vue, peu importe comment il partirait, du moment qu'il n'ait plus à le supporter ! Mais de là à carrément l'attaquer... C’était pas lui qui voulait ignorer Kefka et se tirer du château le plus rapidement possible ? Si ? Ah, ben qui l’eut cru.



On t'aime, Poney :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t28-xigbar http://rainbowhite.deviantart.com
Kefka Palazzo♠ Messages : 248
♠ Présence : Tellement élevée que j'suis maintenant dans tes chaussettes... :D
♦ Monde actuel : Dans ton écran
♦ Objectif actuel : ...Je...Te... FIXE
♦ Humeur : Ça dépend des étoiles
♦ Munny : 172

TU SAIS QUI JE SUIS ?
♣ Pureté du cœur:
145/100  (145/100)
♣ Inventaire:
avatar
Black mage
MessageSujet: Re: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   Lun 12 Mar 2012, 8:27 pm

    Si Xigbar était un enfant. Quel genre serait-il ? Probablement ceux qui n’écoutent jamais. Vous savez, ceux que personne aiment mais qui se pensent tout le temps aimés ? Oh oh oh, vous avez tous quelqu’un en tête han ? Quelqu’un qui vous énerve à fond mais que, même si vous lui dites qu’il est fatiguant, énervant et tout autre choses pas l’fun à endurer, IL NE S’EN VA PAS ? Xigbar devait sûrement être comme ça. Ce qu’il aurait été drôle à pousser dans un coin avec un cône en papier sur la tête en lui disant qu’il était un méchant garçon ! Bien sûr, Kefka ne serait pas de ce genre. Ce serait plus…. SI TU FAIS DE QUOI DE MAL JE T’ARRACHE LE BRAS. En fait non. Les enfants et Kefka ? Pfeuh. C’est comme le sexe et une personne que je connais. Ça va pas ensemble voyons. Premièrement, ça sert à quoi ? Ça bave tout le temps. Ça joue. Ça rit et ça perce les oreilles. Ça pue. POURQUOI AVOIR DES ENFANTS S’ILS VONT MOURIR UN JOUR QUAND MÊME ? Comme tout le monde, en fait. Tout le monde sauf le clown. Ce clown clown. D’un cirque d’une intensité remarquablement morte. Cette phrase ne fait pas de sens, mais on s’en fou. L’important était de regarder Xigbar qui était en train de complètement capoter sa vie. Le pauvre chou. Quelle sorte de chou es-tu ?

    Le détraqué avait son grand sourire démoniaque sur les lèvres, montrant ses dents qui auraient presque pu être semblables à des dents de requins aiguisées comme des rasoirs. Ça lui aurait donné un style encore plus démoniaque. C’est alors que l’arlequin voit le vieux tas d’os pointer un truc pointu sur lui en blablatant des conneries que personnes veut entendre. Arc-en-ciel ? Ouh. Personne ne l’avait jamais traité d’arc-en-ciel avant. C’était presque flatteur ! Il avait de l’imagination ce petit pirate. Quand il eut fini sa phrase, Kefka aperçu son doigt presser sur une détente. Puis, c’était comme tout allait au ralenti. Pour lui, en tout cas. La balle sortait leeeeeentement du fusil de l’autre truc. Tandis que le clown se limait les ongles avec une lime qui sortait d’on ne sait où. Ses ongles pointus avec plein de vernis pour donner une couleur à ce qui serait simplement….rosâtre. L’œil de Poney se refermait lentement. Puisque, dans la tête du clown, tout allait au ralenti, il gagnait des secondes à vivre ! Quoi que quelques secondes n’auraient aucun effet sur l’immortalité divine.

    Et là je mets une phrase en plein milieu pour faire de l’effet même si c’est inutilement stupide.

    Alors que le cristal lumineux et tournoyant sur lui-même allait le toucher en pleine poitrine (Il fallait donner l’illusion qu’il allait l’avoir, voyons, pauvre sucre de poulet) le détraqué se téléporta derrière lui… Avec ses deux armes. Comment ? Comment pouvait-il avoir fait son coup ? Sérieusement, je n’en ai aucune idée. Vous irez lui demander si ça ne vous dérange pas de mourir. Moi je fais qu’écrire ce qu’il pense voyons.


      « What ARE those thingies ? They look like toilet seat !... But as the Number 2, it shouldn’t really disturb you huh ? You should not play with guns, you know ? You could hurt someone ! Did you ever hear about an old man mastering a sniper ? Are you trying to be like Snake ? »
      Spoiler:
       


    Puis, il appuya sur la gachette et fit un sursaut lorsque la balle sortie du canon. La vérité, c’est qu’en parlant, il agitait les bras un peu n’importe comment et lorsqu’il avait appuyé, c’était par pur hasard ! Donc le projectile allait sûrement aller un peu partout avant d’exploser non ? Et si on montrait à ce petit vieux qui se pensait fort ce qu’était la vraie puissance ? Cette idée lui plaisait beaucoup. Ça vous dit quoi une Lightning nécrophile ?

    C’est pas qu’il était pas drôle, le tas d’os. Mais c’est qu’il fallait qu’il comprenne qui était le chef maintenant… Non. Pas vraiment. La dernière fois qu’il avait été le chef de l’armée de l’Empereur, ils avaient tous fini mort. Pas qu’il s’en préoccupait, mais il aimait mieux être seul. Quand on se fit sur quelqu’un pour faire le travail, ça finit toujours par ne pas être fait. Tss. Les humains sont si… intrustable. Vous et votre dictionnaire… Le clown décida alors de jouer un petit tour à Xigbar. Jetant les armes par terre, il se mit à léviter du sol tout en le regardant dans les yeux. Kefka commença à claquer des doigts à un rythme constant. Un peu comme s’il essayait de faire du jazz. Du bon jazz. Oh ce qu’il allait s’amuser. Puis, après quelques secondes de rien-du-tout, il fit apparaître des éclairs à côté de lui. Chaque fois qu’il claquait, un éclair apparaissait. Il allait faire danser se petit lapin. Il allait le faire danser comme une grenouille en rut ! Il augmentait le rythme à chaque 5 secondes. Puis, quand se fut trop rapide pour avoir un certain beat de quelque chose, il se mit à pianoter. Des notes de piano qui sortait d’on ne sait où, encore une fois, résonna dans la pièce vide. Chaque note créait un éclair. Il y en avait partout dans la pièce. Aucun endroit où il aurait pu se cacher. Tout en continuant de faire sortir de la musique d’une autre dimension ( Je sais pas moi c’est la meilleure explication que j’ai), l’arlequin s’adressa à Poney


      « I LOVE THAT SONG. I created it ! Do you like it ? I think I’m gonna’ name it… DANCING MAD. It’s just so happy ! Don’t you think ? Do you love dancing ? »
      Spoiler:
       


    Eh oui. Kefka jouait son thème. Qui aurait pu croire ça possible ? Il arrêta de jouer de son orgue invisible en regardant le Numéro deux. Il avait été touché parce quelques éclairs, il en était sûr. Son sourire détraqué sur son visage montrait comment il s’amusait. Se téléportant derrière lui, sans avertir, il déposa une petite boule de glace dans son manteau. Juste une toute petite boule de glace ! La seule qui qui était différente avec celle qu’un enfant aurait fait, à part les petites roches qu’il aurait mis pour casser la gueule à celui qui le frappe tout le temps, c’était qu’elle allait exploser d’ici…. Euh. 4 ou 5 secondes, environ. Il gambadait alors plus loin en attendant que la petite bombe à retardement de glace fasse l’effet. Lorsqu’il entendit le mélange de BOUM et de PSHIIIIII, il se retourna pour le regarder. Le pauvre chou-fleur. Il ne semblait pas avoir apprécié son cadeau !

      « Have you been a bad boy ? Santa Claus’ didn’t brought what you wanted ? Charcoal is for youuuuu ! »
      Spoiler:
       


    La malfonctionnement du poil en lévitation c’est un grand problème que tous les petits enfants seuls chez eux sont en train de vivre en ce moment même. La fin du monde arrive les enfants. Allez vous cacher dans les flotteurs de votre mère jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’humanité ni d’animalité. OH SHIT C’EST UN MOT. Sniff. J’étais sûr que j’en inventais un autre. Dommage. BREF. Le clown. Ce cher clown. Oh que oui le clown. Il n’avait pas vraiment fini avec le vieux. Il s’amusait trop. Lâchant un autre rire détraqué, il posa ses yeux fous sur lui, attendant que les dernières minutes de sa vie fasse effet dans ce cerveau lent et ratatiné par toutes ces années de vie conjugale intense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://realm-of-darkness.forumactif.biz/t97-kefka-palazzo
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux débiles ça s'unit ou... Non ? D8 | PV Kefka o3o

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Realm of Darkness | Kingdom Hearts RPG :: Mondes :: Contrées neutres :: The World That Never Was :: The Grey Area-